Bentley Bentayga - Quand la démesure est totale

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Depuis l’époque où Porsche a lancé le Cayenne, et que les ventes de la marque ont littéralement doublé à l’échelle mondiale, on assiste à une déferlante de VUS développés par les logos haut de gamme, soucieux de répondre à la demande de leur très richissime clientèle.

Depuis peu, Rolls-Royce a maintenant son Cullinan, Lamborghini son Urus. Chez Bentley, le Bentayga est rapidement devenu son modèle le plus vendu dès son lancement il y a deux ans. On attend même des VUS chez Mercedes-Maybach et Ferrari, le Purosangue de la marque italienne étant programmé pour 2022. Voilà ce qui arrive quand la démesure est totale.

Si l’idée d’un VUS affichant un écusson mythique provoque l’hérésie chez les puristes, il n’en demeure pas moins que les profits engrangés par ces mastodontes de très grand luxe sont conséquents avec leur gabarit et leur masse. S’ils existent, c’est surtout parce qu’ils pèsent lourd dans la colonne des profits… Le groupe Volkswagen détenant Audi, Bentley et Lamborghini, il n’est pas étonnant que les Q7/Q8, Bentayga et Urus partagent certains éléments, et qu’ils soient élaborés sur la base d’une architecture commune, bien que celle-ci soit modifiée pour produire un VUS conforme à la vocation de chacune de ces marques.

Moteurs W12, V8 et hybride rechargeable

Quand le Bentayga a débarqué sur le marché il y a plus de deux ans, le Bentayga se distinguait par sa motorisation W12 animant déjà d’autres modèles de la marque, mais qui avait fait l’objet d’une révision afin de l’adapter au service du VUS. Ce facteur de différenciation, par rapport à la concurrence de l’époque, a permis au Bentayga de se tailler une place dans ce créneau ultrasélect. Depuis cette époque, un V8 biturbo a été ajouté au catalogue pour réduire la consommation moyenne d’un petit litre aux 100 kilomètres grâce, entre autres, à un système de désactivation de l’allumage sur quatre des huit cylindres lorsque le Bentayga roule à vitesse de croisière.

Une motorisation hybride rechargeable composée d’un V6 de 3,0 litres et d’un moteur électrique alimenté par une batterie lithium-ion d’une capacité de 17,3 kWh permettent au VUS de circuler sur quelques dizaines de kilomètres en mode électrique. Et si cette variante hybride existe, ce n’est pas pour que le conducteur d’un Bentayga puisse se donner bonne conscience, mais plutôt pour lui permettre de circuler dans certaines zones urbaines où l’accès est restreint, comme le centre-ville de Londres, par exemple. La recharge sur un courant de 240 volts se fait en deux heures et demie, et Bentley offre même un chargeur conçu spécialement pour le Bentayga hybride lequel a été dessiné par le célèbre designer français Philippe Starck, because why not?

Sur le plan technique, toutes les variantes du Bentayga peuvent être équipées de barres antiroulis actives à commande électronique fonctionnant sur un circuit électrique dédié de 48 volts, lesquelles permettent de calibrer en continu le comportement routier du VUS en fonction du rythme imposé par le conducteur et de la condition du revêtement.

L’habitacle du Bentayga fait la part belle aux placages de bois ou de fibre de carbone, à une sellerie en cuir matelassé avec surpiqûres et même à des moquettes en laine d’agneau afin de créer un espace qui respire le luxe. En outre, il est possible de commander en option une horloge Breitling sertie de diamants dont le prix égale celui d’une Mercedes-Benz de Classe S, rien de moins… Comme toujours dans le cas de Bentley, les options de personnalisation ne connaissent pas de limites, et le client désireux de créer un modèle unique n’aura que l’embarras du choix.

Nouvelle variante Speed

Dévoilée en première mondiale au Salon de l’auto de Genève au printemps 2019, la plus récente déclinaison du Bentayga répond à l’appellation Speed et cette nouvelle variante est capable de rouler aussi vite que l’Urus de Lamborghini, du moins en ce qui a trait à la vitesse de pointe. Son moteur W12 développe 626 chevaux, soit 26 de plus que le Bentayga conventionnel également animé par ce même moteur, alors que le couple demeure identique à 664 livres-pied.

Le surcroît de puissance, ainsi qu’une gestion modifiée de l’électronique du moteur, et un échappement retravaillé rendant le W12 plus sonore, permet de retrancher deux petits dixièmes de seconde au chrono du 0-100 km/h. La suspension pneumatique et les barres antiroulis actives ont été recalibrées afin de rendre le Bentayga Speed plus performant en virage. La variante Speed roule sur des jantes en alliage de 22 pouces, alors que les disques de frein avant en composite de céramique sont partagés avec le Lamborghini Urus. Côté look, on remarque le nouvel aileron de toit ainsi qu’un bouclier avant et des bas de caisse retravaillés, alors que l’habitacle reçoit des éléments en fibre de carbone en plus du traitement Mulliner avec sellerie en cuir à motifs diamant et surpiqûres contrastantes.

Feu vert

  • Comportement routier étonnant
  • Qualité des matériaux et de la finition intérieure
  • Moteurs puissants
  • Exclusivité assurée

Feu rouge

  • Poids élevé
  • Consommation élevée (V8 et W12)
  • Système multimédia peu convivial
  • Rayon de braquage

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLe Bentley Bentayga 2021 s’ajuste aux désirs des clients
Lancé pour l’année-modèle 2017, le Bentley Bentayga est rapidement devenu le modèle le plus populaire du prestigieux constructeur anglais. Arrivée à mi-parcours, sa première génération reçoit maintenant une importante mise à jour qui pousse le luxe et l’exclusivité à un autre niveau. Les changements et les améliorations, qui s’inspirent des …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires