Ford Focus ST vs Subaru BRZ : Approches opposées

Si autrefois, la sélection des sportives abordables se limitait à quelques voitures très semblables les unes aux autres, aujourd’hui on peut avoir un coupé sportif, un roadster sportif, une berline intermédiaire sportive, une compacte 5 portes sportive... Pas facile de choisir!

Encore moins de choisir quand on désire s’amuser sur une piste mais qu’on n’a pas les moyens d'avoir deux véhicules (un pour la route et un pour ladite piste). On a donc besoin d'une bagnole aussi à l'aise dans les S que dans la circulation. Il faut également quelques options modernes (Bluetooth, radio par satellite, un bon système audio). Finalement, l'économie d'essence est tout de même importante pour la plupart d’entre nous.

Après avoir mûrement réfléchi, deux modèles qui, de prime abord, n'ont pas grand-chose en commun se démarquent: l'un est un coupé à deux portières, l'autre une compacte cinq portes. L'un est une propulsion, l'autre une traction. Le premier a un moteur à aspiration naturelle tandis que le second héberge un turbocompresseur pour plus de puissance. Pourtant, les deux sont, à leur façon, des voitures sportives pure laine offrant une conduite nerveuse et pouvant nous accrocher un sourire au visage lorsqu'on les pousse dans leurs derniers retranchements.

Ces voitures, ce sont la Subaru BRZ et la Ford Focus ST.

Pure ou diluée

Le petit coupé BRZ est le fruit d'une union entre Subaru et Toyota (qui la vend sous le nom de Scion FRS ici). Conçue pour relancer le segment des coupés à propulsion priorisant le plaisir de conduite avant tout, la BRZ respire la sportivité : avec son moteur quatre cylindres à plat de 2,0 litres et 200 chevaux, sa transmission manuelle ferme et précise et son châssis calibré pour la performance, il est facile de comprendre pourquoi elle attire les conducteurs cherchant à s'amuser à son volant.

Si l’on n'associe pas nécessairement Ford Focus et sportivité, il faut se pencher sur le cas de la ST. Grâce à un moteur EcoBoost turbocompressé de 257 chevaux et 270 livres-pied de couple, la compacte passe de 0 à 100 km/h en moins de 7 secondes. La seule transmission disponible est une manuelle à six rapports courts, et les suspensions sont suffisamment fermes pour éliminer la majorité du roulis en virage. Des sièges de course Recaro maintiennent fermement les passagers en place. Finalement, on reconnaît le bolide à ses roues de 18 pouces et son ensemble de bas de caisse agressif, incluant même un échappement central à l'arrière.

Sur la piste d'accélération

Notre match commence évidemment par les mesures de performances : il serait si facile de déclarer la ST gagnante rien qu’en regardant les données techniques (après tout, elle a 60 chevaux de plus!), mais ces données ne disent pas tout.

Sur notre piste d'essai, la BRZ a fait des merveilles : si elle était quelque peu difficile à lancer à partir d'un arrêt complet — l'embrayage très court demande un peu d'adaptation —, ses vitesses rapprochées permettent de garder les révolutions élevées (et ainsi d'éviter la zone au milieu de la plage de puissance où il y a moins de chevaux-vapeur). Il faut néanmoins passer la troisième pour atteindre 100 km/h, ce qui fait que mon meilleur temps n'était que de 9,5 secondes.

En comparaison, la Focus ST a fait un temps de 8,1 secondes (il est vrai que les manufacturiers annoncent des temps bien meilleurs que ceux-là, mais j'ai une longue liste d'excuses qui pourront vous être fournies sur demande). Non seulement elle est plus rapide, mais elle est aussi plus régulière : peu importe la façon dont je décollais (avec ou sans contrôle de traction, en glissant ou en lâchant subitement l'embrayage...), les temps étaient toujours très rapprochés. Finalement, mentionnons que même si la Focus possédait de gros freins, son poids supérieur lui a nui; en effet, elle stoppait sur une plus longue distance que la BRZ à partir de 100 km/h.

Malgré tout, avantage Focus ST.

Dans les virages

C'est bien beau d'accélérer rapidement, mais il faut aussi qu'une auto sportive soit maniable. Bien que la Focus soit diablement amusante en ligne droite, elle souffre d'un défaut majeur : moteur puissant combiné à la traction avant. Même si les ingénieurs ont réussi à mitiger l'effet de couple dans le volant, il en reste suffisamment pour qu'il faille faire attention dans les courbes : une accélération au mauvais moment et l’on risque de se ramasser dans le décor! Si l’on sait ce qui nous attend cependant, la ST est un véritable charme à piloter. 

Bien maintenu dans les sièges Recaro, on peut placer la voiture dans les virages les plus serrés. Si l’on entre assez rapidement dans une courbe, il suffit de donner un bon coup de volant pour que l'arrière décroche; la conduite de la Focus ST laisse presque croire qu'elle est une propulsion. Presque.

Mais comme rien ne remplacera jamais une sportive à propulsion dans des chemins tortueux, mon vote va ici à la Subaru. Il serait facile d’énumérer 1 000 mots sur la maniabilité et la précision de ce petit bolide, mais je m'en tiendrai à ceci : la Focus ST est l'une des voitures sportives les plus amusantes que j'ai pu piloter, elle n'arrive toutefois pas à la cheville de la Subaru BRZ au chapitre de la tenue de route. Avantage BRZ, et de loin.

Au jour le jour

Mais une voiture n'est pas jugée uniquement sur sa conduite ou sur sa puissance. Il faut qu'elle soit utilisable au quotidien. C'est ici que la BRZ est malheureusement laissée derrière; la forme d'un coupé fait en sorte que son coffre est exigu, ses places arrière sont pratiquement inutiles et sa garde au sol fait en sorte qu'elle risque de s'enliser dans la neige (l'argument d'une propulsion en hiver n'entre pas en ligne de compte : avec de bons pneus, il n'y a rien à craindre). 

À l'inverse, on apprécie énormément le hayon de la Focus, ses quatre portières ainsi que sa hauteur de caisse suffisante pour franchir quelques centimètres de poudreuse. Il faudra cependant bien chausser la compacte, puisque 260 chevaux sur des routes glissantes peuvent vite nous échapper... 

Le choix sensé

On dit souvent qu'une des meilleures preuves de maturité, c'est de faire des choix réfléchis qui, même s'ils ne semblent pas aussi attrayants au premier abord, finissent par se révéler justifiés.

Je déclare donc la Ford Focus ST grande gagnante de ce match : elle est non seulement puissante et agile, mais elle se double également d'une voiture utilisable tous les jours.

De toute façon, je convaincrai probablement un ami proche d'acheter une BRZ; comme ça, je pourrais la conduire une fois de temps en temps! Je suis mature mais pas tant que ça…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2015Ford Focus 2015: Toutes les couleurs, toutes les saveurs
Ford a vu grand pour sa voiture compacte née sur le Vieux Continent. Avec un châssis rigide et une carrosserie agréablement dessinée, il est effectivement possible de faire de grandes choses. Encore faut-il que la mise au point soit exemplaire. Proposée sous la forme d’une berline traditionnelle ou d’un modèle …
Matchs comparatifsSubaru BRZ VS Mazda RX-8: La neuve ou l'usagée?
Il y a deux écoles de pensée quand vient le moment de s'acheter une voiture sport : certains sont portés vers l'attrait d'une nouvelle voiture, d'autres vont plutôt pencher vers un modèle usagé. Mais quel camp est le meilleur pour l'amateur de performance qui cherche à limiter les dégâts à …
ActualitéMises à jour pour la Scion FR-S 2016
Mine de rien, la Scion FR-S (ainsi que sa sœur jumelle la Subaru BRZ) est avec nous depuis déjà 4 ans. Bien que les ventes fussent surprenantes au début, elles ont lentement ralenti avec le temps; aujourd’hui, le petit coupé ne se vend pas aussi bien qu’il le devrait. Pour …
EssaisSubaru BRZ 2016 : Que reste-t-il de nos amours?
Que reste-t-il de nos amours? Il suffit de regarder brièvement le passé pour constater à quel point les automobiles viennent de loin. Au cours des cent dernières années, les technologies que nous retrouvons à leur bord ont beaucoup progressé. Pour plusieurs puristes, ce n’est pas nécessairement une bonne chose, puisque …
ActualitéMises à jour pour la Subaru BRZ 2017
Lorsque l’on parle de la Subaru BRZ – ou de sa sœur de chez Toyota, la 86 –, le premier point négatif que les gens soulignent, c’est sa puissance somme toute modeste. Pour un coupé sport, 200 chevaux n’impressionnent personne. Ces sceptiques n’ont probablement jamais pris le volant de la …
ActualitéHommage à Initial D par Toyota
Chaque mouvement automobile a ses légendes : les amateurs de Muscle Cars ont la General Lee des cousins Duke, les passionnés de belles italiennes adorent la 250 GT de Ferris Bueller et ceux qui préfèrent les petites anglaises se retrouvent à zieuter la British Leyland Mini 1000 de M. Bean.
Pleins feux surSubaru BRZ 2017 : à l'essai sur circuit cette semaine
Le Guide de l’auto est en route vers la côte ouest canadienne, plus précisément en direction de la nouvelle piste Vancouver Island Motorsport Circuit, pour découvrir l’étendue des changements et modifications apportées à la sportive BRZ. Depuis ses débuts en 2012, la BRZ de Subaru s’est vendue à 55 000 …
Premiers contactsSubaru BRZ 2017 : Subaru et le kaizen
Le mot kaizen est la fusion de deux mots japonais « kai », signifiant « changement », et « zen », signifiant « meilleur », que l’on peut traduire librement en français par l’expression « amélioration continue ». Dans le cas de la Subaru BRZ 2017, le mot « kaizen …
EssaisKia Forte5 SX 2017, sportive méconnue
Lorsque l’on pense à une sportive compacte, bien des véhicules nous viennent en tête, notamment la Honda Civic Si, la Ford Focus ST et bien entendu, la Volkswagen GTI, elle qui n’est pas la dernière venue en la matière. Saviez-vous que Kia dispose d’un modèle qui rivalise directement avec les …
SurvolSubaru BRZ 2018 : aperçu
Si vous cherchez un coupé sport offert à un prix relativement abordable, il y a de moins en moins de choix de nos jours. Subaru commercialise toutefois la BRZ, un coupé 2+2 vendu tout juste sous les 30 000 $ en version de base et qui procure un bon niveau …
Commentaires