Mercedes-Benz Classe S 2021 : le luxe sous toutes les facettes

La lecture des documents techniques de la nouvelle Mercedes-Benz Classe S de septième génération, répondant au nom de code W223, a de quoi donner le vertige et témoigne de l’approche aussi holistique qu’exhaustive qui a été adoptée par les concepteurs de la gamme.

Voici un survol en rafale de ce modèle à l’intégration technologique particulièrement épatante…

Son coefficient de traînée est de 0,22, ce qui en fait l’une des voitures les plus aérodynamiques au monde. Les unités de contrôle de la suspension E-Active Body Control ajustent la calibration des liaisons au sol mille fois par seconde. La direction aux quatre roues (les roues arrière peuvent se tourner jusqu’à 10 degrés) permet de réduire le rayon de braquage de 1,9 mètre.

Le siège du conducteur est doté de 19 moteurs électriques, soit huit pour l’ajustement, quatre pour les dix programmes de massage et cinq pour la ventilation. Incidemment, ces sièges ventilés sont percés par un micro-outil comportant 16 000 aiguilles. La chaîne audio Burmester est de type Surround 4D et comprend 30 haut-parleurs. 17 moteurs contrôlent la température et le flot d’air ambiant, alors que le système de chauffage/ventilation à quatre zones en a 20. Le système d’éclairage ambiant est composé d’un élément de fibre optique à tous les 1,6 centimètre, et il y en a plus de 250 répartis dans l’habitacle.

Des écrans partout!

Le nouvel écran de type OLED mesure 12,8 pouces, l’écran remplaçant le bloc d’instruments fait 12,3 pouces, et la nouvelle Classe S peut aussi être équipée d’écrans pour les passagers arrière, portant ainsi le nombre d’écrans à cinq.

La taille de l’affichage du dispositif de visualisation tête haute avec réalité augmentée correspond à celle d’un écran de 77 pouces de diagonale. La capacité informatique de l’interface du système de télématique MBUX, de seconde génération, est augmentée de 50%, et le dispositif de communication vocale « Hey Mercedes » comprend maintenant 27 langues.

Photo: Mercedes-Benz

La nouvelle Classe S est munie d’un coussin gonflable intégré au dossier du siège du conducteur pour protéger plus efficacement les passagers arrière d’une collision frontale. Le volume de ce coussin déployé est de 70 litres, et il est équipé d’une structure tubulaire gonflable faisant 16 litres de volume.

La Classe S se soulève de huit centimètres en quelques dixièmes de seconde, lorsque les capteurs détectent que la grande berline de luxe sera percutée latéralement, afin de présenter le longeron du châssis, qui est plus solide que la portière, comme point de contact. Par ailleurs, la variante à motorisation hybride rechargeable de la Classe S sera dotée d’une autonomie de cent kilomètres en mode électrique.

Ouf!

Photo: Mercedes-Benz

Un espace de vie

Ce qui précède n’est pas une liste exhaustive des caractéristiques de la Classe S de septième génération, mais plutôt un bref survol. Dans l’histoire de la marque allemande, la Classe S a souvent été la vitrine technologique démontrant le savoir-faire des ingénieurs et, dans le cas de la W223, l’histoire se répète une fois de plus.

Sauf que cette fois-ci, c’est plus d’un aspect qui a été touché. La génération précédente de la Classe S, dévoilée lors d’un événement à grand déploiement auquel j’ai assisté à l’usine Airbus de Hambourg en Allemagne, mettait surtout l’accent sur les nouveaux dispositifs de conduite assistée et semi-autonome. Dans le cas de la nouvelle, c’est une approche plus holistique qui a été retenue, tandis que les concepteurs ont choisi de mettre l’humain au centre des objectifs de développement avec un concept justement qualifié de human-centric.

Photo: Mercedes-Benz

Dans cette optique, cette Classe S a été conçue comme un « troisième espace de vie », au même titre que le domicile ou le bureau, et c’est pourquoi l’habitacle présente une ambiance de style lounge pouvant convenir à la relaxation ou au travail, avec un style inspiré à la fois de l’architecture moderne et du monde de la voile. Avec la Suite de Première Classe, disponible aux places arrière, le confort est souverain avec une magnifique sellerie en cuir alors que les boiseries à pores ouverts serties d’appliques en aluminium suivent parfaitement les formes de la planche de bord.

Par l’entremise de son interface MBUX de seconde génération, la nouvelle Classe S adopte également des fonctions dites « prédictives ». En faisant usage des caméras intégrées et de l’intelligence artificielle, le système Interior Assist anticipe les désirs des occupants. À titre d’exemple, si le conducteur regarde par-dessus son épaule en direction d’une vitre latérale arrière, le système Interior Assist ouvrira automatiquement le store de cette vitre afin d’offrir une vue non obstruée au conducteur.

Photo: Mercedes-Benz

Et si le conducteur dit « Hey Mercedes, je suis un peu stressé… », le programme Vitality entrera en fonction par le biais d’une ambiance lumineuse et sonore spécifique. Par ailleurs , la fonction Energizing modifiera subtilement l’angle du dossier ou la position de l’assise pour varier très légèrement, de quelques degrés ou millimètres, la position du conducteur assurant ainsi un meilleur confort lors d’un plus long trajet et, pour faciliter la communication et l’échange, les occupants de la voiture peuvent partager des contenus entre les divers écrans de la voiture.

« La Classe S est la berline de grand luxe la plus vendue au monde. Avec cette nouvelle génération, nous voulons offrir à nos clients de l’innovation, de la sécurité, du confort et de la qualité comme jamais auparavant », déclare Ola Källenius, chef de la direction de Daimler AG et de Mercedes-Benz AG.

Photo: Mercedes-Benz

Pour le Canada, Mercedes-Benz offrira la Classe S en deux configurations, soit la S 500 à empattement régulier et la S 580 à empattement long. La S 500 sera animée par le moteur six cylindres en ligne turbocompressé de 3,0 litres dont la puissance est provisoirement établie à 429 chevaux, plus 21 avec la fonction EQ Boost, alors que le couple se chiffrerait à 383 livres-pied.

La S 580 fait appel au V8 biturbo de 4,0 litres dont la puissance est provisoirement établie à 496 chevaux, plus 20 avec la fonction EQ Boost, et le couple, à 516 livres-pied. Dans les deux cas, la boîte est une automatique à neuf rapports et le rouage intégral fera assurément partie de la dotation. La tarification pour ces deux variantes ne sera établie que peu avant le lancement sur notre marché.

La Classe S de septième génération pourra être commandée à compter de septembre 2020 pour livraison dès décembre en Allemagne, alors que la commercialisation au Canada, aux États-Unis, ainsi qu’en Chine, débutera au printemps 2021.

Le Guide de l’auto aura bientôt l’opportunité de conduire la Classe S 2021 et nous publierons prochainement un compte-rendu complet de notre expérience au volant du vaisseau amiral de Mercedes-Benz. Gardez le contact…

En vidéo: Mercedes-Benz présente son concept Vision AVTR

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursUne camionnette chez Mercedes-Benz?
Savez-vous si Mercedes-Benz prévoit importer son pick-up Classe X au Canada? Je suis très intéressé par ce véhicule pour remplacer mon GLK . -------------------------- Bonjour Charles, Effectivement, Mercedes-Benz a commercialisé une camionnette en 2017 dans plusieurs marchés à travers le monde dont l’Europe, l’Australie, l’Afrique du Sud et quelques pays …
Nouveaux modèlesMercedes-Benz Classe S 2021 : une oasis de calme et de volupté
La Mercedes-Benz Classe S de septième génération, répondant au nom de code W223, fera ses débuts en cours d’année 2021. Avec cette nouvelle berline de grande taille, la marque allemande entend redéfinir les codes du grand luxe en mettant l’accent sur le confort souverain, le bien-être de ses occupants, et …
ActualitéMercedes-Benz serait en voie d’éliminer plusieurs modèles
Mercedes-Benz a-t-elle trop élargi sa gamme au cours des dernières années? Il semblerait que oui. Sa compagnie-mère, Daimler, doit réduire considérablement les dépenses afin d’investir davantage dans l’électrification et d’essuyer les pertes encourues en raison de la pandémie de COVID-19. Par conséquent, plusieurs modèles de Mercedes-Benz disparaîtront bientôt du catalogue.
EssaisMercedes-AMG CLA 45 2020 : un coeur de feu
Le turbocompresseur à double volutes est de couleur rouge incandescent. Les tuyaux qui sont reliés aux tubulures d’échappement dansent sous la pulsion des gaz. Le moteur M139 à quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé oscille légèrement sur son berceau, selon le rythme imposé par le technicien qui contrôle le test …
BaladoBalado : la Mercedes-Benz Classe S vue par Gabriel Gélinas
Chroniqueur automobile depuis près de 30 ans, Gabriel Gélinas en a vu passer, des véhicules! Des histoires reliées à l’automobile, Gabriel en a des milliers! Et c’est avec enthousiasme qu’il les partage dans son balado Au Volant, dont la deuxième saison prend son envol sur QUB Radio . Histoire de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires