[EXCLUSIF] Audi TT RS 2018 : puissance 5

Points forts
  • Moteur performant et sonore
  • Parformances de haut calibre
  • Très bonne tenue de route
  • Comportement routier sûr et prévisible
  • Cockpit virtuel paramétrable et efficace
Points faibles
  • Pas de boîte manuelle
  • Comportement moins typé qu'une propulsion
  • Places arrière symboliques
  • Sera-t-elle confortable sur nos routes?
Évaluation complète

CIRCUITO DE JARAMA, Espagne – C’est le son qui fait que l’on devient accro… Le son rauque, presque staccato, du moteur cinq cylindres turbo du coupé TT RS à pleine charge sur le circuit de Jarama est une drogue dure, rien de moins.

Cette sonorité évocatrice du cinq cylindres en ligne s’explique par l’ordre d’allumage dont la séquence est 1-2-4-5-3, signifiant que l’explosion se produit en alternance entre des cylindres adjacents l’un à l’autre et d’autres qui sont éloignés l’un de l’autre. Cette séquence particulière dicte un tempo singulier à ce moteur de 2,5 litres, et c’est ce qui lui donne cette signature vocale aussi typée.

Un moteur plus léger et plus puissant

Ce cinq cylindres en ligne d’Audi a remporté le prix de « Moteur international de l’année » au cours des sept dernières années dans la catégorie des moteurs de 2,0 à 2,5 litres. Pour cette deuxième génération de la TT RS, les ingénieurs de la marque l’ont complètement revu pour le doter d’un bloc entièrement en aluminium, permettant ainsi de l’alléger de 26 kilos par rapport au moteur du modèle précédent.

Avant de prendre le circuit, j’ai fait l’essai du système de départ-canon de la TT RS qui permet d’abattre le 0-100 kilomètres/heure en 3,7 secondes, avec une poussée très soutenue, chiffrée à 1,2 G sur le compteur qui apparaît à l’écran en mode Dynamic. On est en plein dans le giron des voitures exotiques de haut calibre, ici… En freinage maximum, au bout de la ligne droite, la décélération massive s’est soldée par un score de 1,3 G.

Photo: Gabriel Gélinas

394 chevaux et un couple de 354 livres-pied

Sur le circuit de Jarama, composé principalement de virages serrés et de longues lignes droites, le moteur de l’Audi TT RS 2018 s’exprime avec une très belle linéarité, le couple maximal de 354 livres-pied étant disponible et constant de 1 700 tours/minute à 5 850 tours/minute.

Comme la voiture ne pèse que 1 440 kilos, son comportement est très incisif en entrée de virage, grâce à une direction plus rapide et une garde au sol abaissée par rapport à la TTS. Aussi, en mode Dynamic, le rouage intégral livre plus de couple aux roues arrière en sortie de courbe, ce qui fait que la TT RS se comporte un peu plus comme une propulsion lorsque le moteur est à pleine charge du point de corde au point de sortie d’un virage.

Le coupé TT RS est très stable, même dans les virages rapides, et les réactions de la voiture sont toujours très prévisibles, ce qui met le conducteur en confiance. La TT RS n’est cependant pas aussi vivante ou excitante à la limite sur piste qu’une auto sport de type propulsion, mais elle demeure hautement qualifiée pour la conduite dans cet environnement très particulier. Voilà pour le circuit, qu’en est-il sur la route?

Un comportement paramétrable

Grâce aux suspensions magnétorhéologiques, le comportement routier du coupé TT RS est paramétrable et le mode Confort permet de bien absorber les inégalités de la route et aussi de sentir le transfert des masses en virage en conduite plus relaxe. Cela étant dit, je me dois de préciser que la qualité du revêtement des routes sur lesquelles j’ai roulé était particulièrement bonne, et ce sera peut-être autre chose chez nous concernant le confort…

Photo: Audi GmbH

Côté look, l’Audi TT RS 2018 se démarque par sa calandre Singleframe en nid d’abeille tridimensionnelle avec logo « quattro » à sa base. Un aileron arrière fixe surplombe le coffre et les embouts peints en noir indiquent la présence de l’échappement sport. Le cockpit virtuel Audi est toujours là et l’habitacle ressemble beaucoup à celui des autres modèles de la gamme, mais les sièges RS Sport à motif diamant permettent au coupé TT RS de se démarquer.

Comme la TT RS ne sera disponible qu’à l’été 2017, en tant que modèle 2018, la direction de la marque n’était pas en mesure de préciser son prix à l’occasion de son lancement européen. Le prix de départ du modèle actuel de la TTS étant de 62 700 $, parions que celui de la TT RS avoisinera probablement les 75 000 $. Si cela s’avère juste, la version la plus performante de la TT sera une rivale à la fois plus rapide et moins chère que la Porsche 718 Cayman S. On ajoute à cela le rouage intégral qui permet d’assurer une grande stabilité lorsque les conditions météo se dégradent et l’on obtient une auto sport très bien adaptée à notre climat…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisAudi S8 plus 2016 : 605 chevaux et quatre portes
605 chevaux. Voilà la puissance chiffrée de la S8 plus, ultime évolution de la grande berline de luxe de la marque d’Ingolstadt avant son imminente refonte. La berline S8 plus est animée par le V8 biturbo de 4,0 litres, qui développe seulement cinq chevaux de moins que le V10 atmosphérique …
EssaisAudi TTS 2016 : des griffes plus tranchantes
La TT fait partie de la gamme Audi depuis 1998, et au fil du temps, elle a gagné en maturité pour devenir une sérieuse pièce de machinerie. Alors que la voiture de première génération offrait du style et des performances décentes, sa tenue de route s’est améliorée significativement depuis. La …
BeijingLes nouveaux modèles Audi TT RS dévoilés à Beijing
Chez Audi, la division RS est en pleine effervescence comme en témoigne le dévoilement en première mondiale au Salon de l’auto de Pékin du nouveau modèle TT RS présenté en coupé et en roadster par Stefan Winkelmann, patron de la division Audi Sport. Chargé d’exprimer pleinement le dynamisme et la …
TorontoAudi SQ5, TT RS et RS 3 2018 : bolides allemands à Toronto
Audi a préparé une présentation haute performance au Salon de l’auto de Toronto cette année, avec une gamme musclée de voitures et de VUS. L’Audi SQ5 2018 a été redessiné de la tête aux pieds, arborant un style familier, mais plus sophistiqué et qui partage une ressemblance avec le VUS …
Pleins feux surAudi RS3 - À l'essai cette semaine
Le Guide de l’auto est en route vers Salalah à Oman pour prendre contact avec la berline Audi RS3 qui fera son entrée en concessions cet été. Dopée aux stéroïdes, la berline RS3 est animée par le moteur cinq cylindres turbocompressé de 2,5 litres développant 394 chevaux qui équipe aussi …
Premiers contactsAudi RS 3 2018 : l'ultime « sleeper »
SALALAH (Oman) – Avec son moteur de presque 400 chevaux, son rouage intégral et son look d’innocente berline, la nouvelle Audi RS 3 2018 se qualifie d’office comme le sleeper ultime. Avant toute chose cependant, il convient de parler d’argent… Lorsqu’on apprendra que vous avez dépensé plus de 60 000 …
EssaisAudi TT RS 2018 : dentelle métallique
Raffinée jusqu’au bout des pare-chocs, l’Audi TT ne laisse personne indifférent. D’ailleurs, la première fois que Jacques Duval avait signé un essai de cette voiture dans le Guide de l’auto 1999 , il l’avait coiffé du titre « Le triomphe du style ». Dans cet article, il soulignait, outre la …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires