Kia Optima 2018 : la beauté et l’intelligence

Points forts
  • Habitacle confortable
  • Design séduisant
  • Beaucoup de caractéristiques disponibles
Points faibles
  • Valeur de revente perfectible
  • Position de conduite inclinée causée par la ligne de toit
  • Bruits de la route dans l’habitacle
Évaluation complète

Les temps sont durs pour les berlines intermédiaires. Elles ont longtemps constitué le pain et le beurre pour tous les constructeurs de marques populaires faisant des affaires en Amérique du Nord. Avec le passage actuel vers les VUS, les voitures perdent du terrain, même si elles n’ont jamais été aussi bien abouties.

Une berline intermédiaire combine l’espace, le confort, le raffinement et l’économie d’essence, mais les consommateurs d’aujourd’hui apprécient une position de conduite plus élevée ainsi que la sensation de sécurité additionnelle que procure une transmission intégrale. Non seulement la Kia Optima doit confronter des joueurs bien établis dans son segment, tels que la Honda Accord, la Toyota Camry et la Hyundai Sonata, mais elle doit être assez attirante pour capter l’attention des gens qui regardent les Kia Sportage et Kia Sorento sur le même plancher de vente.

Ce n’est pas une tâche facile, bien entendu, mais le design de l’Optima aide drôlement bien. Il est moderne, aérodynamique et séduisant, avec en prime une silhouette style « sportback », qui fait tendance. Les variantes SX et SXL au sommet de la gamme obtiennent également un peu plus d’impact visuel avec leurs jantes en alliage de 18 pouces, leurs étriers de frein peints en rouge, leur calandre en motif de nid d’abeilles et leur subtil becquet sur le coffre.

Le design intérieur est élégant, avec la quantité parfaite de garnitures brillantes pour briser la monotonie et des matériaux de bonne qualité. Notre voiture à l’essai, une SXL Turbo, profitait aussi d’une sellerie en cuir à motif matelassé, un volant à base aplatie, une garniture de pavillon noire et quelques accents en aluminium. L’effet est assez joli.

Photo: Michel Deslauriers

De plus, la Kia Optima 2018 mise sur une foule de caractéristiques, du moins, dans les versions plus dispendieuses. Les sièges avant chauffants figurent de série dans toutes les déclinaisons, alors que des réglages électriques pour le conducteur et un volant chauffant sont inclus dans toutes les versions sauf la LX de base. Un toit ouvrant panoramique, un siège du passager avant à réglage électrique, un climatiseur automatique bizone, une recharge de téléphone sans fil, un régulateur de vitesse adaptatif, des sièges avant ventilés et des sièges arrière chauffants sont tous disponibles, entre autres. Rien ne manque ici par rapport à ce qui est offert dans l’Accord et la Camry.

La ligne de toit basse de l’Optima fait en sorte que les occupants aux places avant doivent baisser leurs dossiers à un angle plus prononcé qu’ils le feraient dans certaines autres berlines intermédiaires, mais sinon, les sièges procurent un bon confort, même durant de longs trajets. Les coussins des places arrière sont un peu bas, mais le dégagement pour la tête figure parmi les meilleurs de sa catégorie, et il y a suffisamment d’espace pour les jambes. À l’instar de pas mal toutes les berlines sur le marché, la banquette arrière est sculptée pour optimiser le confort de deux postérieurs au lieu de trois. Le volume du coffre est généreux, à moins d’opter pour les versions hybride et hybride rechargeable de la Kia – leur batterie bouffe de l’espace, et dans la variante rechargeable, les dossiers arrière ne peuvent être rabattus.

Un système multimédia basique se trouve dans les versions les plus abordables de l’Optima, mais les déclinaisons haut de gamme obtiennent un écran tactile de huit pouces ainsi que l’intégration Apple CarPlay et Android Auto. Un système facile à utiliser avec de gros boutons à l’écran, et on retrouve une rangée de boutons physiques à même la planche centrale pour accéder rapidement aux fonctionnalités principales du système. La chaîne Harman/Kardon ne nous coupe pas le souffle, mais sa sonorité est tout de même de qualité.

Un quatre cylindres de 2,4 litres figure comme motorisation de base dans la Kia Optima 2018, livrant 185 chevaux et une consommation mixte ville/route d’aussi peu que 8,0 L/100 km. Pas mal, mais l’Accord récemment redessinée et son moteur turbo de 1,5 litre peuvent faire mieux à 7,2 L/100 km, et la nouvelle Camry avec son moteur de 2,5 litres enregistre une moyenne de 7,3 L/100 km.

Photo: Michel Deslauriers

Les Optima SX Turbo et SXL Turbo disposent d’un moteur de 2,0 litres qui développe 245 chevaux ainsi qu’un couple de 260 livres-pied entre 1 650 et 4 000 tr/min – une plage dans laquelle on peut l’exploiter à fond. Les accélérations sont musclées, la boîte automatique à six rapports est douce, et les rétrogradations rapides sont disponibles en activant le mode de conduite Sport. La cote combinée ville/route est fixée à 9,4 L/100 km, à peine quelques dixièmes de plus que celles de l’Accord et son moteur turbo de 2,0 litres ainsi que de la Camry et son V6 de 3,5 litres. Heureusement, le moteur turbo de l’Optima peut être abreuvé d’essence ordinaire. Lors de notre essai, nous avons maintenu une moyenne de 8,1 L/100 km, ce qui est excellent.

On n’a pas du tout affaire à une berline sport – contrairement à la Kia Stinger –, mais les Optima SX Turbo et SXL Turbo obtiennent une suspension à calibrage sport pour rehausser la dynamique de conduite. En revanche, cette Kia est orientée plutôt vers le confort, avec une touche de sportivité, ce que la majorité des acheteurs recherchent dans ce créneau. On aimerait seulement que la cabine soit mieux insonorisée contre les bruits de la route et de la suspension, bien que ce ne soit pas un grave problème.

Le prix de base est fixé à 23 995 $ avant les frais de transport et de préparation, alors que l’édition SXL Turbo tout équipée coûte 38 945 $. Si l’on n’a pas besoin du moteur plus puissant, une Optima EX offre un grand confort et beaucoup de caractéristiques pour un tarif sous les 30 000 $. L’Optima hybride et sa consommation combinée de 5,6 L/100 km, vendue à partir de 29 995 $, est également intéressante.

Il y a beaucoup de choses à aimer ici. Elle n’a peut-être pas le raffinement et la douceur absolue des Accord et Camry, sa consommation n’est pas tout à fait aussi basse, et sa valeur de revente n’est pas aussi forte que celles de ces deux rivales principales, mais la Kia Optima 2018 est à un cheveu de toucher la cible. Elle est à la fois belle et intelligente, deux qualités que nous croyons essentielles pour faire une bonne première impression et pour une relation à long terme.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2018Kia Optima 2018: Celle par qui tout a commencé
Comme Hyundai, Kia a enfin réussi à se débarrasser de son image de véhicule bon marché. Dans sa quête d'identité, Kia a également voulu se distinguer de Hyundai en offrant des modèles plus singuliers. Mais avant de trouver sa voie, Kia a dû surmonter de nombreux obstacles. En plus d'embellir …
Los AngelesLa Kia Soul 2020 sera dévoilée au Salon de Los Angeles
Le Salon international de l’auto de Los Angeles débute dans quelques jours et les manufacturiers multiplient les annonces publiques. Dernièrement, c’est le constructeur Kia qui annonce le lancement officiel de son populaire multisegment compact, la Kia Soul. Quoique très peu d’informations aient été fournies dans ce communiqué, on sait que …
Premiers contactsKia Forte 2019 : la berline intelligente
MONT-TREMBLANT, Québec – La Forte ne l’a pas eu facile depuis son introduction pour l’année-modèle 2010. À cette époque, elle représentait un sérieux bond en avant par rapport à sa devancière, la Spectra, avec un niveau de raffinement grandement rehaussé, une conduite plus engageante et un design plus attrayant. Par …
Commentaires