La Hyundai IONIQ 6 2023 débarque en Amérique du Nord

Après avoir levé le voile sur le design de l’IONIQ 6 l'été dernier, cette dernière création électrique signée Hyundai débarque finalement en sol nord-américain aujourd'hui au Salon de l'auto de Los Angeles.

Gabriel Gélinas, journaliste au Guide de l’auto, a eu l'occasion de l’essayer en Corée du Sud il y a quelques mois, nous donnant par le fait même un aperçu de la dynamique de conduite et de l'expérience globale au volant de cette dernière.

Aujourd’hui, nous contemplons cette IONIQ 6 sous sa forme nord-américaine avec toutes les spécifications et les détails relatifs à notre marché.

Svelte et pixélisée

Hyundai a introduit (ou ramené) un style unique des années 90 avec l'éclairage de style pixel sur l'IONIQ 5 – et l'IONIQ 6 hérite de la même philosophie. Il n'y a pas moins de 700 pixels paramétriques dans les phares, les feux arrière et à l'intérieur de l'habitacle qui renforcent cet aspect à la fois futuriste et vintage.

Le modèle d’essai coréen qui a été confié à notre journaliste plus tôt cette année était équipé de minces rétroviseurs numériques (caméras), qui ne sont pas approuvés sur nos routes nord-américaines. Comme vous pouvez le voir sur les images, le produit fini destiné à notre marché reçoit une paire de bons vieux rétroviseurs physiques qui suivent raisonnablement le design épuré du véhicule.

Photo: Hyundai

Pour le reste, on droit à un savant mélange de vieux et de nouveau. La partie arrière de type « boattail » n'a pas été conçue strictement pour le look. Grâce à elle (et à d'autres caractéristiques extérieures telles qu'une couverture complète du dessous de la carrosserie et des passages de roue réduits), l'IONIQ 6 a un coefficient de traînée de 0,22.

Performances et autonomie

L'IONIQ 6 est équipée d'une batterie de 77,4 kWh qui peut être couplée à des configurations à roues motrices arrière (RWD) ou à quatre roues motrices (AWD). La configuration AWD développe 320 chevaux et 446 lb-pi de couple, tandis que la configuration RWD délivre 225 chevaux et 258 lb-pi de couple.

C'est là que les choses deviennent vraiment intéressantes. Hyundai affirme que la configuration à roues motrices arrière vous permet de parcourir, dans des conditions idéales, jusqu'à 547 kilomètres (estimation). L'autonomie maximale pour les configurations AWD se situe à un niveau très décent de 499 kilomètres.

Photo: Hyundai

Comme l'IONIQ 6 repose sur la même plateforme que l'IONIQ 5 (et la Kia EV6), on s’attend à une capacité de charge maximale d'environ 225 kW lorsque branchée à une borne de recharge rapide de 350 kW. Elle pourra de fait passer de 10% à 80% en 18 minutes. Toujours selon le constructeur, il sera possible de récupérer environ 100 kilomètres d'autonomie en 5 minutes sur le même chargeur rapide.

Tout ça est possible seulement lorsque les conditions idéales, bien sûr. Or, parce que le conditionnement de la batterie est un facteur clé pour maximiser les vitesses de charge - surtout dans les pires conditions météorologiques canadiennes - l'IONIQ 6 est équipée d'un système de pré-conditionnement qui réchauffe la batterie.

Ce système s'active automatiquement lorsqu'une borne de recharge est entrée dans le système de navigation, comme le ferait une Tesla, par exemple.

Au chapitre de la dynamique de conduite, Hyundai souligne que l'IONIQ 6 est équipée d'un système de vectorisation du couple électrique qui utilise partiellement le freinage et le couple moteur pour optimiser la tenue de route dans les virages. Elle dispose également de quatre modes de conduite (ECO, Confort, Sport et Neige) et d'un mode personnalisé qui permet au conducteur de moduler la direction, la puissance, la sensibilité à la pression de la pédale d'accélérateur et le rouage (AWD / auto AWD / 2WD) afin d'offrir une expérience de conduite sur mesure en fonction de ce que le conducteur souhaite privilégier : performances ou d'autonomie, le tout sans avoir à compromettre tous les facteurs en même temps.

Photo: Hyundai

Un intérieur rempli de gadgets

La séduisante ligne de toit plongeante comporte son lot d’inconvénients. En plus d’un espace pour la tête limité pour les passagers arrière, comme l'a souligné notre journaliste lors de son essai, le volume de chargement arrière semble également limité, avec seulement 316 litres d'espace.

Cependant, le plancher complètement plat permet de dégager beaucoup d'espace à l'avant pour les jambes et les épaules.

L’habitacle est évidemment dominé par un duo d’écrans numériques. L’écran du système d’infodivertissement de 12,3 pouces et le bloc d’instrumentations numérique de 12,3 pouces font équipe pour former un panneau qui domine l’avant.

Photo: Hyundai

Pour plus d'ambiance, les passagers peuvent choisir parmi un spectre de 64 couleurs et six thèmes de couleurs dans habitacle.

Tout comme l'IONIQ 5, la 6 est équipée de la fonction V2L (vehicle to load) qui permet aux propriétaires de brancher des appareils électriques sur le véhicule et d'utiliser la batterie comme un gros chargeur mobile. Hyundai souligne également que le courant peut même être transféré à un autre véhicule en panne de courant pour lui donner un coup de pouce afin qu'il puisse se rendre à la station de recharge la plus proche.

Photo: Hyundai

À mesure que l'électrification s'empare de l'industrie automobile, nombreux sont les amateurs de voitures qui s'inquiètent de l'avenir de la sonorité, et des systèmes que les constructeurs développent désespérément qui les simulent. Hyundai affirme que l'IONIQ 6 émettra un son virtuel appelé electric-Active Sound Design qui utilise un processeur de conception acoustique qui vise à « fournir des sons de conduite uniques dans l'habitacle et la possibilité de régler le volume.» On verra bien ce que ça donne.

La Hyundai IONIQ 6 devrait débarquer sur nos routes au printemps 2023. Sa gamme de prix n'a pas encore été communiquée.

À voir aussi: notre essai du Hyundai IONIQ 5 2022 

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueHyundai IONIQ 5 2023 : le prix de base augmente de 4 000 $
C’était inévitable et même normal dans le contexte actuel, mais on ne peut le passer sous silence : le Hyundai IONIQ 5 coûte passablement plus cher pour l’année-modèle 2023. Le véhicule électrique qui rafle presque tous les honneurs sur son passage, incluant le prestigieux titre de Voiture mondiale de l’année …
Premiers contactsHyundai IONIQ 6 2023 : une rivale de taille pour la Tesla Model 3
Dans le créneau des berlines électriques, la Tesla Model 3 règne sans partage tandis que la Polestar 2 joue les seconds violons. L’arrivée de la Hyundai IONIQ 6 pourrait changer cette donne, la nouvelle berline électrique du constructeur coréen misant sur l’architecture E-GMP avec système électrique de 800 volts partagée …
EssaisHyundai Ioniq 5 Ultimate 2022 : ambitieux et rare
Le premier constructeur coréen a fait un sérieux bond vers l’avant dans le segment des véhicules électriques en lançant son multisegment Ioniq 5 l’an dernier. Posé sur l’architecture E-GMP ( Electric Global Modular Platform ) qu’il partage avec ses cousins et rivaux, les Genesis GV60 et Kia EV6, l’Ioniq 5 …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires