À quand le retour du GMC Jimmy?

Constatant le succès fulgurant du Jeep Wrangler et du Ford Bronco, on peut se demander ce que General Motors attend pour répliquer. Et puisque la semaine dernière je me suis retrouvé avec Mark Alger, directeur national de la marque GMC au Canada, je n’ai pu m’empêcher d’aborder le sujet.

Lors de cet entretien, nous avons discuté du succès des camionnettes GMC au Canada. Les ventes des Canyon et des Sierra sont supérieures à celles des Chevrolet Colorado et Silverado, alors qu’il en va tout autrement aux États-Unis. Cette réussite serait due à l’engouement des Canadiens pour les versions Denali, qui n’ont pas de véritables équivalents chez Chevrolet. Également, parce que le réseau de concessionnaires diffère de celui des Américains, qui ont droit à des concessions Chevrolet ou Buick/GMC tandis que chez nous, tout se trouve sous un même toit.

Des VUS peu populaires

Cependant, M. Alger a admis que si GMC performait très bien avec les camionnettes, le bilan est moins rose du côté des VUS. Il explique cette situation par le fait que trop de produits se retrouvent sous un même toit au Canada, considérant qu’entre les Chevrolet, les GMC, les Buick et parfois les Cadillac, la clientèle ne sait où donner de la tête. Aussi, parce que certaines décisions stratégiques ne furent peut-être pas les meilleures. Pensez au GMC Acadia, jadis plus spacieux et beaucoup plus populaire, mais soudainement devenu moins alléchant qu’un Chevrolet Traverse.

Au Canada, les véhicules GMC doivent se distinguer davantage des Chevrolet, notamment en proposant un niveau de luxe supérieur, m’expliquait M. Alger. Voilà pourquoi GMC n’a pas l’intention d’offrir par exemple l’équivalent d’un Chevrolet Trailblazer. En contrepartie, le Hummer EV vendu sous la bannière GMC permettra à la marque de se distinguer.

Photo: Antoine Joubert

Le retour du Jimmy, n’y pensez pas trop

En revenant à la question initiale, M. Alger confirme qu’un retour du GMC Jimmy a déjà fait partie des plans, et ce, il y a plusieurs années. Rappelons que ce VUS aux aptitudes hors route élevées était autrefois un clone du Chevrolet Blazer. Sa commercialisation canadienne aura duré jusqu’en 2005.

Photo: Wheelsage

La division aurait toutefois choisi pour des raisons stratégiques d’abandonner le projet, qui ne semble plus faire partie des discussions. Évidemment, je ne m’attendais pas à ce que mon interlocuteur dévoile tous les secrets futurs de son entreprise, mais j’ai compris qu’il ne fallait clairement pas s’imaginer que GMC propose un authentique VUS hors route de sitôt. Qu’on le nomme Jimmy ou autre.

Dommage, puisqu’il aurait selon moi été relativement facile d’adapter une carrosserie de VUS traditionnel au châssis du Canyon, formule qu’utilise d’ailleurs le Bronco (faisant appel au châssis du Ranger). Imaginez donc un Jimmy AT4 à suspension surélevée, doté d’un quatre cylindres turbo de 2,0 litres ou du V6 de 3,6 litres, à deux ou quatre portières, qui pourrait être appelé à devenir l’un des produits GMC les plus appréciés. Après tout, ce n’est pas un hasard si le Wrangler est le plus populaire des Jeep au Canada.

Pour l’heure, nous savons que GMC lancera prochainement une version Denali Ultimate de son Yukon. En outre, GMC aura droit à l’équivalent du Silverado EV dès 2024. Une camionnette Sierra 100% électrique, qui permettra à la marque d’offrir un produit 100% électrique peut-être un peu moins tape-à-l’œil que le Hummer EV.

Quant au Jimmy, il demeure pour l’heure au stade de l’imagination. Cela dit, il est évident qu’un tel produit saurait se défendre face à une concurrence qui, sans doute, se multipliera au fil des prochaines années. Des rumeurs circulent d’ailleurs quant au possible retour du Nissan Xterra, lequel serait monté sur le châssis de la dernière camionnette Frontier. Comme quoi cette formule est visiblement gagnante.

En vidéo: Antoine Joubert présente le GMC Yukon 2022

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueLes camionnettes électriques, ça s’en vient!
Les voitures électriques font maintenant partie du paysage automobile québécois, avec plus de 130 000 unités immatriculées en début d’année 2022. De petites voitures comme la Nissan Leaf et la Chevrolet Bolt EV ont permis à de nombreux automobilistes de dire adieu aux stations d’essence. Or, les véhicules électriques actuellement …
EssaisGMC Terrain AT4 2022 : look aventurier, urbain dans l’âme
Pour 2022, le GMC Terrain reçoit une nouvelle déclinaison AT4, axée sur la conduite hors route. Le Guide de l’auto en a fait l’essai afin de tester ses prouesses sur plusieurs types de chaussées. De notre point de départ à Laval, nous nous sommes d’abord dirigés au premier point d’arrêt …
ActualitéLe GMC Canyon aura sa déclinaison AT4X
Les déclinaisons dites robustes se multiplient chez les constructeurs automobiles. Et après l’introduction d’une appellation AT4 qui s’est rapidement propagée dans son catalogue, GMC a récemment dévoilé le Sierra 1500 AT4X , une version plus poussée de l’ensemble AT4 qui vise à satisfaire les conducteurs plus sérieux en matière de …
Premiers contactsGMC Hummer EV 2023 : Retour vers le futur
Plus d’une décennie après que GM l’ait plongée dans un coma artificiel, le Hummer revient à la vie, cette fois sous l’égide de la marque GMC. Il va sans dire que ce retour est, pour le moins qu'on puisse dire, très polarisant. D’une part, ce Hummer 2.0 est maintenant animé …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires