Thor 24, un semi-remorque venu d’un autre monde

Fondateur et président de Caribou Industries en Californie, Mike Harrah est aussi un passionné de course, un pilote d’hélicoptère spécialisé dans les cascades et surtout un créateur de bolides exotiques et de gros camions sur mesure.

Sa dernière et sa plus grand œuvre, qui a nécessité sept ans de travail et coûté environ 10 M$, est complètement hallucinante. C’est le semi-remorque le plus épique qui soit et il porte bien son nom : Thor 24.

Harrah est parti d’un camion Peterbilt 359 1979 qu’il a allongé et équipé de deux moteurs Detroit Diesel à 12 cylindres. Ceux-ci sont reliés nez à nez par un vilebrequin cannelé et rendus plus puissants par une douzaine de surcompresseurs ainsi que huit bouteilles de protoxyde d’azote.

Le résultat est un V24 de 27,9 litres qui fait huit pieds de haut et génère – tenez-vous bien – jusqu’à 3 974 chevaux via une boîte de vitesses Allison HT740. Le couple maximal n’est toutefois pas spécifié.

Thor 24 pèse 32 000 livres et mesure 44 pieds de long. Capable d’atteindre une vitesse de 210 km/h, il a besoin de quatre parachutes d’un diamètre de 12 pieds pour l’aider à s’immobiliser.

Toute la structure sous le camion est en aluminium et en acier inoxydable polis et chromés. Une suspension pneumatique supporte le derrière et la gigantesque calandre à l’avant se veut un hommage à certains véhicules Ford de 1933.

La cabine, qui a été élargie et étirée pour accueillir deux portières additionnelles (celle du passager avant s’ouvre à la manière des Lamborghini), renferme une instrumentation sur mesure avec plus de 24 cadrans, une épée en guise de levier de vitesses et un moteur d’hélicoptère Hawker servant de génératrice pour alimenter une foule de systèmes électriques et électroniques, comme les sept écrans de télé et la chaîne audio de 1 500 watts.

Il paraît que Harrah s’affaire à concevoir une version de Thor 24 pour les courses d’accélération. À suivre!

Partager sur Facebook