Honda e 2020 : l'ère de l'électrique commence chez Honda

Permettez-moi de faire un léger retour en arrière vers une ère où l’amour, la musique et les V8 vivaient en parfaite harmonie. Aux quatre coins du monde, les années 70 ont marqué l’industrie de l’automobile en raison de l’influence qu’elles ont apportée aux styles et au design des voitures.

Toutefois, ce qui attire notre attention aujourd’hui, ce n’est pas un gros bloc moteur de 6,5 litres. En fait, il s’agit d’une nouvelle petite voiture japonaise qui fait beaucoup parler :  la Honda e.

Chez Honda, les années 70 étaient marquées par de charmantes voitures, distinguables entre autres par leurs phares avant bien ronds. Un demi-siècle plus tard, la marque japonaise nous offre un véhicule avec ces mêmes traits, étant toutefois 100% électrique.

Photo: Louis-Philippe Blanchette

Comparable à la MINI Cooper SE et à la Volkswagen e-Golf, la Honda e est le premier véhicule entièrement électrique de Honda (en excluant la très rare Clarity électrique et la Honda EV Plus, dont uniquement 340 exemplaires furent construits entre 1997 et 1999).

Ceux ayant l'œil fin pour les détails pourront reconnaître certaines caractéristiques historiques de la Honda e. De façon très audacieuse, le producteur japonais a su réintégrer à son véhicule électrique les détails qui ont su charmer la clientèle des années 70. Il suffit de contempler des modèles comme la Honda N600 pour comprendre d’où vient l’inspiration.

Photo: Honda

Elle boude le Canada

Conçue pour les espaces clos et les grandes villes, la Honda e se classe dans un segment déjà bien installé en Europe. Honda souligne toutefois que le marché nord-américain n’est pas envisagé avec ce modèle.

Même si cette jolie petite bagnole pourrait certainement bien s’intégrer dans nos espaces urbains, Honda Canada ne croit pas que la demande pour des compactes électrifiées soit assez forte pour justifier l’importation à fort coût de ce modèle assemblé au Japon. Rappelons que Honda ne commercialise aucun modèle 100% électrique au Canada pour le moment. On retrouve toutefois trois modèles partiellement électrifiés, soit la Insight, la Accord Hybride et la Clarity hybride rechargeable.

Selon Robert Karwel, gestionnaire senior des pratiques automobiles au Canada : « La gamme des berlines et des voitures à hayon, sous lesquelles existent de petites voitures citadines, ne cesse de diminuer. La clientèle préfère de plus en plus les VUS et les camionnettes.  Malheureusement, il n’est guère logique [pour les constructeurs automobiles] de rechercher l’électrification des modèles se trouvant au bas du spectre ».

Un prix qui peut faire peur

Deux variantes sont proposées en termes de motorisation. L’entrée de gamme, simplement baptisée Honda e, se détaille en Europe pour l’équivalent d’environ 50 000 $ canadiens. À l’opposé, la Honda e Advance vous coûtera environ 55 000 $ canadiens. Si ces prix étaient utilisés pour une commercialisation canadienne, la Honda e pourrait donc bénéficier du crédit gouvernemental de 8000 $ octroyé par le gouvernement du Québec, mais pas de l’aide fédérale.  

Mais que nous offre Honda lorsque l’on débourse une telle somme pour accéder à l’ère de l’automobile électrique?

Les deux modèles utilisent une batterie lithium-ion de 35,5 kWh.

La Honda e abrite un moteur électrique à aimant permanent renvoyant l’énergie aux roues arrière. L’entrée de gamme libère 136 chevaux (100 kW) permettant au véhicule de passer de 0 à 100 km/h en 9 secondes. De l’autre côté, la version Advance promet 154 chevaux (113 kW) et franchira le 0-100 km/h en 8,3 secondes.

Photo: Louis-Philippe Blanchette

En ce qui concerne l’autonomie, la Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures (WLTP) affirme que l’entrée de gamme peut se déplacer sur une distance de 220 kilomètres avec une charge complète. La version Advance, elle, a une autonomie réduite à 204 kilomètres. Soulignons que les standards WLTP sont habituellement plus généreux que ceux de l’EPA, utilisés pour calculer l’autonomie des véhicules électriques en Amérique du Nord. Si la Honda e était vendue chez nous, on aurait donc vraisemblablement affaire à une autonomie officielle de moins de 200 kilomètres.

Pour ce qui est de la recharge, Honda affirme que la charge rapide permet au véhicule de récupérer 80% de son énergie en seulement 36 minutes. Pour obtenir cette option, il faut avoir accès à un port CCS (combined charging system) de 50 kW. Une autre option disponible est la charge accélérée en courant alternatif (AC). Il faudra cependant posséder un connecteur AC de type 2. Le tout permettra à la Honda E de retrouver son plein potentiel d’autonomie en 5 h 15 min. Finalement, l’option la moins intéressante et prenant presque 15 heures, est de brancher le véhicule dans une prise murale.

Fantastique pour la ville

La Honda e a une longueur de 3,89 mètres, ce qui la rend idéale pour se faufiler entre les autobus de la STM.

Le modèle Advance offre aussi le système de stationnement automatisé. Une excellente nouvelle pour ceux qui angoissent quand vient le temps de se stationner en parallèle. Finalement, la maniabilité du véhicule en espace restreint est simplement fantastique. En effet, les roues avant de la Honda E sont en mesure de tourner à un angle de 50 degrés. Ceci vous permettra d’effectuer un « U-Turn » des plus gracieux en seulement 9,2 mètres. À titre de comparaison, la Hyundai Accent prend 10,4 mètres pour le même virage.

Le volume du coffre de la petite japonaise est de 171 litres avec les sièges en position conforme. Ce volume peut s’étendre jusqu’à 567 litres lorsque la banquette arrière est rabattue.

Photo: Louis-Philippe Blanchette

La conduite

Le véhicule adopte une conduite assez agréable, en général. La suspension est bien équilibrée, permettant un joli mélange entre confort et sportivité. L’insonorisation, combinée à un léger son provenant de la motorisation électrique, rend l’expérience des plus paisibles.

L’accélération entre 0 et 50 km/h se fait sentir grâce au principe de couple instantané qu’offrent les véhicules électriques. Par contre, pour une voiture d’une aussi petite taille, la Honda e est relativement lourde. Avec un poids de 1 590 kg (3 505 lb), le véhicule ne démontre pas une agilité assez impressionnante pour le rendre excitant à conduire.

Photo: Louis-Philippe Blanchette

Retour vers le futur

On doit maintenant discuter de l’intérieur du véhicule, car il est indéniablement intéressant. Ici, l’allure rétrofuturiste contraste avec un intérieur technologiquement minimaliste. Il suffit d’être assis à l’avant pour constater que le tableau de bord n’est formé que d’écrans tactiles. Cinq pour être exact.

Ceux se trouvant à gauche et à droite du véhicule reflètent les images capturées par les deux caméras externes (remplaçant les miroirs habituels). Le centre est constitué de deux écrans de 12,3 pouces, chacun servant au contrôle du système d’infodivertissement. Les applications comme Apple CarPlay et Android Auto y sont disponibles. De plus, les mordus de jeux vidéo y trouveront aussi leur compte, alors qu’il est possible de connecter des consoles comme la Xbox One et la PlayStation 4 directement aux écrans centraux. Il sera donc possible de jouer paisiblement en attendant que la batterie soit rechargée.

Photo: Louis-Philippe Blanchette

Les adeptes de technologie ne seront pas déçus. Honda promet  une application mobile spécialement pour les propriétaires de la Honda e.  Celle-ci permettra à l’usager de contrôler diverses fonctionnalités comme : le contrôle du niveau de charge de la batterie ainsi que l’autonomie de la Honda e. L’utilisateur pourra même programmer la climatisation à sa guise et il aura accès à un système de géolocalisation pour repérer sa voiture. Il sera aussi possible de pouvoir verrouiller et déverrouiller les portières grâce à cette application.

Conclusion

Certains seront séduits et nostalgiques par son allure rétro, d’autres la considèreront stylistiquement désuète. Dans tous les cas, la Honda e aura su surprendre le monde de l’automobile.

Il s’agit d’une petite voiture qui gagnerait à offrir une meilleure autonomie, mais qui compense en ayant une option de recharge rapide impressionnante.  Si l’on a à se déplacer en ville, il s’agit d’un véhicule qui peut être intéressant.

Reste à voir si Honda prendra un jour le pari d’importer ce modèle au Canada.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

GenèveHonda dévoile une étonnante compacte électrique
Peu de temps avant le Salon de l’auto de Genève, Honda présente une voiture conceptuelle qui y sera officiellement dévoilée. Baptisée e Prototype, ce concept entièrement électrique est défini par Honda comme étant une compacte. Destinée principalement à la conduite urbaine, la Honda e Prototype propose une autonomie de 200 …
FrancfortLa Honda e pourrait-elle connaître du succès au Canada?
La Honda e, nouvelle sous-compacte entièrement électrique du constructeur japonais, a été dévoilée dans sa version de série au Salon de l’auto de Francfort 2019. Elle est destinée principalement aux marchés européen et japonais, mais pas le Canada. Pourquoi? Ce n’est certainement pas l’intérêt qui manque, à en juger d’après …
RappelsHonda Canada rappelle 33 000 voitures
Les nouvelles ne sont pas très bonnes chez Honda ces temps-ci. Nous vous avons parlé du recours collectif visant le moteur turbocompressé de 1,5 litre ainsi que des problèmes inquiétants avec le système Honda Sensing censé assurer la protection des occupants. Maintenant, la compagnie annonce un rappel de 33 150 …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires