Kia Seltos 2021 : la recette gagnante?

Si vous lisez la presse automobile régulièrement, vous n’apprendrez rien si l’on vous dit que les VUS ont le vent dans les voiles.

Et au Québec, les modèles sous-compacts ont fait une percée remarquée sur notre marché. Dans cette catégorie très disputée, c’est désormais le Hyundai Kona qui règne en maître, avec plus de 11 400 unités vendues dans la Belle Province en 2019.

Chez Kia, la réponse c’est le Seltos 2021. Plus gros qu’une Soul ou un Niro, mais plus petit qu’un Sportage, il s’insère entre ces modèles au sein de la gamme.

Ses rivaux directs sont évidemment le Mazda CX-30, le Nissan Qashqai, le Honda HR-V, le Subaru Crosstrek et son cousin le Hyundai Kona. Le Seltos est d’ailleurs plus imposant que le Kona, ce qui profite à l’espace intérieur.

Fonctionnel et pratique

L’espace dévolu aux passagers avant est sensiblement le même chez les deux cousins coréens. En revanche, il y a plus de dégagement pour les passagers à l’arrière chez Kia, que ce soit pour la tête ou les jambes.

De plus, le volume du coffre est nettement supérieur dans le Seltos. Kia propose 752 litres de contenance avec les sièges arrière en place, soit 208 litres de plus que le Kona! Le seuil de chargement est un peu haut, mais la forme carrée permet de loger beaucoup d’affaires.

Photo: Kia

Une fois assis à bord, on retrouve un tableau de bord typique des produits Kia. La présentation n’est pas particulièrement originale, mais les commandes sont bien disposées. Leur fonctionnement est logique et mis à part l’absence d’un bouton rotatif pour le réglage de la ventilation, il n’y a vraiment rien à redire au niveau de l’ergonomie.

Le système multimédia, qui fait partie des plus intuitifs de l’industrie, mérite lui aussi des compliments tant il est simple à comprendre. Il est possible d’utiliser l’interface tactile ou des boutons raccourcis situés sous l’écran.

La qualité de finition est bonne, mais un Mazda CX-30 fait nettement mieux, en particulier quand on compare les modèles haut de gamme.

Photo: Kia

Pas sportif mais plaisant

Sur la route, le Seltos fait bonne figure. La tenue de route est bonne, la direction précise et les capacités dynamiques à la hauteur. Le roulement était très confortable lors de notre essai, mais les routes texanes étant beaucoup plus conciliantes que les nôtres, il faudra attendre une validation au Québec pour confirmer ce premier ressenti.

Suffisamment rigide, le Seltos n’a fait entendre aucun craquement ou bruit parasite, même en le conduisant de manière un peu plus enthousiaste. Il y a bien quelques mouvements de caisse quand on le pousse un peu plus fort sur une route sinueuse, mais pour un usage quotidien, cela n’aura aucune incidence sur la conduite.

Le freinage fait aussi du bon travail et le ressenti à la pédale permet de doser le ralentissement de manière adéquate.

Du côté des moteurs, l’offre est la même qu’à bord du Kona. Le 4-cylindres de base (2 litres) développe 146 chevaux et 132 livres-pied de couple. Il est associé à une boîte à variation continue (CVT). Ce moteur est livré dans les modèles à traction ou à 4 roues motrices.

Photo: Kia

Le moteur optionnel, uniquement disponible dans la version haut de gamme (SX Turbo), est également un 4-cylindres. Mais grâce à son turbocompresseur, le petit bloc de 1,6 litre propose 175 chevaux et 195 livres-pied de couple. La transmission retenue est un modèle à double embrayage qui compte 7 rapports.

Derrière le volant, le moteur 2 litres propose des performances honorables, sensiblement identiques à ce que propose la concurrence. Son principal défaut, c’est qu’il est trop bruyant lorsqu’on le sollicite au maximum, la boîte CVT faisant monter le 4-cylindres assez haut en régime. En revanche, il redevient silencieux une fois la vitesse stabilisée. Selon l’afficheur au tableau de bord, la consommation de carburant était de 8 l/100 km lors de notre essai.

Avec le 4-cylindes turbo, les accélérations et les reprises sont meilleures, ce qui rehausse le plaisir de conduite. La puissance supplémentaire permet aussi au moteur de moins forcer quand on appuie franchement sur l'accélérateur. La transmission à double embrayage fait du bon travail dans l’ensemble, mais nous avons tout de même noté quelques à-coups à basse vitesse ou dans la congestion. C’est encore plus marqué lorsqu’on enclenche le mode « Sport » car la pédale d’accélérateur devient plus sensible.

Plus performant, le 1,6 litre turbo est aussi plus gourmand. Pendant la journée d’essai, l’afficheur oscillait entre 9 et 10 L/100 km en moyenne. En ayant le pied plus pesant, la valeur maximale atteinte s’élevait à 11,5 L/100 km.

Combien ça coûte ?

Très bien placé côté tarifs, le Seltos pourrait faire mal à la compétition car il est bien équipé pour le prix payé.

Le modèle de base LX à moteur 2 litres et traction débute à 24 905 $ (frais de transport et de préparation inclus). Pour ce prix, vous avez des jantes en alliage de 16 pouces, un système multimédia (écran de 8 pouces) avec Apple Car Play et Android auto de série, le système de détection des angles morts ainsi que l’alerte de trafic transversal arrière.

Photo: Kia

Comptez 2000 $ de plus pour le LX AWD à traction intégrale, qui ajoute en plus des jantes de 17 pouces et un système de blocage de différentiel. C’est ce modèle qui devrait être le meilleur vendeur au Québec.

Au sommet de la gamme, le modèle SX Turbo (34 505 $, transport et préparation inclus) profite du moteur 1,6 L turbo et d’un équipement très complet. En revanche, les modèles bicolores que nous avons essayés ne seront pas disponibles au Canada, même en option.

Au terme de cet essai, il faut reconnaître que Kia frappe un grand coup avec ce véhicule. En proposant un VUS sous-compact plus spacieux que la concurrence, bien équipé pour le prix payé, avec Apple Car Play et Android Auto de série et qui peut recevoir la traction intégrale, Kia répond aux principales demandes des acheteurs de ce type de véhicules.

Le Seltos est déjà disponible à la commande et arrivera chez les concessionnaires au printemps 2020.

Les plus

Bon rapport prix/équipement

Habitacle et coffre spacieux

Roulement confortable (à confirmer au Québec)

Moteur 1,6 L turbo performant et agréable à conduire

Commandes logiques et bien disposées

Les moins

Moteur 2 litres bruyant quand on le sollicite

Quelques à-coups de transmission avec la boîte à 7 rapports

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueSalut Bonjour : Antoine Joubert présente le Kia Niro EV 2020
Le journaliste du Guide de l’auto , Antoine Joubert, discute avec Ève-Marie Lortie du Kia Niro EV dans sa version SX. Ce petit multisegment 100% électrique affiche une autonomie de 385 kilomètres lorsque les conditions et la température sont idéales. Les acheteurs ayant commandé ce modèle devront par contre s’armer …
guideauto.tvFace-à-Face : le Hyundai Venue est-il le bienvenu?
La marque Hyundai riposte à Nissan en offrant une alternative encore plus compacte que le Hyundai Kona : le Hyundai Venue . Une stratégie similaire à celle de Nissan avec le Kicks qui se place juste en-dessous du Qashqai . Ce petit VUS est conçu pour tout le monde, mais …
ActualitéSalon de l’auto de Québec 2020 : c’est parti!
C’est la semaine de relâche pour bien des étudiants, mais pas pour l’industrie automobile qui se rassemble à nouveau au Centre de foires pour le Salon de l’auto de Québec. Le Guide de l’auto a assisté à la visite de presse en avant-première de l’événement, alors voici un survol de …
Los AngelesKia Seltos 2021 : un nouveau VUS s’ajoute chez Kia
Au Salon de l’auto de Los Angeles, Kia a dévoilé le Seltos 2021, confirmant du même coup sa commercialisation en Amérique su Nord. Ce nouveau modèle devient la porte d’entrée dans l’univers des véhicules utilitaires sport chez Kia . Il rejoint les Sportage , Sorento et Telluride au sein de …
guideauto.tvSur la route : Antoine Joubert conduit le Mazda CX-30 2020
Le Guide de l’auto vous présente un nouveau VUS compact qui arrivera prochainement chez les concessionnaires. Le Mazda CX-30 2020 se retrouve dans la ligne de mire de notre journaliste Antoine Joubert, qui s'est rendu jusqu'en Californie afin d'en faire l'essai. Comme le constructeur cherche à séduire une nouvelle clientèle, …
EssaisHyundai Kona 2019 : turbo ou pas turbo?
On le sait, le segment des petits utilitaires gagne en popularité et les consommateurs canadiens semblent vouloir s’en procurer un en échange de leur voiture compacte. Ces véhicules à la mode ne sont peut-être pas des plus spacieux, mais la majorité est offerte avec un rouage intégral pour survivre à …
EssaisNissan Qashqai 2019 : rationnellement bon
De nombreux Québécois remettent les clés de leur voiture compacte afin de se procurer un VUS, ce dernier offrant l’avantage d’un rouage intégral. Cependant, pour rester dans la même échelle de prix, plusieurs acheteurs doivent se tourner vers un véhicule sous-compact tel que le Nissan Qashqai. On en compte une …
EssaisMazda CX-30 2020 : plus pertinent qu’un CX-3
Après un départ sur les chapeaux de roues lors de son introduction en milieu d’année 2015, le Mazda CX-3 a commencé à s’essouffler face à la concurrence, en particulier face au Hyundai Kona qui a pris la tête des ventes québécoises. Moins logeable qu’un Hyundai Kona ou un Honda HR-V …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires