Ram 1500 Sport 2019 : Canada seulement

Points forts
  • Comportement routier exceptionnel
  • Habitacle riche et accueillant
  • Qualité de fabrication indéniable
  • Moteur HEMI toujours aussi efficace
Points faibles
  • Choix mécanique inférieur à la compétition
  • Augmentation de prix significative
  • Design qui perd en personnalité
Évaluation complète

En 2017, la camionnette Ram était responsable de 37% des ventes canadiennes de FCA. Et dans la tranche des ventes du Ram 1500, 25% étaient attribuables à la déclinaison Sport, pourtant boudé par nos voisins du Sud. Ceux-ci ont même choisi d’abandonner cette version pour 2019, ce que le Canada a évidemment refusé de faire. Pourquoi la version Sport est-elle donc si populaire chez nous? À cela, les gens de FCA répondent qu’une grande partie de la clientèle se situerait dans les grands centres ou en pleine ville, signifiant ainsi que le besoin d’avoir une camionnette ne serait souvent que secondaire. La clientèle du Ram 1500 Sport apprécie son style, sa puissance et surtout, sa polyvalence.

Un capot plus agressif, un échappement sport, des jantes de 20 ou 22 pouces et une allure monochrome, c’est-à-dire sans garniture chromée. Voilà ce qui différencie le Ram Sport des autres versions de la cuvée 2019, entièrement remodelée. Au passage, il faut néanmoins savoir que les versions ST et SLT demeurent inchangées, donc similaires aux modèles 2018. Cela permettra ainsi à Ram d’offrir une camionnette à prix plancher, jusqu’à l’arrivée de sa future camionnette intermédiaire, que l’on rebaptisera vraisemblablement Dakota.

La nouvelle gamme de camions Ram comprend donc sept versions, allant de Tradesman à Limited, pour un prix variant approximativement de 44 000 $ à 75 000 $, sans options. Et la version Sport? De 55 000 $ à 61 000 $. Alors oui, l’augmentation de prix est significative, quoique les rabais applicables ne sauraient tarder. Maintenant, est-ce que le nouveau Ram 1500 justifie sa facture?

HEMI d’abord

FCA a connu quelques retards de production avec son Ram 2019, ce qui a d’ailleurs coûté cher à l’entreprise au niveau des ventes américaines, ces six derniers mois. Or, la machine est désormais lancée, l’entreprise fabriquant d’abord des versions équipées du moteur HEMI de 5,7 litres, qui produit toujours 395 chevaux. Légèrement retravaillé, ce moteur promet une meilleure économie d’essence notamment en raison d’une désactivation des cylindres plus fréquente et moins perceptible.

Cela dit, le plus grand changement mécanique apporté au Ram 2019 implique la technologie eTorque, laquelle est décrite comme une hybridation partielle. Attention, nous sommes ici bien loin d’une technologie comme celle de la Prius, puisque ce système n’implique qu’un générateur venant remplacer l’alternateur, lequel est relié à une batterie auxiliaire de 48 volts. Il en résulte un système démarrage-arrêt très performant, un couple accentué dès l’appui sur l’accélérateur, ainsi qu’une alimentation auxiliaire des accessoires permettant ainsi de petites économies à la pompe. Ce dispositif est optionnel au coût de 500 $ sur le moteur HEMI, mais de série sur le V6 Pentastar, de retour comme moteur de base. Quant au V6 EcoDiesel de 3,0 litres, il sera offert plus tard dans l’année, avec, semble-t-il, quelques changements qui lui permettront de mieux rivaliser avec les moteurs rivaux de chez Ford et GM.

Véritable évolution

Rien de mieux que de conduire l’ancienne génération du Ram Sport juste avant de prendre le volant de la nouvelle mouture. De cette façon, on peut évidemment comparer directement les changements et remarquer les améliorations. Voilà donc l’exercice que j’ai pu effectuer, pour vous confirmer que l’évolution n’est pas que partielle. Certes, FCA n’accouche pas cette année d’un nouveau moteur et conserve donc une sélection mécanique moins large que celle de ses concurrents. Or, les changements techniques apportés au véhicule lui confèrent un comportement routier exceptionnel, qui constitue un pas de géant avec le modèle de précédente génération.

Déjà, la cuvée 2018 se défendait très bien au chapitre du comportement, signe que l’adoption d’une suspension à ressorts hélicoïdaux était une idée géniale. FCA en était conscient, et a choisi de continuer dans cette direction, proposant toutefois un nouveau dispositif d’amortissement variable, en fonction de la charge utile. On a aussi complètement repensé la géométrie de la suspension avant, laquelle reçoit d’ailleurs plusieurs composantes d’aluminium. Le roulis et l’instabilité en virage sont donc grandement diminués, tout comme le sautillement du train arrière. Même avec l’option des jantes de 22 pouces, on obtient un confort et une stabilité jamais vus dans une camionnette.

Évidemment, il est possible d’opter pour la suspension pneumatique autonivelante, laquelle permet d’améliorer le coefficient aérodynamique, la garde au sol, le confort ou la tenue de route, selon les besoins du moment. Elle permet même l’arrimage d’une remorque en une seule étape, puisqu’il est possible de relever la suspension jusqu’à enclenchement, une fois l’attelage bien aligné. Vendue au coût de 1 895 $, espérons toutefois que sa fiabilité sera à la hauteur, Ram ayant connu plusieurs ennuis avec elle dans le passé.

Plus légère, dotée d’un châssis encore plus rigide et de freins frisant désormais les 15 pouces de diamètre, la camionnette Ram adopte ainsi une conduite plus amusante, plus confortable et plus sécuritaire que jamais. D’ailleurs, l’impression de conduire un gros véhicule est amenuisée par ses compétences, ce qui plaira sans doute aux non-initiés qui souhaitent faire le saut vers une camionnette pleine grandeur. Même l’insonorisation de la cabine a été revue, Ram faisant appel à du verre laminé et à un procédé de scellage par robotique.

Un peu moins costaud?

Il est vrai que la robe de ce Ram est moins agressive. On perd ici les formes inspirées du « museau » des semi-remorques que l’on avait lancé avec grand succès en 1994, pour offrir un habillage plus sobre, plus raffiné. Bien sûr, certaines versions comme les Sport et Rebel se démarquent par une présentation plus dynamique, ce qui n’empêche toutefois pas plusieurs adeptes d’être un brin déçu de ce nouveau look.

Une partie du changement de caractère du Ram 1500 2019 pourrait cependant se trouver dans l’allongement de la cabine double (Crew Cab), laquelle gagne 10 cm (4 po) en longueur. Cette configuration est donc aujourd’hui plus longue que celle à cabine Quad, inchangée par rapport à l’ancienne version. Sachez également qu’il n’existe aucune version à cabine ordinaire du nouveau Ram, ce modèle n’étant disponible qu’en version ST et SLT d’ancienne génération.

Si la présentation extérieure ne semble pas faire l’unanimité, il en va autrement pour l’habitacle, qui peut d’emblée mériter la palme du plus bel environnement jamais proposé dans une camionnette. D’abord, quelques mots sur les places arrière, où l’espace est évidemment optimisé, et où l’on peut désormais relever l’assise à la verticale pour profiter d’un plancher complètement plat. Ram se vante d’ailleurs d’offrir l’habitacle le plus spacieux du segment, ce qui entre vous et moi, ne sert plus à rien. Pourquoi? Parce qu’aujourd’hui, toutes les camionnettes à cabine double sont démesurément spacieuses, au point où l’espace devient presque inutile...

Et devant? Le nec plus ultra en matière de confort. Même dans la version Sport, qui se vend à près de 20 000 $ de moins que la version Limited. Ici, la qualité des matériaux, le souci du détail et la grande qualité d’assemblage repoussent les limites de ce qui a été fait jusqu’ici dans une camionnette. La présentation est donc riche et invitante, le design du poste de conduite est magnifique et les sièges sont drôlement plus confortables que par le passé. Même la position de conduite a été améliorée, notamment grâce au positionnement du siège et à l’adoption (finalement!) d’une colonne de direction télescopique.

Évidemment, inutile de vous dire que l’on a aussi mis le paquet en matière d’équipement, et ce, même si plusieurs caractéristiques demeurent optionnelles. Pensez au régulateur de vitesse adaptatif avec arrêt complet, à la détection d’angles morts calculant la longueur de la remorque, ainsi qu’aux phares à DEL directionnels, permettant un angle d’éclairage de 15 degrés supérieur au système précédent. Apple CarPlay/Android Auto figure également de série sur toutes les versions équipées du système Uconnect à écran de 8,4 ou de 12 pouces. Car oui, on peut désormais opter pour cet écran gigantesque, facile d’utilisation, et configurable comme bon nous semble, un peu à la façon de celui que vous retrouverez dans une Tesla. Un gadget qui à 1 000 $, sera assurément choisi par plusieurs acheteurs. Hélas, ce dernier n’est offert que sur les versions Laramie et Limited.

Capable?

Le Ram 1500 2019 affiche une capacité de remorquage de 12 750 lb lorsque convenablement équipé, ainsi qu’une charge utile maximale de 2 300 lb, avec sélection de la suspension pneumatique. Serait-on en mesure de battre Ford et GM sur leur propre terrain? Pour le savoir, un match comparatif d’envergure s’impose. Cela dit, l’acheteur peut aujourd’hui avoir pleinement confiance dans les capacités du Ram 1500, qui s’améliore de façon significative à tous les niveaux. Un joueur sérieux, certes plus onéreux, mais aussi plus compétent. Espérons seulement que les prochains produits de la famille FCA seront fabriqués avec le même souci de qualité que ce modèle, qui risque de faire rire jaune bien des adeptes de camionnettes rivales.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2018RAM 1500 2018: De l’économie à l’opulence
Quand on regarde les camionnettes japonaises, on ne peut qu’admirer la simplicité de l’offre. Un ou deux moteurs, quelques configurations de cabines et de boîtes, et c’est tout. Par-dessus le marché, vous avez les véhicules parmi les plus fiables du segment! Toutefois, nous ne sommes pas ici pour parler de …
Premiers contactsRam 1500 2019 : le mariage d’un camion et du luxe
SCOTTSDALE (Arizona) – La camionnette Ram est la vache à lait de la société Fiat Chrysler Automobiles; en 2017, il représentait 37% de l’ensemble des ventes. Depuis que Ram est devenue une marque autonome après avoir abandonné l’appellation Dodge en 2009, le nombre total d’unités vendues a grimpé de près …
DetroitRam 1500 2019 : enfin une refonte majeure!
Fiat Chrysler Automobiles a dévoilé le Ram 1500 2019, entièrement redessiné, au Salon de l’auto de Detroit, et il a beaucoup de choses à raconter. D’abord, il est construit sur une nouvelle plateforme qui serait plus rigide, grâce à l’utilisation exhaustive d’acier à haute résistance, alors que des modules de …
Pleins feux surRam 1500 eTorque 2019 : nous l’essayons cette semaine
La camionnette 1500 de Ram , fraîchement redessinée, est en vente depuis ce printemps, et on l’a déjà conduit quelques fois. On l’a beaucoup aimé. Cette fois-ci, on se rend au Kentucky pour essayer les nouvelles motorisations eTorque de la marque, dont on n’a pas encore eu l’opportunité de faire.
Pleins feux surGMC Sierra 1500 2019 : on s’en va le conduire!
Après avoir mis à l’essai le tout nouveau Chevrolet Silverado 2019 sur les routes du Wyoming, il n’est que logique pour nous de le comparer à son cousin mécanique, le GMC Sierra 2019. Ce sera sur les routes de Terre-Neuve où nous aurons la chance de le conduire en primeur …
Premiers contactsRam 1500 eTorque 2019 : imperceptible, tel que promis
LEXINGTON, Kentucky – Les ventes du Ram 1500 2019 redessiné sont en branle depuis quelques mois déjà, et bien que la première vague de camions arrivée chez les concessionnaires était équipée du V8 HEMI de 5,7 litres de FCA, les nouvelles motorisations eTorque sont maintenant disponibles. Qu’est-ce que le système …
ActualitéMeilleurs achats 2019 du Guide de l’auto : Ram 1500
Chaque année, les journalistes du Guide de l’auto décernent les Meilleurs achats de l’année dans toutes les catégories de véhicules, et à l’exception des titres de la Meilleure nouvelle voiture de l’année et du Meilleur nouveau VUS de l’année – on les réserve pour le site Internet à l’automne – …
Commentaires