La voiture autonome selon Toyota

Après le concept Platform 2.0 et son évolution 2.1, voilà qu’au Consumer Electronics Show de Las Vegas, la semaine prochaine, Toyota dévoilera leur Platform 3.0.

En fait, il s’agit de la plate-forme d’une Lexus LS 600h L améliorée par l’Institut de recherche Toyota (TRI). Avec la Platform 3.0, Toyota veut s’imposer dans le domaine de la voiture autonome, intégrer les éléments de détection de façon simple et élégante et, enfin, habiller la technologie de véhicule autonome de manière à ce qu’elle soit facile à reproduire sur des voitures de série.

LiDAR horizontal plutôt que vertical

La Platform 3.0 bénéficie des toutes dernières avancées technologiques propres aux voitures autonomes. Par exemple, le système LiDAR qui, sur les voitures d’essai de Toyota, ne fonctionnait que lorsque la voiture avançait, procure maintenant une portée de 200 mètres sur 360 degrés même à l’arrêt. Quatre capteurs LiDAR haute définition permettent de détecter des objets sombres. Aussi, quatre capteurs LiDAR à courte portée sont placés très bas sur les quatre côtés de la voiture et sont capables de détecter des enfants ou des débris sur la route.

Le studio de design CALTY, au Michigan, et des ingénieurs du centre de recherche et de développement de Toyota en Amérique du Nord ont fait équipe pour miniaturiser et dissimuler le mieux possible les capteurs et les caméras. Ainsi, au lieu de présenter des LiDAR traditionnels (des cylindres perchés sur le toit), la Platform 3.0 arbore plutôt une bande ressemblant un peu à un gyrophare plat, comme sur une auto-patrouille. Même l’architecture de la voiture a été repensée pour pouvoir loger tous les composants automatisés de façon à prendre le moins d’espace possible.

Concept deviendra prototype

Les premiers prototypes Platform 3.0 seront fabriqués dès ce printemps au Centre de développement de Toyota, au Michigan, à partir de modèles Lexus LS de série. Deux types de prototypes (c’est bizarre quand on lit ça… mais c’est ça!) seront construits. Le premier aura deux places et sera baptisé « Gardien ». Il servira à tester des méthodes efficaces de transfert de contrôle de véhicule entre le système de conduite autonome et le conducteur et vice-versa. Le prototype « Chauffeur » n’aura qu’une seule place et sera doté d’un système de conduite parfaitement autonome.

Nous en saurons davantage la semaine prochaine lors du CES!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surLe Guide de l’auto s’en va conduire des Ford!
Oui, oui, on le sait! Pas besoin d’annoncer que l’on va conduire des Ford. Sinon, les réseaux sociaux seraient engorgés chaque matin! C’est juste que nous, on va conduire une Ford à conduite autonome. D’ailleurs, est-ce que le verbe conduire est approprié? Depuis quelques mois, Ford parle beaucoup de son …
TechnologieMais pourquoi diable une voiture autonome?
C’est la question que plusieurs se posent lorsque l’on parle de voiture autonome et pour des passionnés de voitures comme nous, c’est également une grande interrogation. En marge du salon de Tokyo, nous avons récemment eu la chance de discuter avec les dirigeants de Toyota et de comprendre leur vision …
Technologie/Véhicules autonomesTesla s’approche de la voiture autonome
En plus de l’annonce de la mise à jour 6,2 pour le système d’exploitation qu’on retrouve dans la Tesla Model S, Elon Musk a aussi parlé d’une prochaine amélioration qui se retrouve dans beaucoup de conversations ces jours-ci : avec la mise à jour 7, qui devrait arriver d’ici 3 …
Commentaires