Hyundai Kona : un design hors norme, pour le meilleur et pour le pire

En 2018, Hyundai commercialisait le Kona, un VUS sous-compact qui s’est ajouté aux Tucson et Santa Fe dans la gamme du constructeur coréen. Son design est venu changer la signature stylistique de la marque, et pas rien qu’un peu!

La silhouette du Hyundai Kona à essence, à la fois dynamique et singulière, en fait encore sourciller plusieurs. Pourquoi, au juste?

Tout un devant

La devanture du Kona est sans aucun doute la partie la plus intéressante du véhicule. Visiblement, les designers du Kona avaient une panoplie d’idées à intégrer sur le VUS. De sorte que l’avant, quoiqu’original, est très chargé.

Certains pourraient ne pas aimer, puisqu’il est difficile de cibler quoi regarder en premier. En ce sens, commençons avec la grille. De toute évidence, Hyundai a décidé de suivre les tendances du marché en insérant une calandre aux dimensions quasi caricaturales.

La grille est entourée d’une série d’éléments esthétiques qui alourdissent considérablement le design, en débutant avec la fausse prise d’air en dessous du capot. Bien que l’idée soit intéressante, il n’en demeure pas moins qu’elle est superflue.

Photo: Hyundai

Puis, la question des phares : il y en a beaucoup. On peut saluer la créativité en changeant les normes préétablies quant à leur emplacement, mais l’exécution aurait pu être faite autrement. À la hauteur du capot, on retrouve un premier niveau de phares, rappelant le style du regretté Nissan Juke.

Ensuite, de manière peu conventionnelle, on repère un deuxième niveau de phares, situé plus bas que des lumières normales mais plus haut que des antibrouillards. Puis, comme si ce n’était pas assez, les phares antibrouillards sont insérés dans tout ça.  

Bref, tout ça est très, très chargé.

Photo: Hyundai

Un côté… classique

Si le devant du Kona s’avère plutôt chaotique, il en est autrement pour le côté. Les lignes sont reprises des autres produits de la marque. Les jupes noires ceinturent les arches de roue et poursuivent leur chemin jusqu’aux extrémités du véhicule.

L’intégration de cet élément esthétique est intéressante, puisque la ligne se sépare en deux juste après les arches de roue, continuant à la fois aux pare-chocs et aux phares et aux feux.

Les longerons de toit ajoutent, quant à eux, le caractère utilitaire au Kona, alors qu’un becquet amplifie le petit côté sportif. Des lignes qui sont, somme toute, bien réussies.

Photo: Hyundai

Un design fluide? 

L’aspect utilitaire se poursuit à l’arrière avec le pare-chocs à double ton. Notez toutefois qu’avec l’ensemble Trend (une nouveauté pour l’année 2020), l’esthétique des pare-chocs et des jupes est modifiée.

Cependant, la silhouette de l’arrière, tout comme l’avant, est assez chargée. Bien qu’il y ait moins d’éléments à regarder, le design du véhicule peut donner l’impression qu’il est « écrasé ». On retrouve beaucoup de lignes horizontales, parsemées ici et là, donnant l’apparence d’un arrière à multiples étages.

Une subtilité qui pourrait irriter certains : on remarque que les feux sont séparés. Ainsi, les feux de freinage sont surélevés, alors que les clignotants et feux de recul  sont disposés à la hauteur des arches de roue.

Une fois de plus, un concept audacieux, mais peu conventionnel.

Photo: Hyundai

Malgré l’ensemble des détails et idées qui ont été intégrés au Kona, les ingénieurs de Hyundai ont créé un design original. Les lignes offrent une certaine fluidité, surtout lorsqu’il est question des éléments d’utilitaire sport , mais sortent aussi des normes préétablies avec notamment des phares placés autrement ainsi que des lignes parfois chaotiques.

Qu’on l’aime ou non, Hyundai changera l’allure de son Kona pour l’année 2022 : l’avant du véhicule aura des lignes repensées, tout en conservant les phares élevés et le style aventurier. Le côté sera sensiblement le même et l’arrière sera épuré.

Photo: Hyundai
Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolHyundai Kona 2021 : cinq choses à savoir
Depuis son arrivée sur le marché en 2018, le Hyundai Kona connait une véritable histoire de succès chez nous. Avec plus de 11 000 unités vendues en 2019 au Québec, il est de loin le VUS sous-compact le plus populaire. Voici cinq choses à savoir au sujet du Hyundai Kona …
Nouveaux modèlesLe Hyundai Kona changera radicalement d'allure en 2022
Hyundai n’a pas tardé à nous dévoiler officiellement son Kona redessiné après les images partielles publiées la semaine dernière. Nouveau style, nouvelles technologies et une version N Line qui fera plaisir aux amateurs de performance sont les principaux faits saillants. Toute une gueule Plus long de 40 mm que le …
EssaisHyundai Kona 2020 : du style à revendre
Apparu sur le marché en 2018, il n’aura fallu que quelques mois à l’utilitaire sous-compact Hyundai Kona pour se hisser au sommet de sa catégorie. Une silhouette originale, des mécaniques bien définies et une dotation intéressante expliquent cette réussite. Les Québécois raffolent des petits véhicules. En 2019, 75 % des …
Questions des lecteursPour du long terme, Hyundai Kona ou Nissan Qashqai?
Je garde mes véhicules longtemps et j’hésite entre le Hyundai Kona et le Nissan Qashqai , les deux avec rouage intégral. L’offre chez Nissan est plus alléchante, mais il s’agit d’un modèle 2019, alors que le Hyundai est un 2020. ----------------------- Bonjour Carole, Bien que le Nissan Qashqai soit un …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires