La nouvelle MINI "originale"

Le 18 novembre dernier, très exactement la date de naissance de Sir Alec Issigonis (18 novembre 1906 – 2 octobre 1988), MINI présentait au monde entier la troisième génération de son modèle. En grande pompe, les représentants dévoilaient – à Oxford au Royaume-Uni, l’endroit même ou était produit la Mini originale – leur nouveau modèle. Le thème choisi : « La nouvelle originale ». Les références au passé étaient nombreuses et appropriées, bien que la nouvelle venue soit loin d’être aussi avant-gardiste. Cependant elle est, sans conteste, une MINI importante car porteuse d’une nouvelle génération de motorisations.

En jetant un regard à la nouvelle carrosserie, plus légère et subtilement plus volumineuse, on se rend compte que l’espace intérieur est plus grand, de même que le coffre. L’aérodynamisme est aussi le plus fin de sa catégorie à 0.28 Cd. L’avant présente une belle gueule hexagonale, légèrement arrondie, encadrée par des phares ronds accentués par des DEL. Le modèle Cooper S se distingue avec une grille noire en nid d’abeille et un sigle S, une ouverture sur le capot et des phares antibrouillard ainsi que des écopes pour refroidir les freins dans la partie du bas. À l’arrière, des feux davantage gros lui donnent un air plus moderne tout en améliorant la visibilité. La Cooper S se particularise par des sorties d’échappement double sous le parechoc. Somme toute, les retouches ont, selon moi, produit un design plus mature, très attrayant et mieux intégré que les modèles précédents.

Un tableau de bord tout nouveau!

À l’intérieur, on retrouve une nouvelle planche de bord horizontale et une nacelle, sur la colonne de direction, contenant le compteur de vitesse, le compte-tours et les indicateurs d’essence et de l’état du véhicule. Au centre figure un gros indicateur rond, tradition oblige, dans lequel se trouvent le système de divertissement et l’écran du système de navigation lorsqu’équipé. En dessous, on remarque trois commandes rondes pour la climatisation et une rangée d’interrupteurs à bascule.

Les sièges avant sont confortables et entièrement ajustables alors que le siège arrière est, à ma grande surprise, plutôt généreux… à condition de pouvoir s’y rendre. Son accès se fait en basculant le siège avant, opération par ailleurs très facile, cependant même les plus flexibles devront exécuter quelques contorsions pour s’y assoir. L’intérieur, dont le fini est impeccable, est moderne et comporte de subtiles touches rétro.

Du turbo partout!

L’innovation la plus intéressante provient certainement des récentes motorisations. La nouvelle famille de moteurs modulaires turbocompressés se compose de trois designs partageant de nombreuses pièces et dont l’alésage et la course sont pareils. Les deux moteurs à essence – un trois cylindres de 1,5 litre et un quatre cylindres de 2,0 litres – se retrouveront sous peu en Amérique. Malheureusement, la version diésel ne traversera pas l’Atlantique. Regardez attentivement les cylindrées et vous remarquerez que le trois cylindres est exactement les ¾ du quatre cylindres, voilà à quel point ils sont identiques.

Le modèle Cooper reçoit le 1,5 litre développant 134 chevaux à 4 500 tr/min et 162 lb-pi de couple au régime très avantageux de 1 250 tr/min. Le modèle Cooper S utilise le 2,0 litres produisant 189 chevaux à 4 700 tr/min et un couple de 207 lb-pi au même régime de 1 250 tr/min. À la vue de telles caractéristiques, il est clair que nous avons affaire à des moteurs souples qui, visiblement, devraient contribuer largement à une expérience de conduite agréable. Ceci reste à vérifier cependant.
La puissance est transmise aux roues avant par l’intermédiaire de nouvelles transmissions manuelles et automatiques à six rapports. D’origine, le véhicule est équipé de la boite manuelle alors que la transmission automatique est également disponible avec changement de vitesse à palettes. Les nouvelles motorisations sont plus économiques et écologiques avec des valeurs d’émissions de CO2 de 105 et 136 g/km.

Go kart un jour, go kart toujours

Pour préserver la fameuse sensation de kart, les ingénieurs ont conservé la direction à crémaillère électromécanique à assistance variable selon la vitesse et ajouté, en option, un contrôle ajustable des amortisseurs comportant trois modes : Sport, Mid et Vert. Le mode Vert axé sur l’efficacité fonctionne de concert avec la boite automatique et dispose d’une fonction qui s’apparente à une version moderne de « roue libre ». Les roues de 15 pouces sont d’origines sur les Cooper alors que le modèle S roule sur des 16 pouces.

Les systèmes d’assistance à la conduite disponibles incluent un système d’affichage Head-up ainsi que le Driving Assistant. Ce dernier, disponible au courant de l’année, utilise des caméras pour le régulateur de vitesse, les feux de route, l’information au sujet des limites de vitesse et l'avertissement de collision et de piétons. Il comprend aussi un système d’aide à la marche arrière avec caméra.

Les voitures de préproduction affichaient un assemblage et une finition impeccables et, après avoir visité l’usine de montage et observé les méthodes modernes employées, les véhicules de production devraient être aussi bien assemblés. MINI se targue d’être un véhicule distinct et au style de vie amusant, tout porte à croire que la nouvelle génération perpétuera cette fameuse expérience de conduite unique. Sir Alec aurait de quoi être fier du renouvellement son design avant-gardiste, vieux de 54 ans déjà.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Los AngelesLa nouvelle MINI 2014 est dévoilée
Lors du dévoilement de la MINI 2014 au Salon de Los Angeles plus tôt aujourd'hui, les dirigeants parlaient de la nouvelle - new - MINI. Un clin d'oeil à la Beetle qui n'est plus "New" depuis l'an dernier? Toujours est-il qu'esthétiquement, cette 3e mouture de la MINI reprend à sa …
EssaisMINI Cooper S Paceman 2013: La beauté et l'utilité sont deux choses...
Ne soyez pas étonné de voir différentes variantes de la MINI sur nos routes : le constructeur a littéralement multiplié les versions ces dernières années. Pourquoi? Histoire de maintenir l’intérêt envers MINI et surtout, afin d’en faire une marque à part entière. Pas facile de s’y retrouver parmi tous les …
ActualitéMini Cooper diésel pour l’Amérique
C’est Pat McKenna, le grand patron des produits Mini, qui annonçait tout récemment lors d’une entrevue accordée à AutoGuide, que la marque allait offrir une voiture propulsée par un moteur diésel sur les marchés nord-américains. Le moteur turbodiésel est un trois cylindres de 1,5 litre, générant une puissance de 114 …
ActualitéMINI est à la recherche d’un partenaire
L’an passé, la marque germano-britannique MINI avait renoncé à son projet de développer une Mini ultra compacte, dont les dimensions avoisineraient celles de la Mini originale. Cette voiture serait venue affronter les smart fortwo et Toyota/Scion iQ. Toujours intéressé Or, tout indique que le constructeur souhaiterait toujours offrir une toute …
DetroitMini John Cooper Works, un concept révélateur
Après le lancement officiel de la 3e mouture de la Mini Cooper au Salon de l’auto de Los Angeles, voici que le Salon international de l’automobile de Detroit sera l’hôte de la Mini John Cooper Works Concept. Bien qu’il s’agisse d’un concept, on est tout de même en présence d’une …
ActualitéUne collaboration entre MINI et Touring Superleggera
À l’occasion du Concorso d’Eleganza Villa d’Este, BMW a présenté aux visiteurs du prestigieux évènement un concept bien spécial, mariant le style typiquement britannique de MINI avec les courbes sveltes d’un roadster italien. C’est le carrossier milanais Touring Superleggera – reconnu depuis 1926 pour ses véhicules uniques (Ferrari 166 Touring …
Nouveaux modèlesLa nouvelle MINI 5 portes dévoilée
Depuis les années 60, MINI fabrique des petites voitures légères et maniables. Avec le temps (et le rachat par BMW), la petite Anglaise a pris quelques kilos. Elle a cependant su garder une tenue de route nerveuse et un agrément de conduite relevé. Avec la toute dernière génération (qui est …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires