Véhicules électriques et déneigement: des ajustements s'imposent

Avec l'arrivée des véhicules électriques sur nos routes, les électromobilistes et les responsables du déneigement devront faire preuve de courtoisie

La semaine dernière, un topo présenté par TVA a fait mention des défis que représente l’arrivée des véhicules électriques pour les gens qui s’occupent de déneiger les rues.

Ainsi, aux dires d’un monsieur interviewé à la caméra, des voitures électriques branchées à des bornes de recharge sur rue à Montréal ralentissaient son travail puisqu’il ne pouvait pas débrancher ces véhicules.

D’après lui (en parlant d’un véhicule électrique branché à une borne que l’on voyait à la caméra) « vu qu’il est branché, on ne peut pas le bouger. En plus, il y a un module électrique dans la voiture, il y a un risque de briser le module électrique, par conséquent, on est obligé de les laisser là et ça nuit au déneigement ».

Quelques corrections s’imposent

Il est tout à fait vrai (et regrettable ) que certains propriétaires de véhicules ne semblent pas prendre en considération l’importance pour eux de « tasser » leur véhicule lorsque doit s’effectuer le déneigement. C’est une question de courtoisie.

Afin de vérifier ce qui en était réellement, j’ai posé des questions à quelqu’un qui fait du déneigement urbain et qui possède un véhicule électrique.

Contrairement à ce que le monsieur affirmait à la caméra la semaine dernière, les déneigeurs ne sont pas du tout obligés de laisser les véhicules électriques sur place. Peut-être voulait-il plutôt dire qu’il ne voulait pas le faire, mais selon les contrats en vigueur, tous les véhicules, fussent-ils à essence ou électriques, doivent être enlevés afin que le déneigement puisse se faire efficacement. Mon contact m’a d’ailleurs confirmé qu’ils ont déjà déplacé des véhicules électriques en les débranchant, tout simplement. Par ailleurs, il n’y a aucun risque de briser quelque module électrique que ce soit lors du remorquage.

Une fois cela dit, s’il est possible de débrancher certains véhicules électriques sans problème, certains autres véhicules électriques voient le pistolet être verrouillé lorsque la voiture est elle-même verrouillée, ce qui complique les choses. Mais sachez qu’un pistolet de véhicule électrique comme une Nissan Leaf peut être verrouillé ou déverrouillé au besoin.

Donc, si vous demeurez à Montréal et êtes propriétaire d’un véhicule électrique, allez voir sur le site de la ville pour visiter la carte des déneigements ou téléchargez l’application INFO-Neige MTL. Vous aurez ainsi toutes les infos nécessaires.

Ensuite, ôtez-vous de là, svp!

Les déneigeuses et les bornes de recharge : attention!

Une autre situation que j’ai eu l’occasion de découvrir en ce qui a trait au déneigement est celle où les déneigeuses ensevelissent de neige les bornes de recharge.

En effet, il m’est arrivé à quelques reprises de constater que la déneigeuse avait rendu difficile, voire impossible, l’accès à la borne de recharge. Pourtant, toutes les bornes publiques sont censées être accessibles une fois le déneigement effectué, pas enfouies par les déneigeuses.De plus, j’ai déjà vu des câbles - et parfois même des bornes de recharge complètes - littéralement arrachés par les déneigeuses.

Donc, ce message s’adresse aux déneigeurs : faites attention aux bornes de recharge s’il vous plaît!

Câbles de recharge laissés dans la neige = problèmes

Autre défi pour les bornes de recharge en hiver : les câbles non enroulés, mal replacés ou carrément laissés dans la neige. Au fil du temps, il m’est arrivé à plusieurs reprises de découvrir avec stupéfaction que certains électromobilistes avaient laissé traîner le câble et le pistolet dans la neige. Cette négligence peut faire en sorte que le câble ou le pistolet se retrouvera coincé dans la neige et la glace, ce qui pourrait le rendre inutilisable.

Pire, le câble étant sous la neige, il peut être sectionné ou arraché par une autre voiture ou une déneigeuse.

Je ne me souviens pas avoir vu qui que ce soit laisser le pistolet d’une pompe à essence par terre à une station-service. Il n’y a donc aucune bonne raison de laisser traîner un câble de recharge.

En conclusion, l’avènement des véhicules électriques sur nos routes amène de nouveaux défis, ce qui exige que nous nous ajustions et nous comportions tous respectueusement, que l’on soit déneigeur ou électromobiliste.

Bon hiver!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TechnologieTaïga TS2 : la motoneige électrique québécoise de l’avenir
Dans un pays de neige et d’hydroélectricité comme le Québec, ce n’était qu’une question de temps avant que quelqu’un ne s’intéresse sérieusement à la conception d’une motoneige électrique. Si on aurait pu croire que ce projet verrait le jour dans les ateliers de BRP à Valcourt, celui-ci a plutôt pris …
Conseils: Protégez votre autoBalais à neige : attention!
Attention aux balais à neige! Ils pourraient en effet ruiner la peinture de votre voiture! « Quoi? Il faut maintenant se méfier d’un objet inoffensif que des millions de Québécois utilisent chaque hiver pour déblayer leur auto? » s’écrieront certains. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les balais à neige …
BaladoVoitures électriques : quelle borne de recharge choisir?
Au mois de mai, 57% des véhicules électriques vendus au Canada ont été immatriculés au Québec. À l’émission Le Guide de l’auto , diffusée tous les samedis à 10h sur QUB Radio , les animateurs Antoine Joubert et Germain Goyer sont revenus sur ces résultats plutôt impressionnants. Ils rappellent que …
ActualitéVoitures électriques : le nouveau problème des remorqueurs
Par Jean Balthazard Après les voitures de luxe et à traction intégrale, voilà que les remorqueurs font face à nouvelle nuisance en période de déneigement: les voitures électriques. Pourtant, la Ville de Montréal semble peu s’en faire avec cette situation. C'est de plus en plus fréquent de se buter à …
ÉlectriqueLes subventions sont prolongées pour les voitures électriques ou hybrides
Par Stéphane Desjardins Les subventions provinciales pour l’achat ou la location d’une voiture 100% électrique ou hybride sont prolongées jusqu’au 31 décembre prochain. Le programme Roulez vert offert par Transition énergétique Québec (TEQ), qui offre des subventions à l’achat ou la location de véhicules électriques et de bornes de recharge, …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires