COVID-19 et bilan routier : un record à prévoir pour 2020

Il a déjà été question du fait que la baisse de la circulation routière résultant des mesures de confinement et autres restrictions en lien avec la COVID-19 se traduit par une réduction marquée de la pollution atmosphérique.

Une étude publiée récemment dans la revue Nature Climate Change indique d’ailleurs que les émissions mondiales de CO2 auraient chuté de 17% au sommet de la crise le mois dernier et qu’elles pourraient être en baisse de 4 à 7% au terme de l’année – du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le nombre d’accidents et de décès sur les routes est également appelé à baisser. En fait, 2020 pourrait bien être une année record.

Selon le dernier bilan routier annuel de la Société de l’assurance automobile du Québec, il n’y a eu que 333 décès dans la province en 2019, soit 6,2% de moins qu’en 2018 et 3,6% de moins que la moyenne des cinq dernières années.

En fait, 2019 a été la deuxième année la moins meurtrière. Le plus petit nombre de décès jamais enregistré sur les routes du Québec est 318 en 2014.

Au total, on dénombrait 35 070 accidentés l’an dernier, ce qui représente une diminution de 1,3% comparativement à 2018 et de 4,7% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Bien que les statistiques des premiers mois de 2020 ne soient pas encore compilés, il est tout à fait raisonnable de s’attendre au meilleur bilan routier de l’histoire de la province une fois l’année terminée.

« Ce n’est pas le temps de relâcher nos efforts ou de prendre de mauvaises habitudes parce qu’il y a moins de monde sur les routes, prévient Marco Harrison, expert en sécurité routière et directeur de la Fondation CAA-Québec. [Nous continuerons] donc d’agir concrètement pour sensibiliser le public aux meilleurs comportements à adopter. »

En vidéo: les impacts de la COVID-19 sur l'industrie automobile

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Actualité65 % moins de trafic sur les routes
Par Frédérique Giguère Les routes du Québec sont quasi désertes depuis le début de la pandémie, si bien que les réclamations à la SAAQ sont deux fois moins nombreuses qu’à l’habitude. « C’est simple, un matin d’heure de pointe, il y a moins d’automobilistes sur le réseau autoroutier qu’un week-end …
ActualitéÉtude : les femmes sont blessées plus sérieusement lors d’un accident
Malgré tous les progrès réalisés dernièrement dans la conception des automobiles et leurs technologies de sécurité, les femmes continuent de subir des blessures plus graves que les hommes lors d’une collision frontale, même en portant leur ceinture. Selon des chercheurs du Centre de biomécanique appliquée de l’université de Virginie, les …
ActualitéCOVID-19 : les acheteurs sont toujours là, mais plus patients
En raison de la pandémie et des mesures de confinement, les ventes de véhicules ont beaucoup souffert au premier trimestre et encore plus au mois d’avril , mais il semble que ce ne soit que partie remise. Selon un sondage mené par CarGurus, 87% des consommateurs canadiens ayant prévu de …
ActualitéGM Canada produira 10 millions de masques faciaux
Le Gouvernement du Canada a mandaté General Motors de fabriquer 10 millions de masques faciaux au cours de la prochaine année afin de combattre la COVID-19. « C’est l’un des moments dont je suis le plus fier dans notre histoire de pouvoir prendre les choses en main et soutenir tous …
BaladoBalado : comment se protéger de la COVID-19 en voiture
Pour combattre le coronavirus, les Québécois ont adhéré à une multitude de mesures d’hygiène et de distanciation. Mais qu’en est-il de l’utilisation d’une automobile? Au cours de cet épisode du balado Au volant , diffusé sur QUB Radio , le journaliste du Guide de l'auto Gabriel Gélinas explique quelles sont …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires