Cadillac CT5-V Blackwing 2022 : dernière de sa race

Points forts
  • Performances routières exceptionnelles
  • Accélérations foudroyantes
  • Maniabilité surprenante
  • Voiture rare et d'exception
Points faibles
  • Consommation très élevée
  • Disponibilité ridicule
  • Finition intérieure ordinaire
Évaluation complète

Ayant éliminé la quasi-totalité de ses voitures au cours des dernières années, General Motors se concentre désormais sur la multiplication des dévoilements de futurs véhicules électrifiés. Un virage vert obligé pour le constructeur qui engendre principalement ses profits grâce aux camionnettes pleine grandeur. Une petite équipe d’enthousiastes reste néanmoins en place pour développer des véhicules plus pointus, et qui ne sont que très peu publicisés. Cette équipe aura ainsi eu le bonheur de travailler sur la plus puissante Cadillac jamais commercialisée, la CT5-V Blackwing.

C’est lors d’un périple en Californie que j’ai eu la chance de la conduire sur plus de 700 kilomètres. Non pas parce que les routes sont là-bas plus propices à exploiter une telle bête, mais parce qu’elle y était disponible. En effet, les CT5-V Blackwing sont ici rares au point où l’on se demande s’il ne s’agit pas d’une voiture fantôme! Certains concessionnaires Cadillac n’ont d’ailleurs même pas eu l’occasion de mettre la main sur une seule unité.

J’étais donc très heureux de découvrir ce que cette bagnole avait dans le ventre, sachant de surcroît qu’il s’agirait de la dernière fois. Car il est évident qu’une berline propulsée, équipée d’un V8 suralimenté de 668 chevaux et d’une boîte manuelle à six rapports ne sera plus jamais produite par le constructeur. Oui, vous avez bien : boîte manuelle, moteur V8 et roues motrices arrière dans une berline! Une configuration aujourd’hui unique à cette voiture, puisque même la Dodge Charger n’est pas offerte avec la manuelle.

Une Camaro ZL1 à quatre portes?

Tandis que les rumeurs d’une future Camaro électrifiée vont bon train, on constate que Cadillac exploite ici le châssis et la motorisation du coupé sport de Chevrolet. Un partage issu de la Camaro ZL1 parfaitement réussi, et qui transforme cette berline déjà fort convaincante en une véritable bombe aux talents insoupçonnés. Naturellement, lorsque peinte de ce bleu électrique, la voiture est tout sauf discrète. Or, vous pourriez opter pour une teinte plus sobre faisant en sorte d’éliminer tout soupçon quant aux performances de cette Cadillac. Il suffirait toutefois de démarrer le moteur pour que son vrombissement vienne les éveiller. Une sonorité qui n’a rien de trop tapageur, mais qui ne laisse aucun doute quant au type de motorisation.

Photo: Antoine Joubert

Vendue à prix comparable avec une Dodge Charger SRT Hellcat, cette Cadillac propose bien sûr une ligne plus moderne et surtout, un habitacle plus noble et luxueux. Un environnement qui souffrirait sans doute légèrement d’une comparaison avec celui d’une Audi RS 7 ou d’une Mercedes-AMG de Classe E, mais qui demeure élégant, ergonomique et très confortable. Plusieurs choix de teintes intérieures figurent au catalogue afin de personnaliser la voiture, toujours avec une sellerie de cuir.

Très ergonomique, le poste de conduite comprend une instrumentation numérique qui intègre un calculateur de données de performances, et qui se distingue sur le plan graphique de celui d’une CT5-V ordinaire. Il est même possible d’enregistrer un film sur circuit de vos performances en piste via une application. Autrement, l’écran central connu chez GM est lui aussi facile d’utilisation, ne nécessitant pas l’intermédiaire d’un pavé ou d’une molette quelconque. Quant aux sièges, ils fournissent un support et un confort remarquables.

Un sifflement qui donne des frissons

La Cadillac CT5-V Blackwing peut être paramétrée selon vos goûts, permettant de modifier la fermeté de la suspension, de la direction, la sonorité de l’échappement et la gestion de la boîte automatique, pour ceux qui la choisiraient. À mon avis, c’est une option qui vient affecter le plaisir de conduire  de cette voiture qui, je le rappelle, est l’unique berline du genre à proposer un triple pédalier.

Photo: Antoine Joubert

Poussez la machine le moindrement et le sifflement du compresseur volumétrique vous fera frissonner. Un heureux mariage sonore avec le grondement du gros V8, et qui montre ses muscles de façon instantanée. Violente et jamais à bout de souffle, cette mécanique peut cependant se montrer docile si vous la ménagez. La CT5-V accélère avec la fougue d’une Corvette, mais s’adapte aisément au quotidien grâce à son excellente suspension magnétique et un niveau de confort étonnant. Du moins, en saison estivale, puisque cette berline propulsée et dotée de pneus de très haute performance n’est pas conçue pour affronter nos hivers. Cela dit, on prend plaisir à manier son levier de vitesses, à négocier les virages et gérer une puissance littéralement démentielle.

Question performance, cette Blackwing effectue l’exercice du 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, pour une vitesse de pointe annoncée à 322 km/h. Le quart de mille est pour sa part bouclé en 11,4 secondes, faisant d’elle une des berlines à essence les plus rapides au monde.

Photo: Antoine Joubert

Pour encore combien de temps

De retour en 2023, cette rarissime berline dont la mécanique devait initialement se trouver sous le capot de la défunte CT6 pourrait en être à sa dernière année de commercialisation. Une voiture non seulement exceptionnelle, mais qui constitue assurément un placement. Il faut dire qu’avec une facture débutant à environ 90 000 $ (transport et préparation inclus), c’est pratiquement une aubaine. Certes, une facture qui n’est pas à la portée de toutes les bourses, mais tout de même inférieure à celle d’une Audi RS7, d’au moins 40 000 $...

Pour les chanceux qui peuvent se la payer, il reste donc à voir si cela est possible, puisque sa disponibilité demeure un problème majeur.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvCombien coûte… la Cadillac CT5-V Blackwing 2022?
En banlieue de San Diego en Californie, le chroniqueur du Guide de l’auto Antoine Joubert a pu essayer la Cadillac la plus rapide de l’histoire, la berline CT5-V Blackwing 2022 . « C’est le genre de bolide qui ne fait pas partie des plans futurs de Cadillac qui souhaite offrir …
ActualitéCadillac promet encore plus de modèles V et Blackwing
Il y a exactement un mois, Cadillac dévoilait les nouvelles CT4-V et CT5-V Blackwing 2022 , deux voitures encore plus performantes que les CT4-V et CT5-V, qui sont plutôt des versions de milieu de gamme. Mais ce n’est qu’un début… Nous en avons maintenant la confirmation grâce à l’ingénieur en …
ActualitéLes redoutables modèles Blackwing de Cadillac maintenant en vente
Dévoilées au début de l’année, les nouvelles berlines sport Cadillac CT4-V Blackwing et CT5-V Blackwing 2022 sont maintenant en vente au Canada pour le bonheur des amateurs de haute performance. Ce sont ces modèles qui doivent rivaliser avec les meilleures compactes allemandes, tant sur la route que sur la piste, …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires