Volkswagen e-Golf 2017 : gare à toi, Bolt

Points forts
  • Bonne autonomie
  • Comportement routier appréciable
  • Pas de compromis au chapitre de l’espace intérieur et de chargement
Points faibles
  • Utilité limitée loin de la ville
  • Pneus de série peu impressionnants
  • Comme toute voiture électrique, elle a besoin de rabais pour être abordable
Évaluation complète

MAJORQUE (Espagne) – Elle arrivera finalement chez nous. La e-Golf 100% électrique sera en vente au Canada au mois de juin, mieux armée pour affronter les nouveaux joueurs dans le segment des véhicules électriques.

La e-Golf a initialement été lancée en 2014 dans divers pays, y compris les États-Unis, mais le Canada ne l’a pas obtenue. Un mal pour un bien, peut-être, puisque l’édition 2017 est non seulement plus puissante, mais bénéficie d’une plus grande autonomie.

Le nombre à retenir, c’est 201. C’est l’autonomie estimée de la Volkswagen e-Golf 2017 — du moins, selon VW Canada. En Europe, et lors du lancement médiatique de la famille Golf en Espagne, qui inclut des hatchbacks, des familiales Variant, la GTI, la R ainsi que la Volkswagen Golf GTE hybride rechargeable, on parlait plutôt d’une autonomie de 300 kilomètres.

Pourquoi une si grande différence? Parce que Volkswagen préfère jouer la carte du conservatisme. L’autonomie de 201 km est en fait une moyenne; on peut facilement faire mieux, et après avoir conduit la e-Golf, nous croyons qu’il sera difficile de faire pire. En fait, une des voitures chargées à bloc essayées affichait une autonomie de 289 km, alors la e-Golf s’approcherait de la distance maximale proposée par la Chevrolet Bolt EV 2017 avant de nécessiter une recharge. En passant, l’autonomie de la e-Golf de l’an dernier n’était que de 133 km.

Le moteur électrique de l’édition 2017 produit 134 chevaux et un couple de 214 livres-pied, en hausse par rapport aux 115 chevaux et aux 199 lb-pi des modèles 2015 et 2016, et un peu plus que dans les Nissan LEAF, Kia Soul EV et Hyundai Ioniq EV. Les accélérations sont nerveuses, grâce au couple généreux à bas régime, et bien que la voiture finisse par s’essouffler, elle le fait à une vitesse qui contrevient à la logique même de l’écoconduite. Selon le constructeur, le sprint de 0 à 100 km/h s’accomplit en 9,6 secondes. Bref, en conduite normale de tous les jours, la e-Golf est puissante à souhait.

Photo: Michel Deslauriers

Avec une borne de 240 volts, la Volkswagen e-Golf 2017 peut être chargée à bloc en quatre à cinq heures. Ou en 26 heures avec une prise de courant domestique de 120 volts, alors une borne installée à la maison est évidemment une nécessité, et une prise à recharge rapide figure de série.

Sur la route, on sent la e-Golf aussi raffinée et solide que ses sœurs, et son comportement routier n’est pas compromis par le poids supplémentaire du bloc-batteries de 35,8 kWh. La direction est un peu légère, un peu floue au centre. Puisque la septième génération de la Golf (VW qualifie celle-ci de 7,5) a été conçue dès le départ pour accommoder une variété de motorisations à essence, au diesel et électrifiées, le bloc-batteries est installé dans la plate-forme, et l’espace de chargement n’est pas affecté. La e-Golf est donc aussi spacieuse et polyvalente que n’importe quelle autre Golf hatchback cinq portes.

Visuellement, la Volkswagen e-Golf 2017 peut être distinguée par le design unique de ses pare-chocs et de sa grille de calandre, sans compter les révisions apportées aux Golf millésimées 2018, qui touchent les blocs optiques, les ailes avant et des feux arrière. Elle dispose également de jantes en alliage exclusives de 16 pouces, nommées Astana, entourées de pneus à faible résistance de roulement qui démontrent leurs limites bien avant celles de la voiture elle-même.

À l’instar des autres véhicules électriques, quelques écrans multimédias affichent la gestion d’énergie de la motorisation tout en procurant au conducteur des conseils sur l’écoconduite. La e-Golf peut aussi être chargée selon un horaire établi, si jamais le coût de l’électricité varie le jour et la nuit, et l’habitacle peut être préchauffé avant de débrancher et prendre la route. En fait, la e-Golf canadienne est exclusivement équipée d’une pompe afin d’aider à réchauffer la cabine plus efficacement lors de nos hivers.

Le prix de base est fixé à 35 995 $ avant les frais de transport et de préparation, la plaçant au beau milieu de ses adversaires. Les rabais provinciaux accordés sont de 8 000 $ (après taxes) au Québec, 5 000 $ (avant taxes) en Colombie-Britannique et de 14 000 $ (après taxes) en Ontario. Initialement, seulement la moitié des concessionnaires Volkswagen à travers le pays effectueront la vente et l’entretien de la e-Golf, y compris environ 75% des concessions québécoises.

Un formulaire de commande a été ajouté sur le site Internet de Volkswagen Canada, et selon Thomas Tetzlaff, directeur des relations publiques, au moment d’écrire ces lignes, près de la moitié de l’allocation de 250 unités du modèle 2017 a déjà trouvé preneur.

Photo: Michel Deslauriers

L’équipement de série inclut un garnissage en tissu, des sièges avant chauffants, un pare-brise chauffant, un climatiseur automatique bizone, une clé intelligente, un volant gainé de cuir avec coutures bleues ainsi qu’une chaîne audio à huit haut-parleurs avec écran tactile de huit pouces, caméra de recul et port USB.

L’ensemble Technologie à 2 305 $ ajoute un éclairage d’ambiance, un système de navigation, un sonar de stationnement et des plaques de seuils de porte en acier, ainsi qu’un système multimédia avec écran tactile de 9,2 pouces, contrôle gestuel, disque SSD (solid state drive) pour sauvegarder de la musique et une borne Wi-Fi (abonnement en sus). Toutefois, ce système comprend un contrôle de volume à glissoir au lieu d’un bouton physique, une lacune qui nous agace. La sellerie de similicuir vous coûtera 360 $ supplémentaires.

Et puis il y a l’ensemble d’Assistance du conducteur à 2 305 $, qui exige l’ensemble Technologie et qui équipe la e-Golf d’un régulateur de vitesse adaptatif, d’une surveillance des angles morts avec alerte de trafic arrière, d’un avertissement précollision frontal avec freinage autonome d’urgence, la prévention de sortie de voie, l’assistance active au stationnement ainsi que l’excellente instrumentation numérique de 12,3 pouces pour le conducteur, ou ce que la marque appelle le Volkswagen Digital Cockpit.

Lire : un arc-en-ciel de couleurs pour la Volkswagen Golf

Alors, voici une autre voiture électrique sur le marché canadien. Il s’agit toujours d’un segment dans lequel les ventes sont microscopiques, et les rabais gouvernementaux aident grandement à atténuer leur prix élevé par rapport à leurs contreparties à essence. Les voitures électriques ne sont pas pour tout le monde, on le sait, mais si l’on désire s’en procurer une qui soit amusante à conduite, polyvalente, et dotée d’une bonne autonomie, la e-Golf est aussi séduisante que la Golf ordinaire. La Bolt EV propose peut-être plus de kilomètres par recharge, mais la e-Golf propose plus de sourires par kilomètre.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueUn arc-en-ciel de couleurs pour la Volkswagen Golf
On se plaint souvent du manque d’originalité des constructeurs quant aux choix de couleurs de carrosserie proposées en Amérique du Nord. Pour les modèles populaires, on se limite souvent au noir et au blanc, à diverses nuances de gris et, quelquefois, un rouge, un bleu et un brun. Ou beige.
Premiers contactsVolkswagen Golf GTE : hybride rechargeable sportive
MAJORQUE (Espagne) – Lors du lancement médiatique de la Volkswagen e-Golf 2017 , 100% électrique et qui sera bientôt en vente au Canada, nous avons eu l’opportunité de nous glisser derrière le volant de la Golf GTE. En langage Volkswagen, GTE signifie sportivité et motorisation hybride rechargeable. Considérez la GTE …
ActualitéDes améliorations pour la Volkswagen Golf 2018
La populaire famille Golf obtient une ronde exhaustive de changements pour le millésime 2018, y compris de nouvelles motorisations, des technologies de sécurité avancées et des systèmes multimédias plus modernes. La Golf rafraîchie sera le fer de lance de ce que le constructeur appelle « la plus grande offensive de …
Premiers contactsVolkswagen Golf R 2018 : pas de changements majeurs. Hourra!
MAJORQUE (Espagne) – Les constructeurs doivent constamment mettre leurs produits à jour afin de les garder « frais » et concurrentiels, et pour s’assurer que les consommateurs seront prêts à échanger leur ancien modèle pour un nouveau. Lorsqu’une voiture ou un camion passe quelques années sur le marché sans changements, …
Nouveaux modèlesCinq véhicules électriques de demain
Le dernier Salon de l’auto de Francfort a été marqué par la présentation de plusieurs véhicules concepts électriques. Nous savons que la production de certains véhicules a déjà été confirmée, c’est le cas des Volkswagen I.D. Buzz et I.D. CROZZ . Honda a également confirmé l’arrivée d’un modèle de production …
EssaisChevrolet Bolt EV 2017 : se distancer de la concurrence
Finalement, il existe une voiture électrique permettant à la masse de se rendre au travail et d’en revenir. Qui nous permet de passer par l’épicerie en chemin. Et de « ramasser » les enfants à la garderie. Même si l’on a oublié de la brancher le soir d’avant. Et l’autre …
EssaisVolkswagen e-Golf 2017 : Das Auto!
Le marché des véhicules électriques se développe et l’offre commence à être de plus en plus intéressante. Introduite au Canada au printemps 2017, la Volkswagen e-Golf est déjà vendue ailleurs dans le monde depuis 2015, elle n’est donc pas nouvelle. Force est d’admettre qu’après avoir parcouru quelques centaines de kilomètres …
Premiers contactsNissan LEAF 2018 : la voiture électrique du peuple
OTTAWA (Ontario) – Deux cent quarante-deux kilomètres. Voilà l’autonomie maximale de la Nissan LEAF 2018 avec sa nouvelle batterie de 40 kWh. Ce chiffre fait jaser, car partout où nous en avons parlé, que ce soit sur les réseaux sociaux ou en personne à nos lecteurs lors du Salon de …
Commentaires