Pour la première fois au pays, voici les deux nouvelles berlines de Cadillac

Alors que nous étions de passage à Toronto pour visiter les installations de Cadillac Live, nous avons vu pour la première fois au Canada les nouvelles CT4 et CT5 de la division de prestige de General Motors.

Alors que les autres divisions du géant américain ont retiré ou annoncé le retrait de la plupart de leurs berlines (Chevrolet Cruze, Malibu, Impala, Buick LaCrosse, Regal, etc.), Cadillac persiste à proposer des berlines de luxe, malgré les départs récents des ATS, CTS et XTS.

Après avoir d’abord dévoilé la CT4-V en mai dernier, Cadillac a présenté l’entièreté de la gamme au mois de septembre. Quatre versions sont au menu : Luxe, Luxe haut de gamme, Sport et CT4-V.

De série, on a droit une configuration à propulsion alors que le rouage intégral est disponible en option. Pour la version de base, on a droit à un bloc turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 L qui développe 237 chevaux et 258 livres-pied. Le tout est jumelé à une boîte automatique à huit rapports.

Photo: Germain Goyer

Un moteur de 2,7 L, également turbocompressé, est également proposé. Sa puissance et son couple se chiffrent à 309 chevaux et à 348 livres-pied. Les données s’élèvent à 325 chevaux et 380 livres-pied pour la CT4-V. La boîte automatique compte deux rapports supplémentaires comparativement à la transmission de base.

Celui ou celle qui se trouvera à son volant aura le choix entre quatre modes de conduite : Tourisme, Sport, Neige/Glace et Piste. À cette série s’ajoutent les Mon mode et Mode V pour la CT4-V.

La direction à assistance électrique a été conçue par Bosch. Quant aux freins avant signés Brembo, ils équipent de série les déclinaisons Sport et CT4-V.

Photo: Germain Goyer

Et la CT5

C’est en marge du salon de l’auto de New York qui s’est tenu en avril dernier que Cadillac a dévoilé en primeur mondiale la CT5. Au chapitre de la motorisation, le moulin de base est partagé avec la CT4. En option est disponible un V6 biturbo de 3,0 L qui produit 335 chevaux et 400 livres-pied. La puissance grimpe à 355 chevaux lorsqu’on passe à la CT5-V.

Ces deux moteurs sont mariés à la transmission automatique à dix rapports dans le cas de la CT5.

À son dévoilement, il était question d’offrir le choix entre le rouage propulsion et un système à quatre roues motrices.

Photo: Germain Goyer

Trois déclinaisons figurent au catalogue : Luxe, Luxe haut de gamme et Sport.

Les visiteurs du Salon International de l’auto de Montréal pourront observer de près ces deux berlines du 17 au 26 janvier prochains.

En vidéo : 10 marques disparues que vous aviez oubliées

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TechnologieCadillac Live : magasiner sa voiture en pyjama et en pantoufles
En mars dernier, General Motors a lancé son programme Cadillac Live. La semaine dernière, le géant américain le rendait disponible pour l’ensemble des États-Unis. Mais qu’est-ce que Cadillac Live, au juste? Grosso modo, il s’agit tout simplement d’une version des temps modernes des dépliants automobiles qui étaient traditionnellement distribués dans …
EssaisCadillac XT6 2020 : mieux vaut tard que jamais
En peu de temps, la marque Cadillac a rejoint ses rivales en étoffant sa gamme de modèles d’utilitaires qui lui manquaient cruellement. Dernier en liste, le grand XT6 n’est pas le moindre. Dans l’univers des utilitaires de luxe de taille moyenne, le Cadillac XT6 était attendu. C’est la pièce manquante …
Questions des lecteursCette Cadillac ATS 2014 est-elle une aubaine?
J’ai vu une Cadillac ATS 2 L turbo 2014 de 34 000 km à vendre pour 16 500 $? Les pneus d’hiver sont inclus. Est-ce une aubaine? ------------------------------ Bonjour Johanne, En considérant que la voiture a été bien entretenue et qu’elle n’a jamais été accidentée, je pense qu’il s’agit effectivement …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires