Mitsubishi Outlander PHEV 2020 : le monopole achève

Points forts
  • L'un des rares VUS hybride rechargeable
  • Garantie exceptionnelle
  • Amplement d'espace à bord
Points faibles
  • Consommation de carburant décevante
  • Présentation intérieure désuète
  • Autonomie électrique limitée
Évaluation complète

Mitsubishi ne l’a pas eue facile au cours des dernières années, si bien que l’on se demande si la marque a réellement un avenir en Amérique du Nord.

Avec des parts de marché de seulement 0,7% aux États-Unis et 1,3% au Canada, le constructeur japonais fait office de figurant sur l’échiquier automobile. Malgré tout, un modèle réussit à tirer son épingle du jeu au Québec : l’Outlander PHEV.

À ce jour, l’Outlander PHEV 2020 demeure l’un des seuls VUS hybrides rechargeables à être offert à un prix raisonnable. Sa facture minimale de 46 013 $ n’en fait peut-être pas une aubaine, mais pour un VUS capable de parcourir quelques dizaines de kilomètres en mode 100% électrique, vous ne trouverez pas moins cher sur le marché. Il faut également tenir compte qu’à l’achat de ce véhicule, vous êtes éligible à une subvention de 6 500 $ (4 000 $ au provincial et 2 500 $ au fédéral).

Roulez électrique, mais pas trop longtemps

Le principal attrait du Mitsubishi Outlander PHEV 2020, c’est assurément sa capacité à pouvoir rouler en mode 100% électrique. Mitsubishi annonce une autonomie de 35 kilomètres, mais nous avons réussi à rouler jusqu’à 42,8 km sur une seule charge. En hiver, cependant, l’autonomie sera amputée sévèrement.

Si vos déplacements quotidiens ne dépassent pas 30 ou 40 kilomètres, vous pourrez donc circuler en mode 100% électrique la quasi-totalité du temps, puis vous brancher à la maison le soir. Si vous n’avez pas accès à une borne de recharge à la maison, sachez que l’avantage financier de posséder un Outlander PHEV s’envole en fumée. Pour recharger le véhicule durant quatre heures afin de retrouver une charge complète, vous devrez débourser un montant de 4 $ sur le réseau de bornes publiques du Circuit électrique. Au prix actuel de l’essence, aussi bien aller faire le plein!

Quand sa batterie est à plat, l’Outlander PHEV est animé par un moteur à essence à quatre cylindres de 2,0 litres. On a droit à un comportement routier correct, bien que loin d’être exceptionnel. Le véhicule est livré de série avec l’excellent rouage intégral de Mitsubishi, un avantage qui plaira certainement aux consommateurs québécois.

Il est également important de noter que l’Outlander PHEV enregistre une consommation de carburant très décevante quand le mode électrique n’est plus disponible. Selon Ressources naturelles Canada, le véhicule affiche une cote de consommation moyenne de 9,2 L/100 km. Pour vous donner une idée, des VUS compacts traditionnels à essence comme le Honda CR-V, le Toyota RAV4 ou le Nissan Rogue consomment moins de carburant.

Ce qu’il faut retenir de tout ça? Le Mitsubishi Outlander PHEV n’est intéressant que si vous effectuez la majorité de vos déplacements en mode électrique. Si ce n’est pas votre cas, passez à un autre appel.

Photo: Frédéric Mercier

La compétition s’en vient

On l’a dit en début de texte, le Mitsubishi Outlander PHEV demeure le VUS hybride rechargeable le plus intéressant compte tenu de son prix et des subventions gouvernementales qui s’y rattachent.

Cependant, le vent est sur le point de tourner. Deux autres VUS compacts hybrides rechargeables seront offerts sur le marché pour l’année-modèle 2021, et ils risquent de faire très mal à Mitsubishi. Il s’agit du Toyota RAV4 Prime et du Ford Escape PHEV. Ces deux véhicules devraient arriver chez les concessionnaires vers la fin de l’été ou au début de l’automne.

Dans les deux cas, Toyota et Ford promettent une autonomie avoisinant 60 kilomètres et une présentation intérieure qui devrait faire rougir de honte les designers de Mitsubishi. Parce qu’il faut l’avouer, l’habitacle de l’Outlander PHEV est carrément démodé. La qualité de certains plastiques laisse à désirer et le système dinfodivertissement est loin d'être convivial.

Photo: Julien Amado

Cela dit, ne creusez pas la tombe de l’Outlander trop vite! Chez Toyota, le grand défi sera de répondre à la demande des clients avec le RAV4 Prime. Le constructeur a beaucoup de difficulté en approvisionnement de batteries et la liste d’attente pour obtenir un RAV4 hybride rechargeable est déjà très longue. Il y a fort à parier que plusieurs consommateurs pressés iront voir ailleurs.

Et le Ford Escape? Un produit qui semble lui aussi bien construit et dont la liste d’attente risque d’être plus raisonnable. Dans sa version PHEV, l’Escape ne proposera toutefois pas de rouage intégral, une grosse lacune qui devrait refroidir les ardeurs de plusieurs.

Malgré l’arrivée de nouveaux joueurs dans sa catégorie, le Mitsubishi Outlander PHEV devrait donc continuer d’attirer les consommateurs à la recherche d’un véhicule hybride rechargeable qui peut être livré sans délai, avec un rouage intégral. Et n’oublions pas l’excellente réputation de fiabilité des produits Mitsubishi et sa garantie imbattable de 10 ans.

Le Mitsubishi Outlander PHEV est loin d’être parfait, mais il continue de bien se défendre dans le monde encore très exclusif des VUS hybrides rechargeables. 

En vidéo: Antoine Joubert présente le Mitsubishi Outlander PHEV

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLe début de la fin pour Mitsubishi en Amérique?
Mitsubishi est toujours un très petit joueur dans l’industrie automobile, du moins sur notre continent. Pour vous donner une idée, ses parts de marché aux États-Unis et au Canada s’élèvent respectivement à 0,7% et 1,3%. Si l’on exclut Fiat , c’est la marque d’entrée de gamme qui se vend le …
EssaisEn vidéo : on teste l’autonomie du Mitsubishi Outlander PHEV 2020
Quelques années après son arrivée sur le marché, le Mitsubishi Outlander PHEV demeure le seul véhicule de sa catégorie à offrir une version hybride rechargeable. Cela changera très bientôt avec l’arrivée des Toyota RAV4 Prime et Ford Escape PHEV , mais pour le moment, l’Outlander demeure seul dans son camp.
RappelsMitsubishi rappelle plus de 80 000 véhicules au Canada
Transports Canada a émis une note à l’effet que Mitsubishi rappelle 81 543 véhicules à l’échelle du pays. L’organisme gouvernemental explique que le sel épandu sur les routes pourrait accélérer la corrosion de la traverse avant. Un bras pourrait se détacher et ainsi provoquer une perte de contrôle. Le rappel …
ActualitéÉchange de moteurs en vue pour Nissan et Mitsubishi?
Le Mitsubishi Outlander 2021 de nouvelle génération doit faire ses débuts d’ici la fin de l’année et il se pourrait bien qu’il renferme le moteur du Nissan Rogue , lui aussi redessiné et repensé pour 2021. C’est du moins ce que rapporte le quotidien économique Nikkei , au Japon. Automotive …
guideauto.tvCombien coûte… le Mitsubishi Outlander PHEV 2020?
À ce jour, le Mitsubishi Outlander PHEV 2020 demeure l’un des seuls VUS hybrides rechargeables à être offert à un prix raisonnable. Son principal attrait est assurément sa capacité à pouvoir se déplacer en mode 100% électrique pendant environ 35 kilomètres. Mais avec l’arrivée prochaine des Ford Escape PHEV et …
ActualitéUn tout nouveau Mitsubishi Outlander arrivera au printemps 2021
Mitsubishi vient d’annoncer que toute sa gamme de véhicules au Canada sera renouvelée ou mise à jour d'ici un an. Le plus attendu est le VUS compact Outlander de nouvelle génération qui sera finalement mis en vente au printemps prochain, non pas comme modèle 2021 tel qu’on l’anticipait, mais plutôt …
ActualitéMitsubishi quitte l'Europe, qu’en est-il du Canada?
Mitsubishi vient d’annoncer qu’elle ne lancera plus de nouveaux modèles en Europe et qu’elle mettra fin à la vente de ses véhicules neufs sur ce continent lorsque ses produits actuels auront atteint la fin de leur cycle. Elle continuera toutefois d’y offrir un service après-vente. Cette décision s’inscrit dans la …
BaladoBalado : quel avenir pour Mitsubishi au Canada?
La marque japonaise Mitsubishi a beau se faire rassurante quant à son avenir au Canada, reste que plusieurs questions demeurent sans réponse. Faisant désormais partie d’une alliance avec les constructeurs Renault et Nissan , Mitsubishi fait actuellement face à une restructuration importante. On souhaite notamment réduire les coûts fixes de …
guideauto.tvEn studio : quel avenir pour Mitsubishi?
Alors que les rumeurs sont nombreuses quant à l’avenir de Mitsubishi en Amérique du Nord, le constructeur japonais a pris le monde de l’automobile par surprise récemment en annonçant son retrait progressif du marché européen. Faisant désormais partie d’une alliance avec les constructeurs Renault et Nissan , Mitsubishi dit vouloir …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires