Pénurie de puces électroniques : un peu de bonnes nouvelles

Le fabricant japonais de semi-conducteurs Rohm Co. s’est récemment montré très pessimiste sur la pénurie mondiale qui affecte depuis plusieurs mois de nombreuses sphères de l’économie. Des constructeurs automobiles tels que Mercedes-Benz ont aussi laissé entendre que la crise perdurera jusqu’en 2023.

Aujourd’hui, par contre, on apprend de bonnes nouvelles venant d’un autre fabricant de ces précieuses puces électroniques.

Selon le journal Nikkei Asia, la compagnie américaine GlobalFoundries est en voie de doubler sa production de semi-conducteurs destinés aux véhicules en 2021. Un investissement additionnel de 6 milliards $ américains (environ 7,7 milliards $ canadiens) a été approuvé pour aider à régler la crise.

Photo: GlobalFoundries

Mike Hogan, vice-président sénior et directeur général des secteurs automobile et industriel chez GlobalFoundries, a mentionné à la publication que la capacité de production continuera d’augmenter en 2022 et par la suite. Toutefois, il prévient que les résultats ne se feront pas sentir immédiatement. Le temps de faire parvenir les pièces aux constructeurs automobiles et pour ceux-ci de les installer dans les véhicules en attente de livraison sera de plusieurs mois.

Plus tôt cette année, le géant taiwanais TSMC a annoncé qu’il fabriquera 60% plus de semi-conducteurs pour l’automobile en 2021.

Malgré cela, la situation dans les usines de véhicules va de mal en pis. Jeudi dernier, par exemple, General Motors a dit qu’il prolongeait l’interruption de production dans plusieurs usines de voitures et de multisegments. Celle d’Ingersoll, en Ontario, déjà suspendue pendant cinq mois au début de l’année, est présentement inactive depuis la mi-juillet et ne redémarrera pas avant le 15 octobre. GM y assemble le Chevrolet Equinox.

En vidéo : Le point sur la pénurie de véhicules avec Antoine Joubert

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéPénurie et longue attente pour les véhicules neufs
Par Martin Lavoie Préparez-vous à prendre votre mal en patience pendant quelques mois si vous songez à vous procurer un véhicule neuf alors que les inventaires sont au plus bas au Québec, au Canada et aux États-Unis. Chez plusieurs concessionnaires automobiles du Québec, les cours, habituellement remplies de véhicules, sont …
ConcessionnairesPénurie de véhicules : les concessionnaires canadiens sont inquiets
Les répercussions de la pandémie de COVID-19 et de la pénurie mondiale de semi-conducteurs sur la production de véhicules neufs se font sentir chez l’ensemble des concessionnaires à travers le pays. Selon un sondage effectué en avril auprès de 535 membres de la Corporation des associations de détaillants d’automobiles (CADA), …
ActualitéPénurie de puces : des pertes astronomiques pour l’industrie auto
Alors que plusieurs dirigeants de constructeurs automobiles et spécialistes du marché s’attendent à ce que la pénurie mondiale de semi-conducteurs s’étire jusqu’en 2023, la firme américaine de consultants AlixPartners a estimé jeudi que les pertes pour l’industrie automobile mondiale s’élèveront à plus de 260 milliards $ cette année. Il s’agit …
ActualitéPénuries dans l’automobile : les ventes en baisse de 12% au Canada
Les différentes pénuries qui affectent lourdement la production de véhicules automobiles à l’échelle mondiale, en particulier les semi-conducteurs, mettent présentement un gros frein à la reprise des ventes suivant les trois premières vagues de la pandémie de COVID-19. Alors que l’industrie canadienne avait enregistré un rebond spectaculaire de 51,7% au …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires