Les véhicules autonomes n’empêcheraient que le tiers des accidents

Une nouvelle étude américaine jette une douche froide sur les véhicules autonomes, souvent vantés comme la solution miracle pour éliminer les erreurs humaines de telle sorte qu’il n’y ait plus aucun décès sur les routes.

Selon l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), le même organisme qui s’occupe des tests de collision aux États-Unis, ils permettraient d’empêcher seulement un accident sur trois.

En analysant plus de 5 000 cas signalés par la police ces dernières années, il a été déterminé qu’au moins 90% d’entre eux étaient la faute du conducteur, mais seulement le tiers auraient pu être prévenus par des véhicules autonomes. On parle des accidents causés non seulement par les facultés affaiblies du conducteur (alcool, drogue, fatigue, etc.), mais aussi par des erreurs de jugement, des distractions et des fausses manœuvres, entre autres.

« C’est probable que les voitures 100% autonomes du futur développeront des capacités de détection encore meilleures, mais nos recherches nous indiquent que ce ne serait pas suffisant pour éliminer la majorité des accidents », affirme Jessica Cicchino, vice-présidente de la recherche à l’IIHS et co-auteure de l’étude.

Afin de prévenir les autres deux tiers des accidents, ces véhicules devront être programmés avec une gestion du risque et des capacités décisionnelles totalement repensées qui priorisent la sécurité au détriment d’une mobilité rapide et pratique, suggère l’organisme. Autrement dit, ils ne devraient pas seulement être capables de remplacer les humains au volant; ils devraient être encore plus sensibles, plus prévoyants, plus intelligents, meilleurs pour s’adapter aux différentes conditions routières… et moins pressés de se rendre à destination.

En 2018, en Arizona, un véhicule autonome expérimental d’Uber a tué une piétonne sur le bord de la route parce qu’il a mis du temps à l’identifier et n’a pas été en mesure de prédire qu’elle allait traverser la voie ni d’effectuer la manœuvre d’évitement nécessaire.

L’IIHS fait remarquer aussi que certains accidents sont inévitables, comme ceux provoqués par un bris du véhicule. Et même dans un monde où il n’y aurait que des voitures autonomes, leurs capteurs et systèmes ne seraient pas à l’abri d’un mauvais fonctionnement.

La conduite autonome : ce qu’en pense Antoine Joubert

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMoins d’automobilistes, mais autant de morts sur les routes
Par Clara Loiseau La pandémie n’a pas freiné les ardeurs des automobilistes imprudents puisqu’on enregistre autant de décès depuis le début de l’année sur les routes du Québec que l’an dernier, malgré une baisse majeure de l’achalandage. En date du 1er juin, la Sûreté du Québec (SQ) avait recensé 56 …
Technologie/Véhicules autonomesConduite autonome : où en sommes-nous?
On parle de plus en plus de conduite autonome ou semi-autonome et l’année 2020 devrait confirmer l’explosion de cette technologie pour le grand public. Mais ça implique quoi au juste, la conduite autonome? Il est temps de voir ou de revoir quelques notions de base. Tout et n’importe quoi Vous …
ActualitéUne conductrice tombe dans un nid-de-poule de 10 pieds
Par Antoine Lacroix Une jeune conductrice l’a échappé belle tôt lundi matin lorsque son véhicule est soudainement tombé dans un immense trou formé après un affaissement dans la chaussée, à Terrebonne. « Comme elle ne roulait pas à haute vitesse, ses blessures n’ont pas été très importantes, et heureusement, le …
ActualitéQuébec : plus de collisions mortelles malgré le confinement
Par Jérémy Bernier Même si le confinement a diminué massivement l’achalandage sur le réseau routier durant près de deux mois au Québec, les accidents mortels sont plus nombreux que l’an dernier, à pareille date. Un bilan qui pourrait s’alourdir, selon des experts. Depuis le début de 2020, 123 collisions mortelles …
ActualitéÀ 200 km/h, des jeunes filment leur propre accident
Par Yves Poirier *ATTENTION, les images dans la vidéo ci-dessus peuvent choquer* Le manque de jugement d’un jeune homme de 18 ans impliqué dans un grave accident alors qu’il circulait à près de 200 km/h sur une route de Brownsburg-Chatham, dans les Laurentides, risque de lui coûter très cher. TVA …
ActualitéSaint-Eustache : des adolescents volent une voiture, puis font un accident
Des adolescents ont sûrement appris qu’il vaut mieux savoir bien conduire avant de vouloir voler des véhicules de luxe à Saint-Eustache dans les Laurentides. Deux jeunes de Montréal ont été arrêtés par la police de Saint-Eustache à la suite d’une introduction par effraction chez un concessionnaire automobile du boulevard Arthur-Sauvé …
ActualitéGravement blessé après une embardée à plus de 375 km/h
Par Antoine Lacroix Un pilote de course gravement blessé après une violente embardée à plus de 375 km/h samedi a eu la vie sauve grâce à la cage de sécurité de son bolide. « Maxime a une grosse bataille devant lui, malgré tout, il garde le moral. Sa vie n’est …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires