Volkswagen Jetta 2017: Américano-Allemande

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Si la Volkswagen Golf a longtemps été considérée la plus abordable des voitures allemandes, sa consœur, la Jetta, n'a pas la même réputation. Conçue avec le marché nord-américain en tête, qui préférait les berlines aux voitures à hayon, la dernière génération de cette compacte est plus américanisée que jamais. Lancée en 2011, l’actuelle Jetta est offerte en plusieurs versions qui vont de l'abordable à la luxueuse, en passant par la sportive. De plus, elle est sensiblement plus accessible que la Golf.

Récemment, le compartiment moteur de la Jetta a obtenu une amélioration notoire : le vénérable quatre cylindres de 2,0 litres à huit soupapes a finalement pu prendre sa retraite. Installé dans une Jetta pour la première fois en 1993, ce moulin n'avait plus grand-chose à voir avec les nouveaux produits concurrents. Ses 115 chevaux n'étaient plus suffisants pour déplacer une voiture devenant de plus en plus lourde, et sa consommation moyenne de 9,5 litres aux 100 km n'impressionnait plus personne.

C'est donc un nouveau quatre cylindres de 1,4 litre qui sert de motorisation de base pour la Jetta. Ça peut sembler petit, mais c'est sans compter l'aide de la turbocompression; ce petit moteur moderne développe 150 chevaux et un impressionnant couple de 184 livres-pied. Associé à la boîte automatique à six rapports, il permet à la Jetta de consommer aussi peu que 6,0 litres d'essence par 100 km. Sur la route, ce moteur est nettement plus agréable que l'ancien 2,0 litres. Il a énormément de couple à bas régime et est très bien balancé, n'émettant presque pas de vibrations. De plus, le temps de réponse du turbocompresseur est minime; dès qu'on appuie sur l'accélérateur, la Jetta décolle avec entrain.

De tout, pour tous

Il y a deux versions distinctes de la Jetta 2017 : la variante populaire (incluant les gammes Trendline, Trendline+, Comfortline et Highline) et la sportive GLI. La version hybride a quant à elle été abandonnée. En plus du moteur 1,4 litre dans les versions plus abordables, les Jetta mieux équipées offrent un quatre cylindres turbocompressé de 1,8 litre produisant 170 chevaux.

La GLI plaîra à ceux qui apprécient la performance de la Golf GTI, mais qui préférerait l’espace arrière d’une berline. Son 2,0 litres turbocompressé développe 210 chevaux et un couple de 207 livres-pied, et on peut l'équiper d'une manuelle à six rapports ou d’une automatique DSG. La GLI est fougueuse, vive et précise dans les virages. C'est en partie grâce à sa suspension sport, mais c'est surtout à cause de son châssis bien calibré.

Théoriquement, il y a encore une motorisation TDI au catalogue, mais Volkswagen a stoppé les ventes de ce moteur turbodiesel tant qu'elle n'aura pas trouvé une façon de se conformer aux normes antipollution.

L'habitacle de la Jetta reflète le pur style germanique : il est de bonne qualité et garni de matériaux bien choisis, mais son design est très austère et peu inspiré. La visibilité est bonne, et on apprécie le confort des sièges avant; ceux-ci sont moelleux et offrent un bon soutien, même pendant un trajet de plusieurs heures. Si vous transportez souvent des passagers, vous serez content d'apprendre que les places arrière sont généreuses et que le coffre est étonnamment spacieux pour une compacte.

La plus récente génération du système d'infodivertissement de Volkswagen est présente dans la Jetta 2017; mentionnons que ce système est simple à utiliser, peu importe votre niveau d'aisance envers la technologie, qu'il incorpore les fonctions Android Auto et Apple CarPlay et qu'il comprend maintenant une prise USB à partir de la version Trendline+. On n’arrête pas le progrès!

La version Trendline de base est plutôt dénudée d’équipement, afin de conserver un prix de base alléchant. Toutefois, la Jettta Trendline+ ajoute un climatiseur, des sièges avant chauffants et un appuie-bras central à l’avant. Une édition Wolfsburg remplace la version Comfortline pour 2017, offrant des jantes en alliage, des feux de jour à DEL, un aileron sur le coffre, une garniture de sièges bicolore, une clé intelligente, une détection des angles morts et un avertissement précollision frontal.

Son petit bonhomme de chemin

Même si elle n'est plus toute jeune, cette génération étant parmi nous depuis 2011, la Jetta tire bien son épingle du jeu. Elle possède suffisamment d'atouts pour plaire à un large éventail d'acheteurs, elle est proposée à un prix de base plus que raisonnable et a su se maintenir relativement moderne en diversifiant ses motorisations et ses technologies à bord.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Commentaires