Inventaire de véhicules électriques : frustrant

À peine deux semaines après l’entrée en vigueur du rabais fédéral à l’achat d’un véhicule électrique, de plus en plus d’acheteurs se cognent le nez chez des concessionnaires qui n’ont que peu, voire pas du tout de ces véhicules en inventaire.

C’est ainsi qu’en faisant le tour de plusieurs concessionnaires de la région de Montréal et de la Montérégie, j’ai été à même de constater le manque flagrant de véhicules électriques chez des concessionnaires de plusieurs marques.

En voici un aperçu.

Chez Hyundai, les gens qui désirent une Kona Électrique seront déçus. On leur parle de disponibilités en 2020, rien que ça. Du côté des Ioniq électriques, c’est un peu moins pire, mais on ne nage vraiment pas dans l’abondance pour autant.

Il ne reste à peu près plus de Ford Focus EV non plus, ce qui est logique puisque ce modèle est en fin de vie. Il reste par contre quelques Ford Fusion Energi.

Chez Honda, les Clarity arrivent au compte-gouttes chez les concessionnaires malgré la demande croissante pour cet excellent véhicule hybride rechargeable… et le fait que le porte-parole de Honda Canada m’avait dit qu’il y aurait beaucoup plus d’exemplaires disponibles cette année. Eh non.

Du côté de Nissan, la Leaf PLUS arrivera elle aussi en quantités extrêmement limitées en 2019. Il faudra essentiellement attendre 2020 pour en voir arriver en nombres raisonnables chez les concessionnaires. Par contre, les Leaf régulières sont disponibles en bonnes quantités. Considérant que la majorité des électromobilistes ont amplement d’autonomie avec celle-ci (243 km en moyenne), elle représente un excellent véhicule.

Kia: oubliez ça. Il n’y a pas encore d’inventaires de Soul EV 2020 ou de Niro EV. Il faut donc commander ces voitures sans avoir pu en faire l’essai… et prendre votre mal en patience de deux à quatre mois minimum.

Il reste quelques Smart Electric Drive ici et là chez des concessionnaires, mais aucune Smart Electric Drive Cabriolet. Après cela, ce sera terminé pour de bon puisque c’est la dernière année des Smart en Amérique du Nord.

Chez Volkswagen, il y a eu certaines e-Golf disponibles pendant quelques semaines, mais ça n’a pas duré. On est grosso modo de retour à la case départ avec eux, c’est-à-dire le quasi désert.

On peut cependant souligner trois exceptions :

Chevrolet: Si les concessionnaires sont en train de vendre les dernières Volt disponibles, les inventaires de Bolt EV sont intéressants et GM veut en livrer en bonnes quantités. Tant mieux pour eux car les concessionnaires risquent fort de vendre des Bolt EV à des acheteurs déçus des autres marques indisponibles et/ou à ceux et celles qui ne peuvent attendre en 2020 pour prendre livraison de leur nouveau véhicule électrique.

Toyota: Alors que les voitures hybrides rechargeables de Chevrolet et Honda que sont les Volt et Clarity se font rares, Toyota offre un bon inventaire de Prius Prime, la version hybride rechargeable de la célèbre Prius.

Mitsubishi: Comme la Prius Prime, l’Outlander PHEV est également offert en bonne disponibilité chez les concessionnaires Mitsubishi.

Tesla: Pendant ce temps, les magasins Tesla livrent des Model 3 à un rythme d’enfer et les ventes de cette voiture sont en train d’éclipser les ventes de véhicules électriques des constructeurs généralistes.

Une situation frustrante

Cette situation frustre beaucoup de gens :

- Des acheteurs qui sont impatients de passer à un véhicule électrique et qui se voient forcés d’attendre des mois, voire jusqu’en 2020. Pour certains, cela sabote leur plan car ils sont parfois pris pour se procurer un véhicule « en attendant ». En effet, si des concessionnaires peuvent à l’occasion prolonger des contrats de location de quelques mois, il arrive que ce soit trop long pour être possible.

- Des concessionnaires qui veulent vendre des voitures électriques. Ceux-ci ont des listes d’attente longues comme ça et ne savent plus quoi répondre à leurs clients.

- Des divisions canadiennes de constructeurs dont certaines implorent littéralement les bureaux chefs de leur bannière respective de leur en envoyer plus, mais comme le Canada ne pèse pas lourd dans l’échiquier mondial…

Bref, il semble qu’encore une fois en 2019, de nombreux futurs électromobilistes devront prendre leur mal en patience.

Et après tout ça, certains continueront à dire qu’il n’y a pas de demande pour les véhicules électriques!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueRabais fédéral pour les véhicules électriques : ça commence aujourd’hui
Dans son plus récent budget annoncé en mars dernier, le gouvernement fédéral prévoyait un rabais pour les véhicules électriques. Et ce rabais s’applique à partir d’aujourd’hui. Pouvant s’élever jusqu’à 5000 $, il n’est toutefois pas rétroactif pour les achats effectués avant le 1er mai 2019. Soulignons qu’il s’ajoute à la …
ÉlectriqueLes ventes de voitures électriques au ralenti au Québec
Les ventes de voitures électriques ont tourné au ralenti au Québec au cours des trois premiers mois de l’année 2019, alors que seulement 2692 voitures électriques ont trouvé preneurs durant cette période. Le 31 mars dernier, 42 088 véhicules électriques (hybrides et rechargeables) roulaient sur les routes du Québec, selon …
ActualitéLa Californie menace de bannir les moteurs à essence
La Californie n’entend pas à rire dans son combat contre les changements climatiques et les véhicules polluants. En réaction au plan de l’administration Trump d’assouplir les normes d’émissions aux États-Unis, le California Air Resources Board (CARB) s’est déjà tourné vers les tribunaux et voilà maintenant que sa présidente, Mary Nichols, …
BlogueVous n’êtes pas « pris dans le trafic »
Vous n’êtes pas « pris dans le trafic ». Vous êtes le trafic. Explications. 18% d’augmentation… Selon les données statistiques de la SAAQ , le nombre d’automobiles et de camions légers de promenade en circulation au Québec est passé de 4 022 129 en 2007 à 4 758 010 en …
Commentaires