Les nouveaux modèles Audi TT RS dévoilés à Beijing

Chez Audi, la division RS est en pleine effervescence comme en témoigne le dévoilement en première mondiale au Salon de l’auto de Pékin du nouveau modèle TT RS présenté en coupé et en roadster par Stefan Winkelmann, patron de la division Audi Sport.

Chargé d’exprimer pleinement le dynamisme et la sportivité de la gamme, la TT RS fait une fois de plus appel à un cinq cylindres en ligne de 2,5 litres turbocompressé. Toutefois, les ingénieurs ont choisi de concevoir un moteur, dont le bloc est maintenant réalisé en aluminium, spécifiquement pour ce modèle.

« Ce nouveau moteur cinq cylindres tout alu développe 400 chevaux, soit 60 de plus que le moteur précédent », explique Stefan Knirsch, membre du directoire responsable pour le développement technique. Le couple maximal est de 354 livres-pied et il est disponible sur une plage très étendue, soit de 1 700 à 5 850 tours/minute. Ce moteur se retrouvera éventuellement sous le capot de la RS 3, la version la plus vitaminée de la A3.

En passant, 400 chevaux c’est aussi 25 de mieux que le moteur quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé qui anime certains modèles AMG chez le concurrent Mercedes-Benz, signe que la rivalité entre les marques allemandes est toujours présente et toujours aussi vive... Le rouage intégral quattro ainsi que la boîte à double embrayage S tronic à sept rapports sont au programme, mais la boîte manuelle brille par son absence. Le sprint de 0 à 100 kilomètres/heure ne prend que 3,7 secondes pour le coupé et 3,9 secondes pour le roadster qui affiche quelques kilos de plus à la pesée.

Le look de la TT RS est en phase avec ses performances : aileron arrière fixe, jantes de 19 pouces, voire de 20 pouces en option, et échappement double répondent présents comme il se doit. En prenant place à bord, on remarque que le cockpit virtuel avec écran couleur de 12,3 pouces fait face au conducteur qui commande le démarrage du moteur au moyen d’un bouton localisé sur le volant, exactement comme sur la sportive R8.

Photo: Gabriel Gélinas

Par ailleurs, la TT RS propose aussi une nouvelle technologie innovante par le biais de ses feux arrière de type OLED (organic light emitting diode), offerts en option, qui émettent une luminosité très homogène avec un très haut niveau de contraste.

Les nouveaux modèles TT RS seront disponibles sur le marché européen à l’automne 2016 avec un prix de départ de 66 400 euros pour le coupé et de 69 200 euros pour le roadster. L’arrivée chez les concessionnaires canadiens de la marque est prévue en cours d’année 2017, mais l’échelle de prix n’a pas encore été précisée.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surAudi TT RS 2018 : à l'essai sur circuit cette semaine
Le Guide de l’auto est en route pour Madrid en Espagne afin de prendre contact avec la toute nouvelle Audi TT RS sur les routes de la région ainsi que sur le circuit de Jarama, là même où le regretté Gilles Villeneuve a signé sa dernière victoire pour Ferrari en …
Premiers contacts[EXCLUSIF] Audi TT RS 2018 : puissance 5
CIRCUITO DE JARAMA, Espagne – C’est le son qui fait que l’on devient accro… Le son rauque, presque staccato, du moteur cinq cylindres turbo du coupé TT RS à pleine charge sur le circuit de Jarama est une drogue dure, rien de moins. Cette sonorité évocatrice du cinq cylindres en …
Commentaires