Le Guide de l'auto sur une piste détrempée avec Mini et BMW

Dans la région de Toronto, par une journée pluvieuse et froide où la température ambiante se maintenait à 1 degré Celsius, nous avons été conviés par BMW à faire l’essai de huit de ses modèles de l’heure sur la piste de développement du circuit Canadian Tire Motorsport Park.

Voici donc un résumé de cette intense journée où nous avons pu brasser des modèles de choix chez BMW, mais aussi chez Mini! Et en prime, du contenu vidéo pour chacun de ces véhicules!

Mini John Cooper Works Countryman All4

On connaît bien la  Countryman. Un petit VUS signé Mini dont beaucoup doutaient de la pertinence il y a quelques années, mais qui a aujourd’hui conquis des milliers de fidèles!

La version John Cooper Works de la Countryman est la variante de performance du modèle. Il a, sous le capot, un quatre cylindres de 2 litres bon pour 301 chevaux et 331 livres de couple. La puissance du moteur est envoyée aux quatre roues à l’aide d’une transmission automatique à 8 rapports.

Sur piste, donc, la Countryman JCW surprend par son agilité. Par rapport à une Mini classique, on ne sent pas vraiment le poids additionnel, ou encore le fait qu’elle soit plus grosse. Les accélérations sont bonnes, et le rouage intégral intelligent effectue vraiment un bon boulot afin d’envoyer la puissance sur le tarmac, même si celui-ci est complètement trempé. Dans le segment des petits VUS, difficile de demander plus en termes d’agrément de conduite.

Mini Cooper SE 3 portes

La Mini format « original »... avec une motorisation entièrement électrique! Voilà quelque chose de plutôt positif, et - vous vous en doutez - le résultat est électrisant! D’ailleurs, de toutes les voitures électriques que j’ai essayées, question conduite et plaisir, c’est de loin la plus amusante!

On retrouve un moteur électrique de 181 chevaux et 191 livres-pied de couple. Ça ne semble peut-être pas beaucoup, surtout si on la compare à une Chevrolet Bolt par exemple, mais elle offre des accélérations comparables.

Cela dit, son autonomie n’est que de 176 km, ce qui en fait une voiture fort peu pratique, et à des années-lumière de ce que la concurrence propose. Toutefois, elle demeure tellement amusante à conduire que je la vois surtout comme un jouet électrique pour celui qui veut quelque chose de différent pour s’amuser sur la piste.

Mini John Cooper Works 3 portes

Une autre Mini originale, elle reprend une formule particulièrement appréciée : compacte, légère, relativement spacieuse et amusante!

Cette Mini abrite une petite motorisation turbo qui développe 228 chevaux et 236 livres-pied de couple, ce qui permet à la voiture d’abattre le 0-100 km/h en un peu plus de 6,1 secondes. Comme transmission, notre modèle d’essai a une boîte manuelle à 6 rapports, mais qui est dotée de la technologie « Rev Match » qui ajuste le régime moteur automatiquement lorsque l’on rétrograde un rapport, comme si l’on exécutait la technique du talon-pointe à la perfection.

Ce qui m’a le plus frappé, c’est de voir que même dans des conditions exécrables sur la piste, la voiture restait bien en selle, gracieuseté d’aides électroniques à la conduite qui font vraiment un bon travail, même sur un petit modèle à traction!

Mini John Cooper Works GP

Sans doute l’une des belles surprises de la journée, cette rarissime Mini, produite en 3 000 exemplaires à l’échelle mondiale (disponible en 59 exemplaires au Canada), redéfinit ce qu’une Mini peut réaliser en matière de performances!

Par rapport à une Mini normale, elle n’a pas de sièges arrière, a une suspension plus rigide, un châssis revu et un aérodynamisme amélioré! Elle héberge le moteur que l’on retrouve dans la Mini John Cooper Works Countryman, mais la transmission automatique à 8 rapports envoie ici sa puissance aux roues avant. Le 0-100 km/h se fait en un peu plus de 5 secondes, néanmoins ce n’est pas ce qui est le plus impressionnant sur la voiture.

Par rapport à une Mini 3 portes conventionnelle, on a des performances bien plus raffinées, et une direction divine, le tout rappelant ce que l’on ressent au volant d’une Porsche Cayman GT4, par exemple.

Malheureusement, sur une piste trempée et froide, il est difficile d’apprécier toutes ses qualités à leur juste valeur. Oui, les aides électroniques nous gardent en piste, mais on sent que c’est dans un contexte libre de l’électronique que cette voiture peut réellement s’exprimer.

BMW M440i xDrive

La nouvelle BMW Série 4 est plus qu’une Série 3 avec deux portes en moins. Elle est plus large à l’arrière, et l’inclinaison des roues à l’avant est plus agressive. On a donc, à la base, une expérience plus sportive qu’avec la Série 3.

La version de la Série 4 que j’ai essayée est la M440i xDrive, la plus sportive avant la  M4. En gros, cette auto est une réussite sur toute la ligne. Le 6 cylindres turbocompressé de 382 chevaux et 369 livres-pied de couple se comporte sans broncher, et le rouage intégral qui l’accompagne arrive à merveille à optimiser l’adhérence de la voiture.

Sur la piste trempée, les aides électroniques ont fait un bon travail pour nous garder en vie, et la suspension, que l’on devine sportive, s’avère cependant confortable pour la vie de tous les jours. Décidément, BMW sait y faire!

BMW X4 M

Une autre belle surprise, le VUS compact coupé de performance de la marque est un charme à conduire. Imaginez, son moteur 6 cylindres biturbo développe plus de 500 chevaux, et 442 livres-pied de couple. Ça donne des accélérations démentes, mais là n’est pas le plus impressionnant. Non, ce qui impressionne, c’est la façon dont la bête se comporte!

BMW a réussi à concevoir une machine agile, qui arrive à négocier les courbes d’une piste sans broncher. Et que dire de la direction, quelle direction! Précise, juste assez ferme, elle fait de la X4 M un choix à considérer pour les puristes qui songent à se tourner vers les VUS.

BMW M8 Gran Coupe

Le retour de la Série 8 chez BMW a été accueilli avec enthousiasme par les amateurs de bagnoles qui s’ennuyaient de cette jolie voiture de grand tourisme. Ici, BMW a mis sur le marché une version quatre portes de la Série 8. Est-elle moins sportive? Pas du tout! Sachez que dans sa version M, elle a plus de 600 chevaux, c’est toute une bête à conduire!

Cela dit, malgré un rouage intégral performance, cette puissance causait du remous sur un circuit trempé et froid. Heureusement que la voiture compte sur des technologies de sécurité actives qui font un bon travail.

BMW Alpina XB7

Le BMW X7 a surpris autant les journalistes que le public avec son comportement routier sportif, en dépit d’une taille imposante, d’un poids élevé et de sa vocation première, celle d’être un VUS de luxe à sept passager.

Alpina, un préparateur intégré  à BMW, a fait des miracles avec son XB7, sa version sur les stéroïde du X7. Non seulement le VUS est plus confortable, mieux fini, plus luxueux et plus performant que le X7 traditionnel, il est aussi plus agile sur la piste!

La manière dont il se conduit est particulière : il se montre tellement confortable et silencieux que l’on peine à sentir qu’on pousse une grosse machine à ses limites sur une piste trempée et froide, et que l’on a plus de 600 chevaux sous le capot. Peu importe la vitesse à laquelle on roule et les forces G que l’on développe, on se sent enveloppé par un petit nuage. Chapeau!

En conclusion, donc, je ne peux pas dire qu’une de ces voitures m’a déplu. Je n’ai jamais été un admirateur des produits Mini, mais je dois dire que sur piste, ces bagnoles se débrouillent plutôt bien.

En tous les cas, les conditions étaient si mauvaises que c’était l’occasion rêvée d’essayer et de tester l’efficacité de systèmes comme les freins ABS, le contrôle électronique de la stabilité, etc. On doit dire qu’ils fonctionnent à merveille, et on peut aisément déduire que dans une situation de conduite normale, il y a de quoi se sentir protégé, si à 150 km/h sur une piste, en plein virage, on arrive malgré tout à garder le cap.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisEssai éclair : BMW Série 4 M440i xDrive 2021
La nouvelle BMW Série 4 a fait beaucoup jaser depuis son lancement! Après avoir discuté de son look en long et en large, nous avons finalement eu la chance d’en faire un bref essai sur la route et sur la piste. Il faudra donc être patient avant un essai complet …
ActualitéUn préparateur propose de « corriger » les BMW M3 et M4
BMW a récemment dévoilé ses nouvelles BMW M3 et M4 . Puissantes, et vraisemblablement des plus compétentes sur circuit, elles ont toutefois fait parler d’elles pour une mauvaise raison : leur drôle de devanture qui est loin de faire l’unanimité. Or, il semblerait que le préparateur allemand Prior Design , …
ActualitéBMW Série 4 2021 : au tour de la décapotable
BMW a introduit sa nouvelle Série 4 décapotable 2021, amenant une série d’améliorations et une approche stylistique différente par rapport au modèle précédent. En commençant avec le design, la Série 4 incorpore la nouvelle signature BMW dans ses lignes, grâce à de nombreuses formes courbes, les feux arrière et phares …
ÉlectriqueConfirmé : des MINI John Cooper Works électriques s’en viennent
La marque MINI , qui vient de faire ses débuts dans le monde des voitures 100% électriques avec la nouvelle Cooper SE , s’apprête maintenant à faire le bonheur des amateurs de performance. En effet, on nous confirme que des modèles MINI John Cooper Works électriques sont actuellement en développement …
EssaisBMW X4 M Competition 2021 : ils sont fous, ces Germains!
Très peu de gens ont le besoin ou encore les moyens de se procurer un véhicule comme le BMW X4 M Competition 2021, un luxueux VUS compact de type coupé qui possède une armée de 503 chevaux et toutes les qualités dynamiques pour tenir tête à bon nombre de voitures …
ActualitéMINI : beaucoup de nouveau pour les modèles 2022
La troisième génération de la MINI moderne reçoit une mise à jour importante après celle de 2019, confirmant ainsi qu’une refonte complète n’est pas prévue à court terme. Les MINI 3 portes , 5 portes et Cabriolet 2022 redessinées et améliorées arriveront sur le marché canadien ce printemps. Cela comprend …
ActualitéMINI veut abandonner le cuir dans ses voitures
Les efforts environnementaux des constructeurs automobiles ne se limitent pas à l’électrification de leurs moteurs, bien entendu. Pour quelques-uns, ça passe aussi par l’intégration de matériaux écoresponsables. C’est le cas de MINI , qui songe à éliminer complètement le cuir dans ses modèles. Cette tendance s’observe notamment chez des fabricants …
ActualitéBMW iDrive 8 : l’infodivertissement franchit une nouvelle étape
BMW a présenté lundi son système d’infodivertissement iDrive de huitième génération, 20 ans après les débuts de cette technologie dans la grande berline Série 7. Les véhicules d’aujourd’hui étant beaucoup plus sophistiqués et équipés de fonctions que jamais, les concepteurs avaient donc une lourde tâche en repensant toute l’interface entre …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires