Voitures autonomes : le cofondateur d’Apple n’y croit plus

Si les véhicules électriques à grande autonomie commencent à se répandre de plus en plus, les véhicules sans conducteur ni volant ont encore énormément de progrès à faire avant d’atterrir sur nos routes.

En fait, la technologie pourrait ne jamais être assez intelligente et fiable pour qu’ils deviennent une réalité « de mon vivant », a déclaré le cofondateur d’Apple, Steve Wozniak, lors d’une conférence sur la révolution dans l’automobile organisée la semaine dernière à Las Vegas par la firme J.D. Power.

Il dit avoir cessé de croire aux voitures entièrement autonomes et aux promesses de l’intelligence artificielle il y a quelques années.

Photo: Audi AG

« J’étais absolument certain que nous allions avoir des voitures autonomes capables d’aller n’importe où et de faire tout comme un être humain. Mais trop souvent, on nous a promis une nouvelle solution pour y arriver et beaucoup d’utilisateurs ont été désenchantés, a-t-il admis. Trop de choses inattendues peuvent survenir. Ça peut être un pneu qui traîne sur la route et la voiture ne sait pas comment l’éviter et revenir à sa place. Il faut au minimum que la personne la plus idiote au monde soit derrière le volant pour prendre le relais en cas d’imprévu ou d’une situation inhabituelle. »

Wozniak, qui a déjà possédé des Tesla, croit que la compagnie californienne est la plus avancée en ce moment, mais qu’elle exagère les capacités de conduite autonome de ses véhicules, ce qui le déçoit. Par exemple, la nouvelle fonction de valet intelligent, qui amène votre voiture jusqu’à vous dans un stationnement, fait déjà l’objet de nombreuses plaintes en lien avec des accrochages ou d’autres évités de justesse.

Photo: Volvo

Selon Wozniak, l’industrie a induit le public en erreur en lui faisant croire que l’intelligence artificielle des voitures ressemblerait à un cerveau humain et pourrait comprendre de nouvelles choses. Son conseil pour les gens qui ne veulent pas conduire? Appelez un taxi, Uber ou un autre service du genre.

Enfin, quand un journaliste lui a posé des questions sur le projet d’Apple de lancer sa propre voiture utilisant une technologie de conduite autonome, Wozniak a simplement répondu qu’il n’était plus dans le cercle des personnes informées, ajoutant : « je pense qu’Apple a encore son projet de voiture. »

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéHuawei développera des radars pour voitures autonomes
Huawei, l’un des principaux fournisseurs mondiaux d'infrastructures de technologies de l'information et de communication (TIC) et de dispositifs intelligents, a annoncé prendre part dans le développement de technologies pour voitures autonomes. Lors d’une conférence de presse à Beijing, le président de Huawei, Xu Zhijin, a déclaré que la compagnie utilisera …
Questions des lecteursLes voitures autonomes seront-elles viables au Québec?
Les voitures autonomes seront-elles viables au Québec? Au sujet des véhicules sans conducteur, qu’arrivera-t-il lorsque l’une d’elles frappera un obstacle communément appelé « nid-de-poule » sur nos belles autoroutes et que sa jante et son pneu seront détruits au contact du trou? --------- Bonjour Marc, Bien que les technologies de …
ActualitéLa conduite autonome : ce qu’en pense Antoine Joubert
Alors que plusieurs régions du Québec viennent de recevoir leur première petite bordée de neige de la saison, Antoine Joubert se penche sur un sujet de plus en plus omniprésent dans l’industrie automobile : les technologies d’aide à la conduite. Qu’on parle de détecteurs de changement de voie, d’alerte de …
Commentaires