De nouvelles caractéristiques pour le Mazda CX-9 2019

Mazda rattrape la concurrence avec son VUS intermédiaire en introduisant des équipements de confort et de commodité pour le millésime 2019.

D’abord et avant tout, le Mazda CX-9 2019 obtient finalement l’intégration Apple CarPlay et Android Auto, désormais de série dans toutes les déclinaisons. Entre temps, la livrée CX-9 GT ajoute un système de caméras de 360 degrés, des sièges avant ventilés, un affichage configurable de sept pouces pour conducteur ainsi qu’une inscription de cinq ans à SiriusXM Traffic avec services Travel Link.

Toutes les variantes disposent aussi d’une suspension retravaillée afin de procurer, selon Mazda, un roulement plus silencieux et plus doux, alors que l’insonorisation a été améliorée à l’aide d’un pavillon de toit et de tapis protecteurs plus épais. Comme avant, le CX-9 est équipé d’un quatre cylindres turbocompressé de 2,5 litres développant 227 chevaux (250 avec de l’essence super) et un couple de 310 livres-pied. Il est jumelé à une boîte automatique à six rapports et un rouage à traction dans la version GS de base. La transmission intégrale est optionnelle dans la GS, incluse dans le reste de la gamme.

Les prix du Mazda CX-9 2019, avant les frais de transport et de préparation, sont étalés comme suit :
GS à TA : 36 700 $
GS à TI : 40 000 $
GS-L à TI : 43 300 $
GT à TI : 48 500 $
Signature à TI : 51 500 $

Le CX-9 revu et corrigé fera son chemin chez les concessionnaires à travers le pays au mois de septembre.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2018Mazda CX-9 2018: Pratique, avec un look de star en prime
Avec le CX-9, Mazda a réussi à concevoir un véhicule aussi polyvalent et pratique qu’élégant, ce qui n’est pas un mince exploit compte tenu du fait qu’il s’agit d’un VUS capable d’accueillir sept passagers. Le CX-9 reprend les codes stylistiques des VUS Mazda, mais y est aussi ajouté une dimension …
2018Mazda CX-5 2018: Cet indéfinissable charme…
Aux prises, depuis des années, avec une réputation autrefois fondée de « rouilleuse », la marque Mazda fait des pieds et des mains pour se réinventer en Amérique. Ce très petit constructeur japonais n’a pas les moyens financiers de ses compatriotes Honda, Nissan ou Toyota et doit donc rivaliser d’ingéniosité …
Commentaires