Kia Sorento 2019 : pour ceux qui ne veulent pas de fourgonnette

Points forts
  • Bonne capacité de remorquage
  • Trois rangées de sièges
  • Bon niveau d'équipement
  • Prix concurrentiel
Points faibles
  • Habitacle moins spacieux que ceux de ses concurrents
  • Finition intérieure
  • Consommation assez élevée
Évaluation complète

S’il y a un véhicule chez Kia que l’on ne manque pas de recommander depuis des années, c’est bien le Sorento. Véritable alternative aux fourgonnettes, le Sorento a toujours su se faire apprécier des familles à la recherche d’un véhicule spacieux et polyvalent, bien équipé et surtout, abordable. Voilà exactement là où le Sorento marque ses points avec en prime, une bonne capacité de remorquage.

Alors que la dernière génération est apparue en 2016, Kia a apporté quelques changements de milieu de cycle au Sorento. Il hérite d’une nouvelle grille – plus jolie que celle du Sportage – et d’une nouvelle configuration des phares aux DEL. Les changements sont subtils, mais suffisants pour permettre au véhicule de bien traverser les années avant la prochaine génération. Sinon, le Sorento s’apparente à la multitude de VUS présents sur la route sans véritablement se démarquer, et seules les jantes 18 et 19 pouces des versions cossues lui apportent un peu plus de dynamisme et de caractère.

Photo: Kia

Il perd un de ses moteurs

Le grand changement, c’est la perte du quatre cylindres de 2,0 litres, alors qu’on a décidé de se concentrer uniquement sur deux mécaniques. C’est donc le quatre cylindres à injection directe de 2,4 litres qui équipe plusieurs des versions de base, lui qui est jumelé à une boîte automatique à six rapports. Il développe 185 chevaux et un couple de 178 lb-pi, une puissance un peu plus juste si vous comptez voyager lourd très souvent.

Le plus intéressant et le plus capable des moteurs demeure le V6 de 3,3 litres qui pousse la puissance à 290 chevaux et 252 lb-pi. On l’a jumelé cette année à une nouvelle boîte automatique à huit rapports, cette dernière contribuant à améliorer l’économie de carburant.

Équipé du V6, le Sorento peut tracter jusqu’à 2 268 kg (5 000 lb), contrairement à 907 kg (2 000 lb) dans le cas des livrées équipées du quatre cylindres, un détail important dont il faut tenir compte si vous comptez remorquer vos « jouets » d’été ou d’hiver.

La version de base LX à traction est certes attrayante avec son prix de 27 995 $ avant les frais de transport et de préparation, mais vous devrez composer avec le plus petit des moteurs et l’absence de rouage intégral. Son seul véritable avantage? Une économie de carburant accrue. Il faut compter un peu plus de 36 000 $ pour obtenir un Sorento équipé d’une troisième banquette et c’est le LX V6, sans aucun doute la livrée la plus populaire et intéressante selon nous.

Tout comme les autres produits de Kia, le Sorento se démarque par une bonne liste d’équipements de série, notamment des sièges chauffants, un système de connectivité Bluetooth, une prise auxiliaire, un port USB, un système de démarrage sans clé et une colonne de direction télescopique. L’intégration Apple CarPlay / Android Auto est aussi proposée de série, une bonne chose.

Photo: Kia

Un peu plus petit que ses principaux concurrents

À bord, le Sorento fournit de l’espace pour sept passagers grâce à sa troisième banquette incluse de série dans pratiquement toutes les versions. Avec ses dimensions réduites par rapport à certains concurrents, notamment le Honda Pilot, le Sorento n’offre pas autant d’espace à bord que ses rivaux, mais il faut se souvenir qu’il est moins cher qu’eux. La troisième banquette convient donc mieux aux enfants, il faut en être conscient. Même constat quant à l’espace de chargement qui, avec ses 320 litres, est du côté des plus petits lorsque toutes les banquettes sont relevées. Il faut se priver de la troisième banquette 50/50 afin d’en obtenir davantage, une opération que l’on peut heureusement effectuer aisément de l’arrière.

L’habitacle n’est pas très moderne, la concurrence donnant un meilleur sentiment de luxe, mais celui du Sorento demeure fonctionnel et efficace. On apprécie les nombreux espaces de rangement répartis un peu partout à bord.

Notre modèle d’essai était équipé du moteur six cylindres jumelé à la nouvelle boîte automatique à huit rapports. Ce groupe motopropulseur se marie bien au Sorento, les accélérations sont plus vigoureuses certes, mais c’est surtout les manœuvres de dépassement qui sont favorisées par le couple et la puissance supplémentaires de cette mécanique. La boîte à huit rapports fait de l’excellent boulot maintenant les régimes au niveau le plus économique tout en demeurant bien réactive lorsque l’on enfonce l’accélérateur.

Photo: Kia

Au volant, on découvre une direction assez précise, élément étonnant pour un VUS de ce gabarit. Certains la trouveront un peu sous-assistée, mais il faut avouer qu’elle donne une bonne impression de contrôle en plus de bien transmettre les sensations de la route. Kia a porté attention à l’insonorisation et c’est perceptible : les bruits extérieurs sont bien filtrés, rendant la conduite silencieuse.

Dans l’ensemble, le Sorento continue de séduire, il se positionne dans une niche et en offre beaucoup aux familles à la recherche d’un modèle pratique et polyvalent.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursHonda Pilot ou Kia Sorento?
Je suis présentement en démarche pour acheter un VUS neuf cette année. Je consulte régulièrement votre site car je trouve qu'il est convivial et bien documenté. J'ai une préférence pour le Honda Pilot, mais je me pose une question. Vous écrivez dans les points forts du véhicule qu'il a une …
Questions des lecteursNissan Pathfinder ou Kia Sorento?
Je n'arrive pas à savoir lequel est le meilleur hors route entre le Nissan Pathfinder Tech 4x4 SV - V6 (7 places) et le Kia Sorento EX+ V6 (7)? Pour les années 2018 et 2019? Sinon d'autres suggestions? L'idée étant d'avoir le meilleur comportement hors route, la meilleure économie d'essence …
Commentaires