Kia Soul GT-Line 2020 : l’art moderne du cubisme

Points forts
  • Nouveau look génial
  • Habitacle très spacieux et pratique
  • Qualité et technologie en évidence
  • Prix intéressants
Points faibles
  • Un seul moteur et pas de rouage intégral
  • CVT qui étouffe la puissance
  • Manque d’insonorisation
  • Aides à la conduite trop sensibles
Évaluation complète

Kia la décrit comme la Soul la plus futuriste, innovatrice et amusante qui soit. Chose certaine, cette troisième génération du petit cube coréen frappe fort et trouve bien des façons de plaire.

D’ailleurs, c’est le meilleur nouveau VUS de l’année selon le Guide de l’auto. Son nouveau design est une réussite et sa version 100% électrique épate avec une autonomie pouvant frôler les 400 kilomètres.

La semaine que l’on vient de passer au volant d’une Kia Soul GT-Line Limitée 2020 n’a fait que valider cet honneur.

Photo: Guillaume Rivard

Un VUS, vraiment?

Si, à ses débuts, la Soul se définissait comme une compacte à hayon, la nouvelle mouture lancée cette année s’apparente davantage à un VUS sous-compact quand on regarde la concurrence. Légèrement plus volumineuse que les précédentes, elle se compare favorablement à un Hyundai Kona ou à un Mazda CX-3, par exemple. Par contre, l’absence d’un rouage intégral en option la garde dans le même bateau que les Toyota C-HR, Nissan Kicks et Hyundai Venue.

En termes d’espace intérieur, c’est encore plus frappant. Les places arrière sont accommodantes, le coffre est pratique avec son plancher réglable sur deux hauteurs et le volume de chargement total (avec les dossiers rabattus) s’élève à 1 758 litres, ce qui est supérieur à tous les petits utilitaires de la catégorie – et même plus qu’un VUS compact comme le Mazda CX-5. Merci à sa silhouette carrée!

Photo: Guillaume Rivard

Enfin de l’élégance

Les deux premières générations de la Kia Soul se sont imposées avec leur forme unique et un look sympathique, mais sans que l’on puisse vraiment les qualifier d’élégantes. Pour la troisième, les designers se devaient bien entendu de respecter l’aspect général du véhicule, mais ils ont su le moderniser efficacement et joliment, en particulier à l’avant.

La combinaison des phares à DEL et de la calandre (surtout en version GT-Line) est beaucoup plus attrayante qu’avant. Personnellement, on ne trouve rien de mieux ailleurs dans la gamme de Kia. À l’arrière, les feux qui ceinturent le hayon marquent eux aussi une belle évolution. Kia continue d’offrir un choix intéressant de jantes et de couleurs.

En fait, avec la Soul 2020, on sent que Kia veut aller encore plus loin et séduire une clientèle plus large. Le directeur des ventes d’un concessionnaire Kia nous confirmait justement un intérêt accru chez les hommes depuis l’arrivée du nouveau modèle.

Photo: Guillaume Rivard

Simplicité et frugalité sous le capot

Sous prétexte que la majorité des acheteurs de VUS sous-compacts recherchent l’économie d’essence avant les performances, Kia a simplifié les choses pour 2020. Même s’il conférait un bon avantage concurrentiel à la Soul, le moteur turbo de 201 chevaux ne figure plus au menu. Idem pour la boîte manuelle à six rapports.

À la place, on doit se contenter d’un moteur atmosphérique à quatre cylindres de 2,0 litres qui développe 147 chevaux et un couple de 132 livres-pied. C’est le même que dans la Forte (et le Kona) et il suffit bien à la tâche, à défaut de produire des sprints rapides. Il est cependant jumelé à une boîte de vitesses à variation continue qui ne nous incite pas du tout à appuyer fortement sur la pédale. Lorsqu’on le fait, la Soul génère pas mal plus de bruit que d’accélération – déjà que l’habitacle manque d’insonorisation.

Au moins, cette boîte que Kia dit « intelligente » a deux mérites : elle simule habilement des changements de rapport qui syncopent le rythme de la conduite et elle abaisse la consommation par rapport à l’ancienne automatique (8,6 L/100 km en ville et 7,1 L/100 km sur l’autoroute).

Au chapitre de la tenue de route, la Soul est toujours aidée par ses roues placées près des coins, mais souffre d’un bon roulis que le manque de soutien latéral des sièges amplifie. Le roulement n’est pas inconfortable, tandis que la visibilité est excellente. Gros bémol : les aides à la conduite comme l’assistance de maintien dans la voie, bien qu’ajustables, sont beaucoup trop sensibles et perdent toute utilité si l’on finit par les éteindre.

Photo: Guillaume Rivard

En mode « party »

L’habitacle de la Kia Soul 2020 est un rappel que la marque trône au sommet des palmarès de qualité et il rend la vie amusante notamment grâce à l’éclairage ambiant variable qui peut se synchroniser avec le son du système audio Harman Kardon (optionnel). On retrouve de plus un gros écran tactile de 10,25 pouces (dans la version EX Premium) qui permet d’interagir avec un système multimédia attrayant et assez simple à utiliser – l’un des meilleurs de l’industrie selon une récente étude de J.D. Power. Si vous préférez Android Auto ou Apple CarPlay, les deux sont disponibles également.

À propos, la version de base LX plaît surtout par son prix débutant à 21 195 $, mais c’est avec les versions EX que les choses deviennent vraiment intéressantes. En haut de l’échelle, la GT-Line Limitée est tout équipée. Elle se démarque entre autres avec des pare-chocs sport, des longerons de toit, des sièges en cuir (ventilés à l’avant et chauffants à l’arrière), un volant sport, un affichage tête haute (sur un petit panneau transparent et non sur le pare-brise, dommage) ainsi qu’avec un arsenal complet de systèmes de sécurité. Tout ça pour moins de 30 000 $ avant les frais de transport et de préparation.

Photo: Guillaume Rivard

Verdict

Nettement supérieure à sa devancière et meilleure que bien des concurrents, la nouvelle Kia Soul 2020 est un petit véhicule d’allure très moderne qui vous en donne beaucoup pour votre argent en termes d’espace et d’équipement et qui rapporte encore plus quand on pense à la généreuse garantie (5 ans/100 000 km) et aux faibles coûts d’entretien. Sa conduite n’a rien d’exceptionnel, mais on ne s’ennuie pas au volant – au contraire!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisKia Soul 2020 : aussi original que pratique
La Kia Soul est un modèle au design distinctif qui surfe sur les genres au gré des interprétations des consommateurs. Certains l’associent aux autos compactes, d’autres aux petits VUS. Ce mélange des genres plaît visiblement puisque ce véhicule se maintient depuis son lancement parmi les 10 modèles les plus vendus …
Premiers contactsKia Soul 2020 : bien assis dans sa niche
TORONTO (Ontario) - Lorsque le premier Kia Soul fut introduit en 2009, il était non seulement seul dans sa niche, mais il représentait le renouveau de la marque coréenne ainsi que l’arrivée du designer allemand Peter Schreyer au sein de l’entreprise. À l’époque, Kia se bâtissait encore une réputation en …
SurvolKia Soul 2020 : cinq choses à savoir
Sur le marché nord-américain depuis 2010, la Kia Soul célèbre son dixième anniversaire avec l’avènement de la troisième génération du modèle en 2020. Celle-ci avait été dévoilée en primeur mondiale dans le cadre du dernier Salon de l’automobile de Los Angeles. Alors que la nouvelle Kia Soul arrive tout juste …
ActualitéKia Niro EV 2019 et Kia Soul EV 2020 : prix annoncés
Alors que le gouvernement fédéral vient d’annoncer les détails de son incitatif à l’achat de véhicules électrifiés, Kia Canada vient confirmer l’éligibilité de ses deux nouveaux modèles en dévoilant leurs prix. Dans les deux cas, la marque coréenne avance une autonomie estimée à 383 kilomètres sur une pleine charge. Dans …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires