Lincoln MKZ 2017 : Lincoln tranche

Points forts
  • Nouveau look réussi
  • Sièges moelleux et confortables
  • Bonne consommation (hybride)
  • Boîte automatique bien calibrée (2.0T)
  • Automatique CVT vivable (Hybride)
Points faibles
  • Conduite sans émotion
  • Assise des sièges arrière trop haut
  • Partie arrière inchangée
  • Système de navigation à peaufiner
  • Toit panoramique qui obstrue la vue arrière lorsqu'ouverte
Évaluation complète

Sans changer complètement, la Lincoln MKZ subit un bon rafraichissement pour 2017! Nouveau style, nouvelle motorisation, Lincoln l’a mise au goût du jour, mais aussi, à sa main, ou du moins, à ce que sera sa gamme d’ici quelques années.

Si vous suiviez le moindrement l’actualité automobile, vous avez vu des concepts, et puis la première version de la toute nouvelle Continental, un nom ramené d’outre-tombe pour faire revivre aux consommateurs les belles années de Lincoln.

Cette Continental rompt avec l’image actuelle de Lincoln. Adieu la grille avant qui ressemble aux filtres à plancton qui garnissent la mâchoire supérieure d’une baleine. À la place, bienvenue dans une lignée stylistique prestigieuse!

À l’intérieur, c’est le même changement d’image, avec des haut-parleurs recouverts de métaux percés artistiquement.

Cette philosophie stylistique débarque sur la MKZ pour 2017, et décidément, avec ce rafraîchissement, Lincoln tranche sur la question de l’avenir de ses produits.

Nouveautés qui sont les bienvenues

Comme mentionné plus haut, la MKZ a changé de style. À l’avant, on retrouve une magnifique grille sur laquelle le signe Lincoln est apposé fièrement! Ce changement donne à la voiture un look plus affirmé, et plus prestigieux.

De profil, la voiture a peu changé, et à l’arrière, les lignes demeurent les mêmes. À ce chapitre, il aurait peut-être été bon de les retravailler, puisque bien honnêtement, l’arrière jure avec l’avant. Mais bon, tous les goûts étant dans la nature, c’est à vous de juger.

À l’intérieur, les portières ont été améliorées pour paraître plus luxueuses auprès des consommateurs. Les haut-parleurs sont désormais protégés par les plaques de métal travaillées dont il était question plus haut, et ce simple élément suffit à nous faire oublier que nous nous trouvons dans une « Ford endimanchée ». Les contrôles sur la planche de bord ont été revus pour remplacer les bandes tactiles par de bons vieux boutons, chose qui plaira aux acheteurs de produits Lincoln, à en croire le département marketing.

Le système d’infodivertissement a été mis à jour. Maintenant plus beau, plus fonctionnel, il permet l’intégration d’Apple CarPlay et d’Android Auto. Quelques bémols assez importants le concernant, cependant. Premièrement, sa position est assez basse, si on la compare avec la tendance qui consiste à placer l’écran plus haut. Ainsi, si vous utilisez la carte de navigation, il vous faudra constamment vous pencher la tête pour consulter l’écran, alors que sur une Mazda ou une Mercedes-Benz, par exemple, vous n’avez qu’à légèrement tourner la tête.

De plus, le système de navigation intégré de la voiture est étrange : quand nous avons entré une adresse, il indiquait une heure d’arrivée complètement farfelue, prévoyant trois heures pour un trajet d’une heure trente minutes. À un moment, il nous a signalé avoir changé l’itinéraire pour éviter le trafic, chose qui n’existe à peu près pas où nous nous trouvions, pour nous faire passer par des chemins de la campagne néo-écossaise en gravier!

Étrange, mais au moins, nous avons pu apprécier la suspension de la voiture. Parce que oui, à la base, la MKZ se veut surtout une voiture confortable, et à ce chapitre, c’est mission accomplie!

D’ailleurs, les sièges avant sont confortables, moelleux à souhait et offrent assez de support latéral.

À l’arrière, les sièges sont tout aussi douillets, à l’exception que leur position est bien trop haute! Si vous optez pour le toit panoramique, une personne de six pieds ou plus ne pourra s’assoir à l’arrière, à moins d’accepter d’avoir la tête littéralement collée au plafond. Parlant du toit, il s’ouvre complètement! Vraiment chouette! Mais lorsque c’est le cas, le panneau vitré du toit se déplace par-dessus la lunette arrière, obstruant votre visibilité…

Moteurs et conclusion

La MKZ entre dans le XXIe siècle. À la base, nous avons droit à un moteur turbocompressé de 2,0 litres, qui développe 245 chevaux et un couple de 275 livres-pied. Accouplé à une savante boîte automatique à six rapports, il envoie sa puissance aux roues avant à la base, ou aux quatre roues, en option. On parle d’une moyenne de 10 l/100 km pour la version à rouage intégral.

Une variante munie d’un V6 biturbo de 400 chevaux est aussi disponible, mais nous l’essaierons plus tard dans l’été.

La version hybride impressionne. Ses 188 chevaux accouplés à une boîte automatique CVT sont un peu justes à l’accélération, mais une consommation moyenne de 6,4 l/100 km vous récompense. Malheureusement, pas de quatre roues motrices pour la version hybride.

Pour conclure sur la MKZ, il faut comprendre que c’est une voiture de luxe confortable, qui possède une super tenue de route, mais qui n’est aucunement sportive. Même pas un peu. Derrière le volant, on ne ressent pas d’émotion. Ainsi, on est aux antipodes d’une Classe C ou d’une Classe E de Mercedes-Benz, qui arrivent assez bien à allier confort et plaisir de conduire.

Lincoln préfère produire des voitures qui n’ont rien à faire du 0-100 km/h et des pistes de course. La marque tranche quant à son avenir, et les berlines sport n’y ont pas de place. C’est un pari risqué…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

MontréalLincoln MKZ 2017 : plus qu’un simple rafraîchissement
Ford ne clone plus ses modèles en « versions » Lincoln depuis déjà quelques années. Lincoln existe comme marque automobile à part entière et la MKZ en est une belle preuve. La seconde génération de la MKZ présentée au Salon de Detroit en 2012 a droit cette année à une …
Pleins feux surAllons voir la nouvelle MKZ 2017, à Halifax!
Ford n’a pas jeté l’éponge concernant le marché des véhicules de luxe. Sa nouvelle Continental promet, et la marque Lincoln semble jouer gros sur le nouveau Navigator. À l’heure actuelle, son meilleur produit demeure probablement le MKX, un VUS inspiré du Ford Edge assez réussi. Maintenant, Lincoln veut répéter l’expérience …
BlogueLincoln MKZ 2017 : pas facile, le capitalisme
C’est difficile, le capitalisme. Dans un monde socialiste, où il y a des monopoles, c’est facile pour l’entreprise. Concevez des produits exécrables, vendez-les trop cher, ayez toute l’arrogance que vous voulez, les gens reviendront quand même! Certes, le monopole, comme Hydro-Québec, peut avoir du bon, puisque l’on paie un prix …
BloguePlatinum...ou Lincoln?
L'arrivée de la nouvelle variante Platinum chez la Ford Fusion vient ajouter une couche de luxe à la gamme. Ainsi, on peut désormais commander sa berline intermédiaire avec des sièges chauffants ET ventilés, la navigation activée par la voix, un toit ouvrant couvrant la longueur totale du toit et des …
EssaisLincoln MKZ 2017 : Lincoln, la tête hors de l’eau
Pendant de nombreuses années, la plupart des produits Lincoln n’ont été que des Ford plus luxueux. Quelquefois, dans un élan de générosité, le véhicule Lincoln avait droit à une motorisation différente. Mais, dans le fond, ça restait un produit Ford. Et malgré les efforts récents de Lincoln, ça reste encore, …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires