GMC Terrain AT4 2022 : look aventurier, urbain dans l’âme

Points forts
  • Instrumentation et système multimédia ergonomiques
  • Habitacle/coffre spacieux
  • Technologies de sécurité efficaces
  • Confortable
Points faibles
  • Manque de puissance
  • Insonorisation perfectible
  • Drôle de positionnement du frein à main
Évaluation complète

Pour 2022, le GMC Terrain reçoit une nouvelle déclinaison AT4, axée sur la conduite hors route. Le Guide de l’auto en a fait l’essai afin de tester ses prouesses sur plusieurs types de chaussées.

De notre point de départ à Laval, nous nous sommes d’abord dirigés au premier point d’arrêt qui était au Centre Notre-Dame de la Rouge. Ce circuit avait pour but de tester le comportement du Terrain sur les routes à grande vitesse.

Après notre premier contact, l’aventure s’est réellement enclenchée lors de la deuxième portion de notre trajet. En effet, il a fallu se frayer un chemin sur les routes sinueuses et rocailleuses des Laurentides jusqu’à Sainte-Agathe-des-Monts, avant de revenir à Laval en fin de journée.

Photo: Dominic Boucher

Préparé pour du hors route léger

Sur le plan esthétique, le GMC Terrain a été revu pour l’année modèle 2022. La calandre, les phares et le pare-chocs avant redessinés lui confèrent un look plus affirmé et musclé que par le passé.

Par ailleurs, l’AT4 est chaussé de jantes noires en aluminium lustré de 17 pouces et de pneus exclusifs à cette version. On y ajoute également une plaque de protection en acier sous le devant du véhicule de même qu’un système Traction Select qui permet au véhicule d’adapter certains paramètres en fonction du mode de conduite choisi. Il arbore différentes garnitures noires à l’extérieur (boîtiers de rétroviseur, longerons de toit, etc.) et des broderies spécifiques sur les appuie-têtes.

Bref, les modifications apportées à cette version AT4 sont principalement esthétiques, et ce véhicule n’a certainement pas la prétention de suivre un Jeep Wrangler ou un Ford Bronco dans la boue. Parmi les modèles concurrents, mentionnons le Ford Bronco Sport, le Subaru Forester Wilderness et le Toyota RAV4 Trail.  

Photo: Dominic Boucher

À bord, le conducteur est servi par une instrumentation qui incorpore des cadrans analogiques et un écran de 4,2 pouces. La présentation a l’avantage d’être claire et ergonomique. De plus, notre version à l’essai comprenait l’affichage tête haute. 

En matière de confort, les sièges procurent un bon soutien et la visibilité est excellente. Soulignons l’intérieur spacieux et le coffre volumineux de 838 litres derrière la deuxième rangée (1 793 L avec les sièges rabattus).

Photo: Dominic Boucher

En conduite, le premier constat en ce qui a trait à la direction, c’est qu’elle est un peu surassistée. C’est particulièrement vrai pour la déclinaison AT4, puisque les autres modèles de la gamme offrent une direction un peu plus ferme.

Il n’en demeure pas moins que le VUS surprend par sa maniabilité. La deuxième portion de notre trajet testait la stabilité du véhicule ainsi que la suspension de celle-ci sur des routes sinueuses et rocailleuses.

Nous nous sommes amusés à faire déraper le Terrain à plusieurs reprises, pour constater que l’utilitaire reste stable et qu’il est facile de reprendre le contrôle. En revanche, l’insonorisation serait à retravailler, puisque nous entendons très bien les petites roches projetées dans les arches de roue, surtout à l’arrière du véhicule. Sur un pavé sec, la suspension penche un peu vers la mollesse, mais elle brille lorsque les conditions routières ne sont pas optimales.

Photo: Dominic Boucher

Mécanique efficace

Le GMC Terrain est animé par un moteur quatre cylindres de 1,5 litre turbocompressé. Il produit une puissance de 170 chevaux et un couple de 203 lb-pi. Le tout est jumelé à une boîte à neuf rapports et au rouage intégral.

Le groupe motopropulseur a l’avantage de bien travailler, mais il pourrait quand même bénéficier de quelques chevaux supplémentaires. Le sélecteur de vitesse permet d’enclencher le mode à deux roues motrices ou quatre roues motrices ou encore le mode hors route. Pour ceux que ça intéresse, le GMC Terrain peut remorquer des charges allant jusqu’à 1 500 lb (680 kg).

Au terme de notre périple d’environ 200 kilomètres, le tableau de bord affichait 8,2 L/100 km, soit 0,8 L/100 km de moins que les calculs effectués par Ressources naturelles Canada. Notez toutefois que nous n’avons pratiquement pas roulé en ville.

Photo: Dominic Boucher

De nombreuses technologies à bord

La console centrale intègre un système multimédia qui a l’avantage d’être ergonomique et facile d’utilisation. Il inclut de série Apple CarPlay et Android Auto sans fil et le moniteur mesure huit pouces. De plus, un système audio Bose à sept haut-parleurs est optionnel.

Sinon, comme le veut la tendance de l’industrie, le GMC Terrain arrive de série avec de nombreuses technologies de sécurité actives et passives. Il comprend notamment le système d'aide au maintien dans la voie, le système précollision et l’assistance au freinage d'urgence avec le système de détection des piétons.

Notre version à l’essai incorporait des technologies optionnelles comme l’alerte de circulation transversale arrière, le régulateur de vitesse adaptatif et l’avertisseur de franchissement de ligne avec le système de détection d’obstacles sur les côtés. Dans l’ensemble, nous avons apprécié le rendement de ces technologies. Notez cependant que nous les avons essayées dans des conditions idéales.

Photo: Dominic Boucher

La gamme de prix du GMC Terrain débute à 30 598 $ (PDSF) et se termine à 41 598 $ (PDSF). L’AT4 coûte 36 198 $, ce qui en fait une alternative financièrement intéressante aux modèles rivaux mentionnés plus haut. Cela dit, les modifications apportées à la version AT4 demeurent assez timides et majoritairement esthétiques.  

Sommairement, le GMC Terrain AT4 2022 procure une tenue de route surprenante, un confort relevé et des technologies fonctionnelles. Malgré des bémols comme l’insonorisation de l’habitacle et le manque de puissance, l’utilitaire demeure un produit intéressant dans cette catégorie.

En vidéo: les VUS compacts qui consomment le moins d'essence en 2022

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Véhicules d'occasionGMC Terrain 2010-2017 : quoi savoir avant d’acheter?
Le GMC Terrain n’est habituellement pas le premier nom qui nous vient en tête lorsqu’on magasine pour un VUS compact. D’abord, il évolue dans l’ombre de son jumeau mécanique, le Chevrolet Equinox . Ensuite, son prix supérieur à la moyenne ne l’aide pas à s’imposer. Sa refonte pour l’année-modèle 2018 …
ActualitéGMC Terrain 2022 : après un an de retard, il arrive enfin!
Le GMC Terrain a droit à une bonne mise à jour pour 2022 après un délai d’un an occasionné par la pandémie de COVID-19. Au menu : un design actualisé, un raffinement accru, une nouvelle version AT4 et quelques technologies supplémentaires. D’abord, les changements apportés à l’extérieur comprennent une calandre …
EssaisGMC Terrain 2021 : un VUS qui a du coffre
Élégant et agréable à conduire, le GMC Terrain fait partie de ces utilitaires compacts qui obtiennent un succès relatif. Cela ne l’empêche pas de mettre de l’avant certains attributs désirables et même un qui est unique. Le GMC Terrain est un des deux véhicules utilitaires compacts qu’offre General Motors en …
ActualitéPénurie de puces : GM fait sauter les sièges chauffants
MISE À JOUR (22/11/2021) : GM se ravise et annonce que les sièges chauffants et ventilés pourront être installés par les concessionnaires, aux frais du constructeur, à compter du milieu de 2022. Il y aura quand même un crédit de 50 $ pour chaque client. Quant aux volants chauffants, ils …
BlogueÀ quand le retour du GMC Jimmy?
Constatant le succès fulgurant du Jeep Wrangler et du Ford Bronco , on peut se demander ce que General Motors attend pour répliquer. Et puisque la semaine dernière je me suis retrouvé avec Mark Alger, directeur national de la marque GMC au Canada, je n’ai pu m’empêcher d’aborder le sujet.

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires