Toyota Tundra 2022 : un ingénieur de Toyota répond à nos questions

Vous avez été nombreux à apporter votre opinion sur le look du nouveau Toyota Tundra sur la page Facebook du Guide de l’auto. Les points de vue sont certes très polarisés!

Au-delà de sa couverture de tôle, la camionnette pleine grandeur de Toyota a été réinventée de A à Z. Pour citer les ingénieurs de Toyota, il y a probablement une poignée de boulons qui proviennent de l’ancien modèle, mais tout le reste a été révisé.

Nous avons obtenu quelques détails tirés d’une entrevue avec l’ingénieur en chef du Tundra, Mike Sweers, qui révèlent pourquoi certaines composantes plutôt que d’autres ont été choisies pour créer cette camionnette pleine grandeur assemblée à San Antonio, au Texas.

Pourquoi un V6 turbocompressé ?

 « L’idée derrière le choix de nouveaux moteurs turbocompressés pour le Tundra était d’améliorer le couple et d’amoindrir la consommation », a affirmé d’emblée Mike Sweers.

Certes, un moteur diésel aurait pu faire une partie du travail. Mais développer une telle motorisation vient avec des désavantages techniques et des délais d’homologation (trois ans). Sans oublier que la poussière n’est toujours pas retombée dans certains dossiers scandaleux de la concurrence...

De ce fait, le choix s’est arrêté sur un V6 de 3,5 litres à turbocompresseur double. Dans sa forme hybride, on fait appel à un système qui se distingue des autres systèmes chez Toyota, avec un moteur électrique logé entre la transmission et le moteur et est alimenté par une batterie nickel-métal hydrure de 1,8 kW installée sous les sièges arrière.

La première motorisation génère 389 chevaux et un couple de 479 lb-pi, soit plus de couple qu’avec le moteur V8 sortant. La seconde, elle, déploie 437 chevaux et 583 lb-pi, dont la totalité est distribuée à 2 400 tr/min. Une nouvelle boîte automatique à 10 rapports s’associe aux deux moulins.

La consommation demeure un mystère au moment d’écrire ces lignes. Tout ce que l’on sait concernant celle-ci, c’est que le Tundra cache toujours un réservoir surdimensionné, de 121 litres cette fois. Selon Sweers, ceci permet au Tundra de rouler pleinement chargé à capacité pendant une période de quatre heures sans devoir s’arrêter.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Tout nouveau châssis, toute nouvelle suspension

Le châssis du Toyota Tundra 2022 est né d’un amalgame de trois techniques différentes. On a voulu conserver la rigidité originale du Tundra, tout en ajoutant les capacités de différents utilitaires du catalogue de la marque, pour finir avec un châssis à caisson fermé solide et rigide.

Cependant, un châssis trop solide compromet naturellement le confort de roulement. Il a donc fallu trouver un compromis parfait entre capacité de remorquage sur route, confort de roulement et capacité hors route. Et selon Toyota, c’est chose faite.

Avec une charge utile de 1 940 lb et une capacité de remorquage maximale de 12 000 lb, le Tundra est légèrement moins compétent que certains rivaux - sur papier du moins. Pourquoi donc?

« Nous ne voulons pas participer à la guerre des chiffres. Nous nous concentrons sur les capacités », affirme Mike Sweers. « La majorité de nos acheteurs tractent 8 000 livres, mais nous voulions en offrir plus. L’avantage avec le Tundra, c’est que lorsqu’il y a 12 000 livres à l’arrière, le camion offrira un ressenti presque aussi naturel que lorsqu’il est vide ».

Au chapitre de la suspension, le Tundra sortant reposait sur un système de lames à l’arrière, une technologie plutôt dépassée et que les rivaux ont depuis longtemps mise au rencart. Dorénavant, c’est une nouvelle suspension à ressorts hélicoïdaux qui est aux commandes.

Les choix de suspension sont multiples et dépendent de la variante choisie. Une suspension à amortisseurs doubles équipe les modèles de base, tandis que la déclinaison TRD Off Road est munie d’amortisseurs Bilstein. Le modèle TRD Pro est quant à lui armé d’amortisseurs Fox. Il y a aussi les options de suspension pneumatique à l’arrière pour niveler lorsque chargé et la suspension adaptative. Il y en a pour tous les goûts!

Photo: Toyota

Pourquoi une caisse en composite?

Le Tundra 2022 est offert avec un choix de deux cabines et trois formats de caisse. La cabine double peut être jumelée à des boîtes de 8,1 pieds et 6,5 pieds. La cabine plus longue, « Crew Max », peut quant à elle se marier à des caisses de 5,5 pieds et 6,5 pieds.

« Le composite a été élu comme matériel de conception parce que selon nous, c’est la meilleure solution. C’est plus léger que le métal et plus solide que l’aluminium, en plus d’être immunisé contre corrosion », explique Sweers.

Deux innovations se trouvent près de cette caisse. Il y a la commande du hayon assistée intégrée dans le feu arrière permet d’ouvrir le hayon avec son coude. On retrouve également la grande lunette arrière qui s’abaisse de toute sa largeur, une composante exclusive dans l’industrie. L’existence de ce dernier élément a d’ailleurs influencé le design du camion. Selon Toyota, la turbulence est si minime dans la caisse que la lunette peut être ouverte à pleine vitesse sur l’autoroute et la poussière ne traversera jamais vers la cabine.

Toujours sur le plan de l’aérodynamisme, le Tundra est armé d’un déflecteur actif à l’avant qui se trouve sous le camion. À haute vitesse, il se déploie pour diriger l’air vers les côtés. À basse vitesse, il se replie pour rétablir la pleine garde au sol.

Photo: Toyota

En ce qui concerne l’habitacle…

À première vue, l’habitacle du nouveau Tundra n’a rien de très spécial, si ce n’est son écran tactile de 14 pouces et son bloc d’instruments numériques.

Quoiqu’améliorée côté ergonomie et rangement, la cabine use de matériaux qui demeurent sensiblement les mêmes, du moins dans les variantes TRD Pro et TRD Off-Road dans lesquelles nous sommes montés. Mais les versions Platinum et 1794 semblent amener plus de luxe à la table pour tenter de rivaliser avec les ténors du segment à ce chapitre.

C’est cette semaine que le Guide de l’auto prendra le volant du Toyota Tundra 2022 pour la première fois. Nous pourrons dès lors vous donner nos impressions de conduite, en plus de vérifier si les initiatives audacieuses de Toyota sont concluantes!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolToyota Tundra 2022 : cinq choses à savoir
Inchangé depuis de nombreuses années, le Toyota Tundra est enfin renouvelé pour 2022. Il revient pour une troisième génération avec de nombreux changements apportés notamment aux technologies retrouvées à bord, à l’esthétique, et ce, sans oublier l’introduction de deux nouvelles motorisations. Voici cinq choses à savoir sur le Toyota Tundra …
Nouveaux modèlesLe Toyota Tundra 2022 passe à l’hybride!
Le Toyota Tundra a essentiellement été - jusqu’à aujourd’hui - le camion du beau-père qui boude les marques américaines. Élève tranquille dans la classe des camionnettes pleine grandeur, il figure statistiquement moins souvent sur les listes d’achats des consommateurs, et en apercevoir un sur un chantier ou tractant un campeur …
ActualitéToyota Tundra 2022 : tout ce qu'on sait pour le moment
Toyota vient d’annoncer de nouveaux détails concernant le Tundra 2022 qui sera dévoilé cet automne, mais dont le design extérieur est déjà connu. Rappelons que des images avaient coulé sur la toile à la mi-juin, forçant le constructeur japonais à publier une première photo officielle de son camion pleine grandeur …
EssaisToyota Tundra 2022 : amélioré, mais toujours dans l'ombre
Ce n’est un secret pour personne, le segment des camionnettes pleine grandeur est le plus populaire de l’industrie. Il est le plus lucratif, aussi, pour ceux qui y œuvrent et connaissent du succès. Il est dominé par les trois grandes marques américaines ; pas un secret non plus. Tellement, cependant, …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires