Coussins gonflables Takata: Ford prié de rappeler 3 millions de véhicules

L’autorité responsable de la sécurité des transports aux États-Unis (NHTSA) a annoncé mardi avoir ordonné au constructeur automobile Ford de rappeler environ 3 millions de véhicules aux États-Unis pour un problème sur des coussins gonflables fabriqués par la défunte société japonaise Takata. 

La NHTSA a aussi demandé à Mazda de rappeler, pour la même raison, 5 800 véhicules, selon un message transmis à l’AFP.

L’agence avait engagé ces rappels en 2017 suite à l’examen approfondi de gonfleurs d’airbags installés sur certains modèles et fabriqués entre 2005 et 2012.

Mais Ford et Mazda avaient déposé des recours pour s’y opposer, estimant que le défaut mis en cause ne portait pas directement atteinte à la sécurité des conducteurs et passagers des véhicules concernés. 

 

La NHTSA « a conclu dans les deux cas que les propulseurs des gonfleurs des coussins gonflables en question montrent des signes de dégradation et présentent des risques potentiels de rupture », a souligné l’agence dans son message.

Les deux groupes ont désormais trente jours pour indiquer quand ils prévoient de notifier les propriétaires des véhicules concernés et de les réparer.

Pour Ford, il s’agit des véhicules Ranger (années modèles 2007-2011), Fusion (années modèles 2006-2012), Lincoln Zephyr/MKZ (années modèles 2006-2012), Mercury Milan (années modèles 2006-2011), Edge (années modèles 2007-2010) et Lincoln MKX (années modèles 2007-2010).

Le groupe n’avait pas dans l’immédiat répondu à une sollicitation de l’AFP.

Pour Mazda, il s’agit de véhicule B-Series des années modèles 2007-2009.

General Motors (GM) avait indiqué en novembre qu’il allait rappeler près de 7 millions de véhicules dans le monde pour un problème sur des coussins gonflables fabriqués par Takata à la suite d’une décision similaire de la NHTSA lui ordonnant de rappeler 5,9 millions de pickup et 4x4 de ville (VUS) aux États-Unis.

Une vingtaine de personnes ont péri depuis 2013 dans des accidents de la route à travers le monde liés aux produits vendus par le défunt groupe japonais, entraînant le rappel d’au moins 100 millions de véhicules de toutes marques.

Takata utilisait un agent chimique, le nitrate d’ammonium, pour gonfler les coussins de sécurité en cas de choc. Mais ce produit peut se détériorer et exploser de façon dangereuse quand il est exposé longtemps à la chaleur ou à l’humidité, en projetant des fragments sur le conducteur ou le passager.

Le défaut, que Takata est accusé d’avoir longtemps dissimulé, avait été révélé par les autorités américaines en 2014.

Le groupe, fondé en 1933, n’a pas survécu à cette crise et a fait faillite en juin 2017.

Aux États-Unis, les rappels ont concerné en tout 19 constructeurs et environ 67 millions de gonfleurs d’airbags sur plusieurs dizaines de millions de véhicules.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéTakata : vers un nouveau méga rappel de coussins gonflables?
La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) des États-Unis évalue présentement la sécurité à long terme des dispositifs de gonflage des coussins gonflables fabriqués par Takata, la compagnie japonaise à l’origine de nombreuses campagnes de rappels affectant plusieurs millions de véhicules à travers le monde. Plus précisément, l’organisme américain doit …
RappelsLe rappel de Takata atteint 50 000 000 d’unités selon la NHTSA
Il y a plusieurs années déjà, on vous annonçait une intensification des rappels concernant les coussins gonflables de la compagnie Takata aux États-Unis. En 2014, il était question d’une dizaine de millions de véhicules rappelés. À ce jour, la NHTSA annonce que le décompte a dorénavant atteint le plafond des …
ActualitéFord Mustang Mach-E : l'attente est prolongée pour certains
La mise en marché de la Ford Mustang Mach-E ne se déroule pas tout à fait comme la compagnie l’avait prévu. Et cette fois, il n’est pas question de retards causés par la pandémie de COVID-19. Pour des enjeux de qualité qui n’ont pas été divulgués publiquement, Ford a décidé …
RappelsCoussins gonflables : 640 000 véhicules GM et Ford rappelés au Canada
On connaît enfin l’ampleur exacte au Canada des rappels massifs de coussins gonflables annoncés en novembre et en janvier pour des véhicules de General Motors et de Ford en Amérique du Nord, qui touchaient plus de neuf millions d’exemplaires. Selon les avis de rappels publiés par Transport Canada, ce sont …
RappelsRappel majeur pour le Ford Explorer et sa suspension
Ford a récemment un rappel majeur qui touche quelque 775 000 Explorer des années 2013 à 2017 . Du nombre, 676 152 se trouvent en Amérique du Nord, dont 32 095 au Canada. La vaste majorité ont été vendus dans des régions propices à la corrosion, notamment celles avec des …
RappelsCoussins gonflables : 42 000 camions Ram rappelés au Canada
Le constructeur Stellantis vient d’annoncer un rappel sur plus de 212 000 camions Ram aux États-Unis et quelque 42 000 au Canada afin de remplacer leurs rideaux gonflables latéraux. Une enquête de la division américaine a permis de découvrir que certains véhicules peuvent être munis d’un dispositif de gonflage ayant …
ActualitéCoussins gonflables : encore 30 millions de véhicules sous enquête
La NHTSA, l’agence gouvernementale américaine qui réglemente la sécurité dans les transports, vient de confirmer qu’elle a ouvert une enquête sur 30 millions de véhicules supplémentaires qui pourraient être munis de dispositifs de gonflage de coussins fabriqués par le fournisseur japonais Takata. La source du problème, rappelons-le une fois de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires