Porsche Cayenne Turbo GT 2022 : une vraie fusée

Points forts
  • Puissance phénoménale
  • Comportement routier très sportif
  • Sonorité de l'échappement
  • Monte pneumatique très performante
Points faibles
  • Prix élevé
  • Tarif des options
  • Masse élevée
  • Consommation élevée
Évaluation complète

Dix-neuf. Voilà maintenant le nombre de déclinaisons qui composent la gamme Cayenne depuis l’arrivée du nouveau Turbo GT, lequel est exclusivement disponible en configuration coupé. On le sait, Porsche est passé maître dans l’art de la segmentation fine depuis belle lurette, et les gammes 911 Carrera et Panamera sont toutes aussi pléthoriques avec 23 déclinaisons pour la sportive, et 24 pour la berline de luxe du constructeur allemand. On ajoute à tout cela de multiples ensembles d’équipements et d’accessoires proposés en option, ce qui est devenu un véritable modèle d’affaires chez Porsche, et on obtient la recette gagnante développée par la célébrissime marque allemande… 

Photo: Gabriel Gélinas

Plus de souffle et de son

Dans la gamme Cayenne, le Turbo GT se place entre le Turbo dont le moteur déploie 541 chevaux et le Turbo S E-Hybrid à motorisation hybride rechargeable de 670 chevaux. C’est donc 631 chevaux, et 626 livres-pied de couple, qui sont générés par le V8 biturbo de 4,0 litres du Cayenne Turbo GT, assez pour un chrono de 3,3 secondes pour le 0 à 100 km/h avec l’ajout de l’ensemble Sport Chrono. Le Cayenne Turbo GT est plus véloce d’une demie seconde que le Turbo S E-Hybrid, lequel est plus puissant mais aussi plus lourd. Un Cayenne à motorisation purement thermique aurait pu recevoir la désignation Turbo S, mais la direction de Porsche a opté pour cette nouvelle nomenclature Turbo GT afin d’accentuer la différence avec le Turbo S E-Hybrid à motorisation hybride. Sur le plan technique, cette version du V8 biturbo a été modifiée avec une pression de suralimentation portée à 23 psi, alors que la ligne d’échappement, réalisée en titane, est dépourvue d’un silencieux central, comporte des volets mobiles, et se termine avec la localisation centrale des deux tuyères. Comme trame sonore, difficile de faire mieux! 

Photo: Gabriel Gélinas

Garde au sol abaissée et suspensions plus fermes

Son caractère plus typé s’exprime également par sa garde au sol abaissée de 17 millimètres par rapport au Cayenne Turbo, sa géométrie révisée des trains avec carrossage négatif augmenté de 0,45, ses amortisseurs à air raffermis de 15% en mode Sport +, ses freins en composite de céramique et sa monte pneumatique Pirelli P Zero Corsa, développés spécifiquement pour le Turbo GT, avec jantes en alliage de 22 pouces. Sur les routes au revêtement lisse, le Turbo GT est un pur plaisir à piloter avec une vivacité et un degré de précision impressionnants pour un VUS de plus de deux tonnes métriques. Il est remarquable de constater que le roulis en virage est réduit presque à néant grâce, entre autres, aux barres antiroulis actives.

Par ailleurs, le Turbo GT est équipé d’une direction active aux quatre roues qui le rend très maniable, et le rouage intégral priorise le train arrière pour une dynamique de premier plan. De plus, le bouton rouge push-to-pass, localisé au milieu du sélecteur de modes de conduite sur le volant, calibre instantanément tous les systèmes de la voiture afin d’optimiser la performance pendant 20 secondes. Toutefois, les liaisons au sol très fermes le rendent nettement moins agréable en conduite plus souple sur des routes lézardées ou dégradées, puisque l’on ressent la moindre aspérité et que le véhicule réagit sèchement à la moindre secousse. 

Photo: Gabriel Gélinas

Une gueule d’enfer

Le Turbo GT se démarque par son bouclier spécifique et ses prises d’air élargies, son toit profilé en carbone afin de réduire la masse de 22 kilos et d’abaisser le centre de gravité, ainsi que par son diffuseur arrière et ses élargisseurs de passages de roue en noir. Soulignons que la superbe couleur Light Oak Green Metallic de notre véhicule d’essai est une option de 13 050 $, et que les jantes en alliage Satin Neodyme de 22 pouces sont magnifiques.

L’habitacle du Turbo GT est bardé d’alcantara, son volant multifonctions comporte un repère jaune à midi, et les sièges avant offrent un excellent maintien en virage. Le nouveau système d’infodivertissement PCM 6.0 embarque à bord et offre la connectivité sans fil avec Apple CarPlay, mais les utilisateurs d’appareils Android doivent recourir à un câble pour l’appariement de leur portable au véhicule. 

Photo: Gabriel Gélinas

Avec sa gueule d’enfer et son comportement très typé, le Cayenne Turbo GT ne fait pas dans la dentelle et s’adresse à une clientèle qui priorise la conduite sportive avant toute chose. Son prix est conséquent, avec un départ à 200 700 $, alors que l’ajout d’options a vite fait de gonfler la facture, laquelle est de 228 910 $ pour notre véhicule d’essai. Le Cayenne Turbo GT est une véritable fusée, capable d’un chrono de 7 minutes 38 secondes et 9 dixièmes sur les 20,832 kilomètres du Nürburgring entre les mains expertes du pilote d’essai Lars Kern, signe de notre époque où certains VUS émulent les performances d’authentiques sportives. 

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BuzzPorsche a déjà songé à un Cayenne décapotable
Vous pensez que le Murano CrossCabriolet était une idée farfelue que seule Nissan pouvait avoir? Détrompez-vous! Une décennie plus tôt, et peu de temps après l’arrivée sur le marché de son premier VUS, le Cayenne , en 2002, Porsche a étudié la possibilité d’en faire une version décapotable. On ne …
2022Porsche Cayenne - Toujours champions
Dans l’histoire de l’automobile, il y aura un avant et un après le Porsche Cayenne. Pour la santé de la marque de Zuffenhausen, bien sûr, mais également pour celle de ses rivaux huppés. Parce que si le premier Cayenne a choqué les puristes, il n’en a pas moins tracé la …
ActualitéPorsche Cayenne Turbo GT : le VUS à 200 000 $ et 631 chevaux
La gamme du Porsche Cayenne vient de se doter d’un nouveau modèle phare qui incarne le summum de la performance et de la maniabilité : le Cayenne Turbo GT 2022, disponible exclusivement en format Coupé. Alimenté par un V8 biturbo de 4,0 litres qui génère pas moins de 631 chevaux …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires