Étude : les conducteurs de 70 ans moins dangereux que ceux de 35 à 54 ans

Beaucoup de préjugés persistent à l’endroit des conducteurs âgés. On les accuse de rouler dangereusement et d’ignorer plusieurs pages du code de la sécurité routière.

Toutefois, une nouvelle étude américaine menée par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) révèle que les personnes de 70 ans et plus ont maintenant moins de chances d’être impliquées dans un accident mortel que ceux de 35 à 54 ans.

Non seulement ça, mais les statistiques compilées par l’organisme démontrent que les septuagénaires causent moins d’accidents signalés par la police que les autres conducteurs d’âge moyen. Le tout est basé en fonction du nombre de cas par tranche de 100 000 conducteurs détenant un permis.

Voici un graphique fourni par l’IIHS qui illustre les courbes du taux d’accidents mortels des différents groupes d’âge entre 1997 et 2018 :

Photo: IIHS

Pourtant, avec le vieillissement de la population, le nombre de conducteurs âgés de 70 ans et plus et le kilométrage qu’ils parcourent ont passablement augmenté ces dernières années.

L’IIHS fait valoir qu’une amélioration de l’état de santé et des aptitudes de ces personnes ainsi que de la sécurité des véhicules par rapport aux décennies précédentes peut expliquer ce phénomène. Il faut dire également que de nombreux efforts ont été faits pour rendre les routes plus sécuritaires, tant au niveau des infrastructures que des lois.

Résultat : les automobilistes de 70 ans et plus causent moins d’accidents qu’avant et ont plus de chances d’en sortir vivants. Aux États-Unis, leur taux d’accidents mortels a baissé de 43% entre 1997 et 2018 comparativement à 21% pour les conducteurs de 35 à 54 ans.

Plus près de chez nous, le Bilan routier annuel 2019 de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) nous apprenait que le nombre de décès de conducteurs âgés de 75 ans et plus a diminué de 13% par rapport à 2018. Du côté des 35-44 ans, on constatait une hausse de 10% (voire 15,8% par rapport à la moyenne de 2014 à 2018).

En vidéo : Le bilan routier 2019 de la SAAQ

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéÀ 200 km/h, des jeunes filment leur propre accident
Par Yves Poirier *ATTENTION, les images dans la vidéo ci-dessus peuvent choquer* Le manque de jugement d’un jeune homme de 18 ans impliqué dans un grave accident alors qu’il circulait à près de 200 km/h sur une route de Brownsburg-Chatham, dans les Laurentides, risque de lui coûter très cher. TVA …
ActualitéÉtude : les femmes sont blessées plus sérieusement lors d’un accident
Malgré tous les progrès réalisés dernièrement dans la conception des automobiles et leurs technologies de sécurité, les femmes continuent de subir des blessures plus graves que les hommes lors d’une collision frontale, même en portant leur ceinture. Selon des chercheurs du Centre de biomécanique appliquée de l’université de Virginie, les …
ActualitéCOVID-19 et bilan routier : un record à prévoir pour 2020
Il a déjà été question du fait que la baisse de la circulation routière résultant des mesures de confinement et autres restrictions en lien avec la COVID-19 se traduit par une réduction marquée de la pollution atmosphérique. Une étude publiée récemment dans la revue Nature Climate Change indique d’ailleurs que …
ActualitéQuelles sont les routes les plus dangereuses au Québec?
Par Annabelle Blais et Philippe Langlois Malgré toutes les interventions policières, les échangeurs autoroutiers sont les endroits où les automobilistes courent le plus grand risque de collision, révèle une analyse inédite de quelque 435 000 accidents survenus au Québec entre 2014 et 2019. Le Bureau d'enquête du Journal de Montréal …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires