Versa, Sentra et Altima : un vent de fraicheur chez Nissan

La Nissan GT-R est l’une de mes voitures préférées. Avant même de travailler dans le domaine automobile, elle me faisait rêver. Les performances d’une voiture exotique « à la Ferrari », pour une fraction du prix!

Certains lui reprochent de ne pas procurer autant d’émotions, mais ça, c’est subjectif! Je l’ai essayée plusieurs fois, et à chaque fois, elle a réussi à me refaire tomber en amour!

Pourquoi je vous parle de la GT-R ? Parce que c’était, à mon avis, une hérésie que Nissan puisse commercialiser une voiture comme la GT-R, et proposer des berlines ennuyantes comme celles qui figuraient dans son catalogue. Tandis que la GT-R repoussait les limites, les Versa, Sentra et Altima offraient des designs désuets, des performances ordinaires et un comportement routier sans saveur.

Photo: Frédéric Mercier

Au cours des dernières années, Nissan a complètement renouvelé ses trois berlines, et quelle amélioration!

L’Altima, la Sentra et la nouvelle Versa sont à présent toutes compétitives dans leurs segments respectifs. À l’extérieur, elles reprennent le style de la Nissan Maxima actuelle. À l’intérieur, elles se démarquent de la concurrence avec des habitacles modernes et épurés.

Côté comportement, ces voitures allient un confort qui convient à nos routes pourries à une certaine précision, garante d’une conduite plaisante.

Photo: Marc-André Gauthier

Plus le choix

Nissan n’avait plus le choix de rehausser la qualité  de ses produits. Trop longtemps, la marque vendait des prix, des cotes de consommation, des options, des équipements, mais on dirait que le ressenti à bord de ses voitures passait en dernier.

Ça allait, peut-être, à une époque où c’était ce que le reste de l’industrie faisait, mais aujourd’hui, la majorité des constructeurs investissent pour améliorer le comportement de leurs voitures. Il n’y a qu’à essayer une Elantra 2012 et une Elantra 2021 pour comprendre à quel point la conduite est maintenant étudiée.

Nissan, donc, a fait ses devoirs, parce que ses berlines adoptent désormais une conduite dont le raffinement impressionne sérieusement.

Certains diront que c’est trop peu trop tard, parce que la compagnie vient rehausser des produits qui ne se vendent pas beaucoup, à une époque où tout le monde se lance vers les VUS. Si leur observation est juste, en apparence, c’est faux de dire que ça ne sert à rien.

Bien au contraire, la recette appliquée aux berlines de Nissan peut facilement être transposée sur les VUS de la marque, eux aussi très vieillissants à l’exception du Rogue. Si Nissan adopte la même stratégie avec ses VUS qu’avec ses berlines, attendez-vous à voir les ventes du constructeur reprendre de la vigueur au cours des prochaines années.

En vidéo: notre essai de la Nissan GT-R 2020

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsNissan Versa 2021 : un bon produit, mais pour qui?
La Nissan Micra n’existe plus. La Versa Note non plus. Alors que Nissan se concentre sur les véhicules payants, les VUS, ça tombait sous le sens de rationaliser l’offre, en envoyant au rancart des produits dont la marge de profit est plus faible. Coup de théâtre! La Nissan Versa revient …
2020Nissan Altima - Stratégie de marketing?
L’année 2019 a marqué l’arrivée de la sixième génération de l’Altima, de Nissan. Pour l’occasion, le constructeur japonais a décidé de donner un grand coup en dotant sa berline intermédiaire d’un rouage intégral. Il était temps! diront certains. Un quart de siècle trop tard! diront d’autres. Bref, ce n’est rien …
EssaisNissan Sentra SR 2021 : renaissance chez Nissan
Nissan a entrepris une mise à jour importante de ses berlines ces deux dernières années. En se basant sur le style et la conduite de la Maxima dévoilée en 2015, le constructeur a tour à tour raffiné ses modèles Altima , Sentra et Versa . Même si les berlines sont …
ActualitéNissan rappelle plus de 850 000 Sentra en Amérique du Nord
Nissan rappelle plus de 850 000 Sentra en Amérique du Nord à cause d’une défectuosité qui empêcherait les feux de freinage de s’illuminer, ce qui pourrait potentiellement augmenter le risque d’accident. La nouvelle, d’abord rapportée par Automotive News , indique qu’il s’agit de 807 376 véhicules américains et 46 737 …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires