Honda Civic Type R 2023 : un prix exorbitant, et on s'en fout!

Points forts
  • Plaisir de conduire incomparable
  • Performances routières remarquables
  • Qualité de fabrication indéniable
  • Ligne nettement plus réussie
Points faibles
  • Production très limitée
  • Facture salée
  • Pas de rouage intégral
Évaluation complète

Cinquante mille dollars pour une Honda Civic! Plus exactement, 50 050 $. Les stratèges de Honda ont choisi pour la première fois de proposer une Civic dont le prix dépasse ce seuil psychologique difficilement concevable. Et pourtant, quelques tours de roue à son volant suffisent pour succomber à son charme, et pour finalement nous faire réaliser que le rapport prix/agrément de cette Civic Type R est quasi imbattable.

D’entrée de jeu, je précise que cette Civic Type R est assurément l’une des voitures les plus étonnantes que j’aurai pu conduire cette année, toutes catégories confondues. Je la classerais dans ce que j’appelle mon « club sélect », comportant les Subaru BRZ, Porsche 718 Cayman, BMW M2 et quelques autres jouets de ce genre. Du pur bonheur automobile engendré par une ingénierie remarquable et par ceux pour qui la conduite demeure la priorité.

315 chevaux, sans effet de couple

D’abord, comment est-ce qu’une voiture à traction dotée d’un moteur développant désormais 315 chevaux et jumelé à une boîte manuelle peut-elle être exempte de tout effet de couple? C’est une preuve du savoir-faire des ingénieurs de Honda, qui nous permettent de continuer de croire en leur talent, ce qui est plus difficile à faire suite à l’essai d’un vulgaire HR-V 2023, insipide et passablement ennuyeux. Naturellement, ils ont ici travaillé la géométrie des suspensions, le carrossage des roues et l’équilibre des joints homocinétiques afin d’éliminer cet effet, qui ne survient que lorsque la chaussée est vallonnée. Remarquez, la taille des pneus constitue aussi un obstacle à l’effet de couple, avec un format de P265/30ZR19. Une monte pneumatique rarissime mais qui, heureusement, convient à merveille à la voiture.

Photo: Antoine Joubert

Toujours dotée d’un moteur de 2,0 litres turbocompressé, cette Civic fait preuve de nervosité au premier mouvement. L’énergie mécanique s’amplifie bien évidemment en fonction de l’appui sur la pédale, et encore plus si le mode Sport ou R est activé. Ces derniers impactent en effet sur la restriction de l’échappement, sur la livraison de la puissance de même que sur la fermeté de la suspension adaptative. La direction s’étourdit également, ne perdant rien de son extraordinaire précision. Un facteur qui contribue d’ailleurs au plaisir de conduire de cette Civic, équipée d’une boîte de vitesses digne des plus grandes sportives. Celle-ci permet d’exploiter le plein potentiel de la mécanique avec une aisance, les rapports étant précis alors que la boîte est elle-même parfaitement étagée.

En poussant l’auto à sa limite, on constate sur circuit sa grande rigidité structurelle, l’efficacité du différentiel autobloquant et le travail exceptionnel des suspensions qui permettent de limiter le roulis tout en conservant un maximum d’adhérence. Cependant, puisque la voiture est dépourvue d’un rouage intégral et qu’il n’y a donc pas de vecteur de couple aux roues arrière, l’effet de poussée ressenti dans une Volkswagen Golf R ou dans la nouvelle Toyota GR Corolla ne s’y trouve pas. Un petit handicap, certes, mais au profit d’une masse nette moins élevée que chez la concurrence.

Photo: Antoine Joubert

Extrêmement rapide et visiblement capable de subir les pires sévices, la Type R se veut aussi plus conviviale que par le passé. Il ne s’agit pas d’une voiture confortable et il est clair que son niveau sonore dépasse celui d’une Civic traditionnelle. Mais il faut rappeler que ce modèle s’adresse à des puristes en quête de performances, ce qu’il livre à merveille. Maintenant, le seul réel irritant de cette Honda dans le contexte d’une conduite au quotidien demeure l’étroitesse du flanc des pneus, qui céderont au moindre gros nid-de-poule. Des obstacles qu’il faut ainsi considérer au même titre qu’un champ de mines, d’autant plus que de par leur rareté, le remplacement des pneumatiques pourrait être problématique.

Photo: Antoine Joubert

Aimez-vous le rouge?

Sièges, moquettes et tapis protecteurs rouges. Voilà ce que vous sert l’habitacle de la Civic Type R, manifestement pas conçu pour diminuer votre stress. Un environnement où se trouvent deux baquets sport parfaitement sculptés, conçus pour vous garder bien en place, fermes, mais proposant néanmoins un confort étonnant.

Fait intéressant, la banquette arrière est noire, créant un effet visuel sympathique. Cela dit, cette voiture bien que spacieuse est d’abord conçue pour le conducteur, profitant de la même ergonomie que la Civic ordinaire, avec l’avantage d’une instrumentation 100% numérique et personnalisable en fonction des modes de conduite. L’écran central intègre une application baptisée « Log R » permettant au conducteur d’enregistrer non seulement ses prouesses de pilote, mais également une foule de données techniques relatives au comportement de la voiture. De quoi réjouir les conducteurs les plus geeks!

Photo: Antoine Joubert

Je serai franc, jamais vous ne m’auriez vu au volant du modèle antérieur, que je trouvais  hideux. Certes, tous les goûts sont dans la nature, mais je suis aujourd’hui content que les stylistes n’aient pas « dépassé » en sculptant les lignes de cette nouvelle Type R. L’élargissement des voies, les bas de caisse et même les pare-chocs se fondent beaucoup mieux à la robe de la carrosserie que par le passé. Bien sûr, certains éléments comme la prise d’air de capot et l’immense becquet arrière demeurent, mais on peut affirmer (selon moi) que cette Civic est élégante, malgré sa tenue de footballeur.

La seule vraie japonaise

Pour 2023, la Civic Type R est l’unique produit de la gamme canadienne de Honda à être fabriqué au Japon. Elle sera importée au compte-gouttes au Canada, disponible en trois couleurs (contre cinq sur le marché américain). Les concessionnaires ne recevront au total que 546 unités sur une période de trois ans. Autrement dit, une moyenne de 182 unités par année pour le marché canadien tout entier, soit moins d’une voiture par concession. On va se l’arracher!

Inutile de vous dire qu’il y aura surenchère sur ces modèles hautement convoités, dont certains se retrouveront dans des collections privées, pendant que d’autres se feront malmener sur des circuits. En conclusion, c’est une bagnole que j’aurai eu grand plaisir à découvrir, et qui constitue encore une fois un de mes coups de cœur de l’année.

En vidéo: Le Guide de l'auto conduit la Honda Civic 2022

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa Honda Civic Type R 2023 vous coûtera plus de 50 000 $
C’est maintenant confirmé : la toute nouvelle Civic Type R 2023 franchit le seuil des 50 000 $. Honda Canada vient d’en faire l’annonce alors que les premières unités commenceront à arriver chez les concessionnaires ce vendredi. Plus exactement, le prix de détail suggéré par le fabricant s’élève à 50 …
ActualitéHonda Pilot 2023 : une autre solide hausse de prix chez Honda
Le nouveau Honda Pilot 2023 de quatrième génération sera mis en vente le 12 décembre et ceux qui gardaient l’espoir de prix similaires à l’ancien seront bien déçus. Il fallait quand même s’y attendre après le traitement réservé à ses petits frères, le HR-V et le CR-V , qui sont …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires