Achat d'un nouveau modèle : pas toujours une bonne idée

En partenariat avec Otogo.ca

L’attrait des nouveaux modèles qui arrivent sur le marché est indéniable. Ceux-ci proposent souvent une allure moderne et une intégrtion technologique épatante. Cependant, opter pour un véhicule d’occasion qui a fait ses preuves – et qui se déprécie moins rapidement – s’avère souvent une décision plus sage, encore plus s’il possède un bas kilométrage et conserve une partie de la garantie initiale du fabricant.

Bref, une voiture ou une camionnette de seconde main mais assez récente constitue un achat judicieux. Les problèmes de conception qui accompagnent parfois les nouveaux modèles ont eu le temps d’être réglés. Voici trois exemples qui prouvent que la patience a ses vertus…

Ford Bronco

Photo: Antoine Joubert

L’attente a été longue et pourtant les premiers exemplaires du nouveau Ford Bronco montrent des défauts de fabrication au niveau du toit rigide gris « teinté dans la masse » (qui provient d’un fournisseur et non de Ford, faut-il souligner). La qualité du plastique de celui-ci laisse à désirer au point où s’y formeraient de nombreuses stries et séparations, peu de temps après la sortie de l’usine. Des photos publiées sur quelques forums de discussion en témoignent.

Le constructeur a annoncé en août qu'il allait remplacer tous les toits fabriqués jusqu'à maintenant, mais ne s'attendait pas à en avoir avant octobre, ce qui retarde la production des autres Bronco.

Jeep Wrangler 4xe

Photo: Gabriel Gelinas

Chez Jeep, le populaire Wrangler n’est pas en reste, du moins la nouvelle version hybride rechargeable appelée 4xe. Très prometteuse sur papier, cette dernière possède une batterie qui, au dire de certains propriétaires, ne conserve pas bien sa charge, causant l’apparition du témoin d’anomalie du moteur. Dans quelques cas, le véhicule est même tombé en panne… après moins d’une semaine de possession! Un problème de pompe électrique a aussi été observé.

Nissan Pathfinder 2022

Photo: Germain Goyer

Enfin, le Pathfinder 2022 entièrement redessiné, qui est en vente chez les concessionnaires canadiens depuis l’été, fait déjà l’objet de trois rappels. Ils concernent tous des soudures inadéquates : au niveau des cadres des sièges de la deuxième rangée, des appuie-têtes des sièges de la troisième rangée ainsi que du support du verrou secondaire du capot.  

En résumé, faites attention. Les nouveautés de l’heure comportent parfois beaucoup de risques et leur fiabilité est moindre que celle d’un modèle qui déjà fait ses preuves.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvEn studio : nos impressions du Ford Bronco 2021
Plus d’un an après son dévoilement officiel, le Ford Bronco 2021 arrive enfin sur les routes du Québec. Très différent du Bronco Sport , avec lequel il ne partage que le nom et quelques éléments esthétiques, le « vrai » Bronco est un véhicule pensé et conçu pour la conduite …
Premiers contactsNissan Pathfinder 2022 : quelques bobos de réglés
Au cours des dernières années, on a souvent reproché à Nissan d’avoir un catalogue vieillissant. Heureusement, on observe actuellement que la tendance est en train de s’inverser. Avec les nouvelles Sentra et Versa ainsi que le Rogue de nouvelle génération, Nissan renouvelle sa gamme presque d’un bout à l’autre Et …
BlogueFaut-il se méfier des nouveautés?
Le Ford Bronco vient à peine de toucher terre que déjà, il est question de vices de conception concernant son toit . Un toit rigide dont la qualité du plastique serait douteuse au point où s’y formeraient de nombreuses stries, en quelques jours à peine... Pour l’acheteur impatient de mettre …
EssaisFord Bronco 2021 : entre un Wrangler et un 4Runner
Il a fallu presque une année entière entre le dévoilement du nouveau Ford Bronco et la sortie des premiers exemplaires de l’usine en juin dernier . Mais avec les problèmes de logistique et d’approvisionnement qu’a occasionné la pandémie, difficile de le reprocher à Ford. Alors que l’on commence à apercevoir …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires