Jaguar XE 2020 : techno-dynamique

Points forts
  • Excellente dynamique
  • Style réussi
  • Habitacle plus premium et plus techno
  • Moteur coupleux
Points faibles
  • Dégagement accordé aux places arrière
  • Volume du coffre
  • Direction parait un peu floue au centre
  • Fiabilité à déterminer
Évaluation complète

NICE, France – Lancée en 2015, la berline sport XE de Jaguar s’offre une remise à niveau pour 2020 alors que sa carrosserie fait l’objet de retouches significatives et que son habitacle est revu afin d’intégrer les nouvelles technologies développées pour d’autres modèles de la marque, notamment le I-PACE. Sur le plan technique, la gamme se trouve simplifiée par le retrait de certaines motorisations, puisque la XE ne sera proposée au pays qu’avec deux versions du moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres. La XE 2020 fera donc son entrée chez nous dès ce printemps en variantes P250 SE (49 900 $) et P300 SE R-Dynamic (55 800 $), toutes deux dotées de série du rouage intégral.

C’est dans la très montagneuse région des Alpes-Maritimes du sud de la France que nous avons conduit la XE 2020 restylée, soit sur un terrain de jeu idéal pour constater à quel point la dynamique de ce modèle est particulièrement satisfaisante. La structure de la XE est composée à 75% d’aluminium, ce qui la rend vraiment rigide, et ses liaisons au sol sont assurées par des doubles leviers triangulés à l’avant et un système multibras à l’arrière. La XE se montre donc fort agile dans les routes de montagne où elle fait preuve d’un aplomb remarquable.

Photo: Jaguar

Sur le plan de la dynamique, rien à redire, le châssis de la XE est exceptionnel, surtout dans le cas de la XE P300 SE R-Dynamic équipée de la suspension adaptative, proposée en option, et chaussée de jantes en alliage de 20 pouces avec laquelle nous avons roulé. En fait, le seul bémol à émettre au chapitre de la dynamique est que la direction paraît un peu floue au centre.

Un moteur coupleux

Cette variante est animée par la version la plus performante du moteur quatre cylindres de 2,0 litres suralimenté par turbocompresseur, lequel libère 296 chevaux à 5 500 tours/minute et un couple de 295 livres-pied sur une très large plage qui s’étend de 1 500 à 4 500 tours/minute. Comme ce plateau de couple est très vaste, la XE accélère avec vigueur, le moteur étant bien adapté à cette voiture. Aussi, il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports, conçue par l’équipementier ZF, dont l’étagement est assez serré et la XE P300 SE R-Dynamic abat le 0-100 km/h en 5,7 secondes.

Le seul bémol que l’on peut émettre au sujet de ce moteur est que sa sonorité ressemble un peu trop à celle d’un moteur diesel lorsqu’il tourne au ralenti, ce qui détonne pour une voiture de luxe. Une fois lancée sur la route en conduite normale, la XE s’avère plutôt silencieuse grâce, entre autres, à son nouveau pare-brise acoustique. Lors de la conduite plus sportive, le timbre du moteur devient plus satisfaisant, et c’est un véritable plaisir de contrôler la boîte de vitesses en mode manuel au moyen des paliers localisés au volant.

Photo: Jaguar

Habitacle transformé

Puisqu’il est question du volant, précisons que la XE 2020 reçoit le volant du véhicule électrique I-PACE et le levier de vitesses de style pistolet avec gâchette emprunté à la sportive F-TYPE. La transformation est complétée par l’ajout d’un écran TFT lequel remplace le bloc d’instruments et par les deux écrans du système de télématique In Touch Duo Pro, également prélevé sur le I-PACE.

De plus, les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto sont au rendez-vous, et le rétroviseur central peut être utilisé de façon conventionnelle, mais peut également devenir un écran qui affiche les images captées par la caméra intégrée à l’aileron de requin surplombant la partie arrière du toit. Cette fonctionnalité s’avère très pratique lors des manœuvres de recul alors que des passagers occupent les places arrière, mais déroutante en conduite normale. Heureusement, il est possible de passer d’un mode à l’autre au moyen d’une touche localisée juste sous le rétroviseur central.

L’impression générale qui se dégage au volant de la XE, c’est que le design rehaussé de l’habitacle permet à cette berline sport de combler l’écart par rapport aux rivales directes. Au sujet de l’habitabilité, les sièges avant sont très confortables, mais le dégagement accordé aux passagers arrière est l’un des points faibles de la XE. Idem pour le volume du coffre, limité à 410 litres.

Photo: Jaguar

Un look plus typé

La XE n’a subi qu’un simple restylage, mais ce lifting donne beaucoup plus de caractère à cette berline sport, laquelle est aujourd’hui parée d’une calandre plus large et de blocs optiques de type DEL plus affilés. Les proportions équilibrées sont bien évidemment conservées, de même que la ligne de toit fuyante ainsi que le pilier « C » qui confère presque un look de coupé, et les jantes en alliage de 20 pouces sont magnifiques.

Pour conclure, la XE 2020 adopte un nouveau look, tant en ce qui a trait à la carrosserie que l’habitacle, tout en faisant le plein des nouvelles technologies. Concernant la dynamique, la XE a su préserver ses atouts et demeure l’une des berlines sport les plus agréables à piloter sur une route sinueuse où elle peut faire la pleine démonstration de ses aptitudes, tout en assurant un excellent confort. Ceci étant dit, il convient de préciser que les routes lisses du sud de la France n’ont rien à voir avec les nôtres…

Malheureusement, il faut encore et toujours composer avec une habitabilité en retrait par rapport à certaines rivales directes. Par ailleurs, comme le bilan de fiabilité de la marque n’a pas été très reluisant au cours des dernières années, il nous reste à espérer que la XE 2020 relève le score de Jaguar à ce chapitre.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surJaguar XE 2020 : à l'essai cette semaine
Le Guide de l’auto est en route pour Nice, en France, pour un premier contact avec la Jaguar XE. La compacte de Jaguar s’offre une remise à niveau pour l’année-modèle 2020 avec un restylage des parties avant et arrière ainsi qu’un nouveau cockpit. La refonte n’est cependant pas qu’esthétique, puisque …
ActualitéJaguar XE 2020 : design rafraîchi, nouvelles technologies
La berline sport compacte de Jaguar, lancé pour le millésime 2017, obtient quelques changements esthétiques et des améliorations dans son habitacle pour 2020. La voiture reçoit de nouveaux parechocs avant et arrière, avec des ouvertures surdimensionnées qui confèrent une posture plus large à la XE – selon Jaguar. Des phares …
Commentaires