Buick Encore GX 2020 : un VUS de plus…

Points forts
  • Bonne tenue de route
  • Habitacle spacieux
  • Modèle de base déjà bien équipé
Points faibles
  • Rembourrage des sièges à revoir
  • Roulement ferme
  • Modèles haut de gamme trop chers
  • Seuil du coffre un peu haut
Évaluation complète

Avec le Encore GX, Buick poursuit la multiplication des VUS au sein de sa gamme. Ce nouveau modèle vient s’insérer entre le Encore et le Envision.

D’après ce que nous a expliqué GM, il s’agit d’un ajout, pas d’un remplacement du Encore actuel. Est-ce que cette affirmation sera toujours vraie dans un ou deux ans? Cela dépendra probablement de l’engouement des clients pour le GX et de la possible baisse de popularité du Encore, qui se vend plutôt bien au Québec à l’heure actuelle.

Comme à peu près tous les constructeurs, Buick cible les « jeunes professionnels urbains » qu’ils aient des enfants ou pas. Toujours dans le but de rajeunir sa clientèle, le design du Encore GX se veut plus sportif et dynamique que le Encore.

Combien ça coûte?

Le Encore GX d’entrée de gamme Preferred débute à 27 998 $. Cela dit, lorsque vous configurez le véhicule en ajoutant un code postal du Québec, des frais supplémentaires de 250 $ s'ajoutent, ce qui fait monter la facture à 28 248 $. Pour ce prix, vous avez droit à un moteur à trois cylindres de 1,2 litres et la traction avant. Si vous souhaitez ajouter la traction intégrale (facturée 2 000 $) elle est automatiquement livrée avec le moteur 1,3 litres (voir plus bas).

Livré avec les sièges électriques sur 10 positions à l’avant, un système actif de réduction du bruit, des jantes de 18 pouces et la compatibilité avec Apple CarPlay et Android auto, le Buick Encore GX de base est plutôt bien équipé. D’autant plus qu’il est également livré avec un équipement de sécurité complet.

Photo: Julien Amado

Freinage d’urgence automatique avec détection des piétons, alerte de collision avant, alerte de sortie et aide au maintien de voie ainsi que les pleins phares (« les hautes ») automatiques sont tous livrés de série.

Notre modèle d’essai était un Encore GX Essence (haut de gamme), dont les options (sellerie en cuir, jantes spécifiques de 18 pouces, assistance au stationnement, régulateur de vitesse adaptatif etc.) faisaient grimper le prix à 39 953 $. Un tarif tout de même élevé pour un véhicule de cette taille, la barrière psychologique des 40 000 $ étant vraiment très proche.

Beau et pratique à l’intérieur

L’habitacle de notre modèle d’essai était très beau et doté de matériaux de qualité. La sellerie en cuir est réussie, tout comme le design général.

L’ergonomie du tableau de bord n’appelle pas de critique particulière. Même chose pour le système multimédia, convivial et fonctionnel. Dans le Encore GX, il est possible de connecter deux téléphones simultanément et même d’appeler Alexa (l’assistant vocal d’Amazon) pour commander certaines choses à la maison à distance.

L’espace est amplement suffisant pour quatre passagers, à l’avant comme à l’arrière. Les sièges avant, joliment recouverts de cuir, sont trop plats et manquent de rembourrage au niveau de l’assise. Après deux heures derrière le volant, il est temps de faire une pause.

Photo: Julien Amado

L’ergonomie a été soignée avec le siège du passager dont le dossier peut se rabattre à plat pour charger des objets longs. Le coffre, d’une contenance de 665 litres (1 421 avec la banquette arrière abaissée), peut engloutir une bonne quantité de bagages. Le seuil de chargement est un peu haut, mais cela reste acceptable.

Deux petits moteurs

Le Buick Encore GX est livrable avec deux moteurs différents. Le premier est un 3-cylindres de 1,2 litre turbocompressé développant 137 chevaux et 162 lb-pi de couple. Il est accouplé à une boîte à variation continue (CVT) qui actionne uniquement les roues avant.

Le second bloc est aussi un 3-cylindre turbo, mais de 1,3 litre qui délaisse la CVT au profit d’une transmission automatique à 9 rapports. Le surplus de cylindrée lui permet d’offrir plus de puissance et de couple (155 chevaux et 174 lb-pi). C’est le moteur qui était sous le capot de notre modèle d’essai.

Si l’agrément général est nettement meilleur qu'avec le 3-cylindres du Ford Escape, les performances sont correctes sans plus. Les accélérations et les reprises sont suffisantes au quotidien, d’autant plus que la transmission fait du bon travail et réussit à utiliser chaque cheval qui sort du petit moteur. Il s’est également montré très silencieux, même quand on le sollicite fortement pour se lancer sur l’autoroute ou pour dépasser.

Sa consommation moyenne, annoncée à 8,5 L/100 km, a été similaire lors de notre essai routier (8,4 L/100 km). Cela dit, ce n'est pas vraiment plus bas qu'un moteur à 4 cylindres, qui offrirait plus d'agrément. Sur des routes limitées à 80 km/h, nous sommes descendus jusqu'à 7,8 L/100 km, un résultat correct, mais pas impressionnant non plus.

Bonnes capacités dynamiques

Globalement, la tenue de route du Encore GX est bonne. Sans égaler le Mazda CX-30 qui offre un toucher de route nettement supérieur, il fait tout de même bonne figure. La direction est un peu légère, mais sa précision est correcte.

Tant que la route demeure correctement revêtue, l'Encore GX se montre à son avantage et passe d’une courbe à l’autre sans difficulté. C’est lorsque l’asphalte devient plus irrégulier que cela se gâte.

Photo: Julien Amado

Monté avec des suspensions fermes, le VUS signé Buick vous renvoie les grosses bosses dans les lombaires, le manque de rembourrage des sièges n’aidant pas vraiment dans ces conditions. Le train avant perd aussi un peu de sa superbe lorsque la route se dégrade vraiment. Rien de dangereux, mais la conduite devient alors moins plaisante.

Au final, le Buick Encore GX est un VUS plutôt réussi, bien fini et agréable à conduire, tant que la route n’est pas trop défoncée. On pouvait craindre que ses performances soient trop limitées, mais cela reste tout à fait acceptable. Nous recommandons toutefois de prioriser le moteur optionnel de 1,3 litres. 

En vidéo : le Buick Encore GX est-il toujours dans la course?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolBuick Encore GX 2020 : cinq choses à savoir
Au plus récent Salon de l’automobile de Shanghai qui s’est tenu en avril dernier, Buick a dévoilé un nouveau véhicule qui deviendrait le quatrième VUS de la marque américaine. Il sera commercialisé au Canada Lorsque l’ Encore GX a d’abord été introduit sur le continent asiatique, sa commercialisation au Canada …
Nouveaux modèlesSeulement trois cylindres pour le Buick Encore GX 2020
En mai dernier, on a appris que le tout nouveau Buick Encore GX 2020 dévoilé en Chine allait arriver sur le marché canadien au début de la prochaine année. Toutefois, lorsque General Motors en a fait l’annonce, très peu de détails ont été donnés au sujet de ce quatrième véhicule …
EssaisMazda CX-30 2020 : plus pertinent qu’un CX-3
Après un départ sur les chapeaux de roues lors de son introduction en milieu d’année 2015, le Mazda CX-3 a commencé à s’essouffler face à la concurrence, en particulier face au Hyundai Kona qui a pris la tête des ventes québécoises. Moins logeable qu’un Hyundai Kona ou un Honda HR-V …
EssaisBuick Encore GX 2020 : plus que deux lettres différentes
Pareil ou pas pareil? Voilà la question qui se pose avec l’arrivée du nouveau Buick Encore GX , un petit utilitaire qui s’apparente, par son nom, au Buick Encore , mais qu’une foule de détails distinguent. Les marques d’automobiles ne sont plus ce qu’elles étaient. Prenez Buick , par exemple.
Questions des lecteursLe Buick Encore, une bonne voiture pour le quotidien?
J’aimerais faire l’acquisition d’un véhicule pour mes déplacements quotidiens. Je ne fais pas beaucoup de route, mais habitant en campagne, j’aimerais avoir un petit VUS pour ne pas être gênée par la neige en hiver. Qui plus est, j’aimerais plus de confort que ce que ma petite Kia Rio me …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires