Tesla veut partager ses moteurs électriques, batteries et logiciels

Tesla est le leader incontesté des véhicules électriques en ce moment. D’ailleurs, le grand patron d’Audi a reconnu dernièrement que sa compagnie accuse environ deux ans de retard sur le fabricant californien.

Comment la concurrence peut-elle rétrécir l’écart? C’est simple : elle n’a qu’à demander l’aide… de Tesla!

Désirant accélérer le plus possible la transition de l’industrie automobile vers les énergies vertes, le PDG Elon Musk a écrit hier sur Twitter que Tesla accepterait de fournir des moteurs, des batteries et des logiciels à quiconque voudrait s’en servir pour développer davantage ses propres véhicules électriques. Il affirme que le but de Tesla « n’est pas d’écraser ses rivaux ».

Malgré leurs prix élevés, les véhicules de Tesla se démarquent avec une autonomie imbattable – allant de 402 kilomètres dans le cas de la Model 3 d’entrée de gamme à propulsion jusqu’à 647 kilomètres avec la Model S à longue autonomie – répondant ainsi à la principale crainte des acheteurs potentiels.

En dehors de Tesla, le mieux qu’on puisse obtenir actuellement selon les chiffres officiels, c’est 415-417 kilomètres avec le Hyundai Kona électrique et la Chevrolet Bolt EV. La Ford Mustang Mach-E, dont les livraisons doivent débuter vers la fin de l’année, pourra rouler jusqu’à 482 kilomètres entre les recharges.

Dans un autre gazouillis, Musk a précisé que les logiciels que Tesla pourrait partager avec ses concurrents incluent celui servant au système de conduite semi-autonome Autopilote. Bon, les cyniques diront que ce dernier a connu sa part de ratés jusqu’à maintenant, mais c’est justement en l’intégrant dans un plus grand nombre de véhicules que les ingénieurs et programmeurs pourront le rendre vraiment au point.

En 2018, Tesla s’était dit également prêt à faire profiter les autres constructeurs de sa technologie de bornes Supercharger.

En vidéo : Tesla Model 3 ou Hyundai Kona?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéTesla gagne de l’argent pour le quatrième trimestre de suite
Tesla a, à la surprise du marché, gagné de l’argent pour le quatrième trimestre de suite entre mars et juin malgré la fermeture de son usine californienne pendant plusieurs semaines et une légère baisse de son chiffre d’affaires. Le constructeur de véhicules électriques a précisément dégagé un bénéfice net de …
ActualitéLe Tesla Cybertruck sera construit au Texas
Le Tesla Cybertruck doit entrer en production l’an prochain et commencer à être livré à ses premiers clients vers la fin de 2021. Seul problème : la nouvelle « Gigafactory » d’où il sortira n’est même pas encore construite. En fait, on ignorait jusqu’à hier l’emplacement même de cette usine.
ÉlectriqueOubliez le Tesla Model Y à autonomie standard
Lorsque le tout nouveau Tesla Model Y a été dévoilé l’an dernier, la compagnie disait vouloir l’offrir d’abord en versions Longue autonomie (509 km) et Performance (468 km), puis par la suite en version d’entrée de gamme Autonomie standard (370 km), ce qui permettrait d’abaisser son prix. Hier soir, toutefois, …
BaladoBalado : une nouvelle Tesla arrive au Québec
La popularité du constructeur californien Tesla continue de prendre du galon au Québec. Après le succès de la Model 3, un nouveau véhicule 100% électrique arrive dans la province : le Model Y . Plus imposant que la Model 3 , le nouveau Model Y affiche des airs de VUS …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires