Confrontation à l'Américaine

Ce match comparatif s'est tenu à l'été 2015 et a été publié dans le Guide de l'auto 2016

Parmi tous les véhicules vendus aujourd’hui, aucun segment n’est plus compétitif que les camionnettes à usage léger. Ici, chaque petite mesure compte, et le moindre avantage sera utilisé dans les publicités pour affirmer que tel ou tel camion est le meilleur sur le marché.
Voilà pourquoi il est difficile pour l’acheteur moyen d’y voir clair et de départager ces véhicules; Le Guide de l’auto a donc décidé d’organiser un match comparatif pour enfin déterminer quelle camionnette est la meilleure.

C'est ainsi que nous avons rassemblé trois des modèles les plus vendus chez nous, soit le Ford F-150, le Ram 1500 et le Chevrolet Silverado. En plus d’une version équipée du moteur HEMI, un deuxième Ram s’est joint au match; la version EcoDiesel, qui est l’as caché de la marque.

Plus moderne que jamais, le Ford F-150 est la première camionnette à recevoir une carrosserie entièrement faite d’aluminium. Ceci permet de diminuer le poids total de près de 317 kilos par rapport à l’ancien modèle, une diminution qui fait qu’il peut transporter plus lourd dans sa caisse; sa capacité de charge maximale de 1 497 kg (3 300 livres) est plus élevée que tous ses concurrents. Quatre moteurs sont disponibles : le V6 de 3,5 litres à aspiration naturelle vient de série et offre 282 chevaux ainsi que 253 livres-pied de couple; son principal avantage est qu’il permet d’offrir le F-150 de base à moins de 27 000 $. Vient ensuite le V6 EcoBoost de 2,7 litres, un nouvel engin qui déploie 325 chevaux et 375 livres-pied de couple; Ford s’attend à ce que celui-ci ait beaucoup de succès, puisqu’il marie puissance et économie d’essence (12 litres aux 100 km en conduite combinée pour un modèle 4x4). L’autre V6 EcoBoost de 3,5 litres reprend du service; avec 365 chevaux et 420 livres-pied de couple, c’est le plus fort de la gamme. Sinon, il y a encore le V8 de 5,0 litres, qui nous arrive avec 385 chevaux et 387 livres-pied de couple.

Ram joue plutôt la carte du style et du confort, offrant un camion à l’apparence sportive. Il a du chrome à revendre – sauf sur les finitions Sport noir, comme notre véhicule d’essai –, ses lignes sont agressives et la grille avant n’a rien à envier à celle d’un semi-remorque. Trois moteurs peuvent se cacher derrière celle-ci notamment le V6 Pentastar de 3,6 litres et 305 chevaux, soit plus que n’importe quel autre V6 à essence dans cette catégorie. Cependant, la majorité des Ram sont équipés du HEMI, un V8 de 5,7 litres fort de 395 chevaux et 410 livres-pied de couple. Cet engin est apprécié pour sa puissance, mais surtout pour sa sonorité musclée qui évoque la belle époque des muscle car. Récemment, Ram a satisfait beaucoup d’acheteurs qui demandaient un moteur diesel pour leurs camionnettes 1500 en ajoutant le V6 3.0 litres turbodiesel à son catalogue. Celui-ci ne fournit que 240 chevaux, mais compense avec 420 livres-pied de couple. Il est aussi très économe, avec une consommation aussi basse que 8 litres aux 100 km sur la route. Peu importe le moteur choisi, il est couplé à une boîte automatique à huit rapports (mis à part les versions de base équipées du HEMI, qui ont droit à une automatique à six rapports). Pour 2015, Ram offre aussi une suspension pneumatique aux quatre coins se réglant automatiquement selon la vitesse et la charge transportée.

De son côté, GM a joué la carte de la sécurité avec son duo Chevrolet Silverado/GMC Sierra. Pas d’aluminium ou de motorisations turbo et/ou diesel; ici, on ne retrouve que des technologies qui ont fait leurs preuves. Bien que les cylindrées des moteurs soient les mêmes qu’auparavant, il s’agit de nouveaux moteurs nommés EcoTec3. On a le choix entre un V6 de 4,3 litres (285 chevaux, 305 livres-pied de couple), un V8 de 5,3 litres – qu’on retrouve dans la majorité des camions GM vendus – avec 355 chevaux et 383 livres-pied de couple à sa disposition et le gros V8 de 6,2 litres générant 420 chevaux et 460 livres-pied de couple. Ce dernier peut être équipé d’une automatique à huit rapports, tandis que les autres font confiance à une boîte à six rapports.

Place au match!

Fort de ces données, le temps est venu d'évaluer nos pick-ups! Pour l'occasion nous avons fait appel à une brochette variée d'essayeurs: l'un d'entre eux est mécanicien, un autre conduit une camionnette tous les jours tandis que certains n'avaient auparavant jamais mis les pieds dans un véhicule aussi gros.

Après une évaluation statique par nos huit essayeurs, nos huit essayeurs ont pris la route. Notre essai s'est d'abord effectué sur des routes secondaires et des chemins non pavés. Durant ces essais, la consommation d’essence à vide (sans charge dans la caisse ni de remorque) a aussi été enregistrée. Le lendemain, l’équipe du Guide de l’auto a procédé à la collecte de données plus techniques, comme les accélérations de 0 à 100 km/h, les distances de freinage ainsi qu’une balade avec un poids de 2 600 livres (1 178 kilos) dans la boîte, ce qui nous a permis de calculer la consommation des camions lorsque chargés et de voir comment ceux-ci se comportaient avec une lourde charge à l’arrière.

1er : Ram 1500 EcoDiesel
Pointage: 307 points
Prix de la version essayée: 65 620$
M. Diesel, soyez le bienvenu!

La première place revient au Ram 1500 équipé du moteur EcoDiesel, malgré le fait que cette motorisation engendre un coût supplémentaire de 4 700 $ sur notre modèle d’essai (un Big Horn à cabine d’équipe) qui faisait grimper la facture à 65 620 $. Ce camion s’est démarqué au chapitre de la consommation, enregistrant des chiffres aussi bas que 10,6 litres aux 100 km lorsque conduit par nos essayeurs et 11,5 litres aux 100 km en transportant une charge, preuve que le moteur diesel est conçu pour travailler. Nos essayeurs ont apprécié la suspension pneumatique apportant beaucoup de confort, plusieurs ont fait remarquer que le silence de la motorisation était impressionnant et personne n’a été indifférent au style du Ram – bien que quelques-uns aient décrié le choix des couleurs dans l’habitacle.

Puisqu’aucun véhicule n’est parfait, on doit noter que la roulette utilisée pour sélectionner les rapports de transmission n’a pas été favorablement reçue par la majorité de notre jury et que le fait de devoir ajouter de l’urée dans un réservoir séparé engendre une étape et des coûts supplémentaires dans l’entretien du véhicule. Aussi, à plus d’une reprise, les essayeurs se sont plaints que même si le camion était capable d’accélérer de façon convenable, il semblait peiner à la tâche. Malgré ces quelques défauts, c’est le Ram EcoDiesel qui devient le camion de l’année 2015 du Guide de l’auto.

« Suspension à air : Wow. Très confortable et pratique.» -Pierre-Luc Brault

«Agencement des couleurs horrible, j'ai l'impression d'être dans le motorisé de mon grand-père!» -Karine Phaneuf

« Les réglages Off Road 1 et 2 changent véritablement le comportement du véhicule.» -Marc Charest

2e: Ford F-150
Pointage: 302 points
Prix de la version essayée: 77 249$
À deux doigts de la victoire

N’eût été la consommation spectaculaire du Ram EcoDiesel, le Ford F-150 aurait été couronné roi des camions; le petit nouveau du manufacturier de Dearborn a dominé les accélérations entre 0 et100 km/h grâce à la puissance de son V6 EcoBoost de 3,5 litres. L’agrément de conduite était rehaussé par ce moteur et ses puissants freins ont été appréciés par ceux qui avaient le pied pesant. Le poids diminué du F-150 s’est fait sentir pendant l’essai routier, conférant une maniabilité impressionnante. Le camion qui nous avait été fourni était une version haut de gamme Platinum, ce qui lui a fait gagner quelques points dans les catégories du confort et de l’ergonomie, ne récoltant que quelques mauvais commentaires sur la qualité de certains plastiques. Certains ont eu maille à partir avec l’écran d’infodivertissement MyFord Touch, mais les commentaires étaient plus positifs qu’auparavant pour ce système.

Le seul défaut majeur de ce camion, à part certaines incertitudes sur les coûts de réparations des panneaux en aluminium et la consommation qui monte rapidement si l’on conduit de façon agressive, était son prix : l’exemplaire rouge que vous voyez sur les photos ci-dessus se détaillait à près de 80 000 $ (!), ce qui lui a nui au pointage final, pondéré selon la courbe de l’AJAC (Association des Journalistes Automobile du Canada). Il termine donc en 2e place, mais gageons que ses ventes ne diminueront pas de façon excessive cette année…

« Les options du groupe Platinum nous font oublier le fait qu’on est dans une camionnette.» -Jonathan Thiffault

« Somme toute, si Ford arrivait à ajuster sa suspension et l’intérieur de l’habitacle pour être un peu plus solide, il gagnerait selon moi le match comparatif sans problème. » -Benjamin Lafrenière-Carrier

3e: Ram 1500 HEMI
Pointage: 292 points
Prix de la version essayée: 63 990$
L’original camion sport

Au final, c’est quelques misérables points qui ont relégués le Ram 1500 HEMI à la 3e place. Le 1500 Sport avec l’ensemble Sport noir a reçu les meilleures notes au sujet de son apparence, et il est facile de comprendre pourquoi : avec sa carrosserie noire métallisée, ses roues noircies, sa calandre du même ton et l’absence d’écussons chromés rendaient ce camion extraordinairement sinistre. Son habitacle était de plus haute qualité que celle du EcoDiesel, avec ses cuirs souples et des surpiqûres blanches très chics (bien qu’on se soit demandé si celles-ci resteraient propres longtemps…). Le système d’infodivertissement Uconnect et la chaîne stéréo Alpine étaient très appréciés… lorsqu’ils étaient utilisés! En effet, tous nos essayeurs s’accordent à dire que le moteur HEMI offrait la meilleure bande sonore de la journée. Par contre, cette sonorité ainsi que ses accélérations musclées ont fait mal au Ram au niveau de la consommation : il a enregistré les pires chiffres de la première journée.

Du côté des données de performance, on remarque que le Ram à moteur V8 talonnait de près le F-150 dans les 0-100 km/h; si son moteur avait la puissance pour enregistrer le meilleur temps de la journée, il était handicapé par la boîte à huit rapports, qui devait changer de vitesse une fois de plus que celle du Ford. Notons aussi que la suspension pneumatique de ce camion s’est très bien débrouillée lors du test de charge, ne s’abaissant que de 50 millimètres et rendant la conduite prévisible, alors que les autres camions (à l’exception du Ram EcoDiesel, qui est équipé des mêmes suspensions) s’affaissaient de plusieurs centimètres.

« C'est plutôt un jouet qu'un outil de travail. Il reste quand même un magnifique véhicule plus que plaisant à conduire.» -Sarah-Alexandra Gaulin

« Le son du HEMI est enivrant, mais je n’aurais pas voulu payer la facture d’essence à la fin de la journée!» - Marc Charest

4e: Chevrolet Silverado 1500
Pointage: 277 points
Prix de la version essayée : 50 980$
Quand la moyenne est haute…

En queue de peloton, on retrouve le Chevrolet Silverado qui, sans impressionner personne dans une catégorie en particulier, s’est quand même attiré des éloges au niveau de son homogénéité, mariant les caractéristiques d’un camion de travail avec celles d’un véhicule d’agrément. Plusieurs se sont dits satisfaits par les tissus de l’habitacle et les commandes simples à utiliser de la planche de bord. Son style a aussi fait des heureux, récoltant de bons commentaires. Par contre, tous ont mentionné que les plastiques à bord donnaient l’impression d’être de piètre qualité et que les suspensions à lames étaient très fermes, ce qui faisait sautiller l’arrière du camion lorsque la chaussée se dégradait; un de nos essayeurs réussissait – en conduisant de façon assez échevelée – à faire déraper le Silverado sur des routes de terre, et ce, même avec le contrôle de la traction activé.

Le moteur 5,3 litres du Chevrolet avait beau ne pas être le plus puissant du groupe, il s’est révélé d’une surprenante frugalité, n’étant battu que par le diesel lorsque conduit par notre jury. Malheureusement, sa puissance limitée lui a joué un vilain tour lors du test de charge, puisqu’il a récolté la pire note de consommation en trimballant tout ce poids supplémentaire. Vrai que le moteur de 6,2 litres aurait été plus apte à la tâche, mais c’est le 5,3 litres qui est le plus vendu par Chevrolet. L’avantage du prix a aidé le Silverado, puisqu’il était le moins cher de ce match à 50 980 $.

« Le camion est plus pratique que le fun à conduire.» -Karine Phaneuf

« Il est le seul des quatre camions que j’oserais apporter dans un chemin forestier pour travailler.» –Benjamin Lafrenière-Carrier

« Au premier coup d’oeil, le Silverado a toute une gueule.» –Jonathan Thiffault

Une guerre d’idéologie

S’il y a bien quelque chose qui a été observée en compilant les notes des essayeurs et les données récoltées pendant ce match, c’est que les manufacturiers américains de camionnettes se sont employés à se tailler une niche bien précise parmi les acheteurs de camions : Ram a choisi de primer l’apparence et les sensations de conduite, se concentrant vers ceux qui désirent beaucoup plus conduire un camion qu’ils n’en ont besoin d’un ; ses suspensions sont confortables, il est richement paré et, avec le moteur HEMI du moins, offre un plaisir de conduite inégalé. Le modèle EcoDiesel est venu brouiller les cartes cependant, puisqu’il est clairement conçu pour remorquer de lourdes charges sur de longues distances. Celui-ci présente également l’avantage non négligeable d’être très frugal et d’ainsi permettre des économies à la pompe – d’autant plus qu’au moment d’écrire ces lignes, le diesel est moins cher que l’essence régulière!

De son côté, Ford a pris un pari risqué en dotant son F-150 des toutes dernières technologies; l’avenir nous dira ce que ses légions d’acheteurs fidèles ont pensé de cette stratégie, mais il n’en reste pas moins que la plus récente mouture du véhicule le plus vendu de la marque est une option diablement intéressante. Ses moteurs modernes et la litanie de petites attentions qui ont été apportées à sa construction lui permettront très certainement de garder sa première place au palmarès des ventes. Finalement, le Chevrolet Silverado (ainsi que son frère jumeau le GMC Sierra) essaie de plaire à un large éventail de conducteurs, offrant à la fois des capacités à travailler dur, des technologies éprouvées et des caractéristiques augmentant le confort à bord.

Pour conclure, il n’y a pas de mauvais choix parmi les trois grandes camionnettes ; un rien aurait pu changer l’issue de ce match, et les résultats sont somme toute très serrés. Cependant, malgré la victoire du Ram 1500 EcoDiesel dans ce match comparatif, gageons qu’il serait difficile de convaincre un ardent défenseur de Ford ou de Chevrolet d’aller faire un détour par la concession Ram demain matin!

MATCH COMPARATIF - Résultats finaux Chevrolet Silverado Ford F-150 Dodge RAM EcoDiesel Dodge Ram HEMI
RANG 4 2 1 3
Design / Style
Extérieur (silhouette, proportions, originalité, style, attrait visuel pur) /30 20 19 20 26
Intérieur (design, couleurs, style, originalité, agencement des matériaux) /30 21 23 20 23
Carrosserie
Finition intérieure + extérieure (qualité de peinture, écarts, assemblage) /15 10 9 9 9
Qualité des matériaux (texture, couleur, surface) /15 12 12 11 11
Tableau de bord (clarté, lisibilité des cadrans, graphisme, disposition) /15 10 13 12 12
Rangements (accès, nombre, taille, commodité, efficacité) /10 10 11 10 10
Confort / Ergonomie
Position de conduite (volant, sièges avant,repose-pied, réglages) /20 12 18 16 16
Ergonomie (facilité d'atteindre les commandes, douceur, précision) /20 13 15 16 16
Places arrière (nombre, accès, confort, espace, appuie-tête) /20 15 16 16 16
Silence de roulement (sur chaussée lisse ou raboteuse, bruit de vent) /20 16 18 17 17
Conduite
Tenue de route (équilibre, agilité, adhérence, facilité, marge de sécurité) /20 14 15 18 16
Moteur (rendement, puissance, couple à bas régime, réponse, agrément) /20 16 15 14 18
Direction (précision, 'feedback', résistance aux secousses, braquage) /20 16 16 17 15
Freins (sensations, modulation, constance, performances, résistance) /20 15 15 15 17
Transmission (précision, rapidité, étagement, douceur, embrayage) /20 15 15 14 17
Qualité de roulement (suspension, solidité structurelle) /20 15 15 16 16
Sécurité
Visibilité (surface vitrée, largeur des montants, rétroviseurs, angles morts) /5 4 3 4 4
Systèmes d'aide à la conduite (efficacité, ajustabilité, rapidité) /5 3 4 3 3
Performances mesurées *
Accélération 0-100 km/h /15 9 11 9 11
Accéleration chargé 0-100 chargé /15 7 8 5 7
Freinage 60-0 km/h /15 6 14 10 9
Consommation /40 18 15 25 8
Consommation chargé /40 6 8 22 7
Autres classements
Choix des essayeurs /50 38 46 44 43
Pointage BRUT /500 321 354 363 347
Pointage FINAL** /500 277 302 307 292

*Pointage selon des courbes adaptées **Avec pondération pour le prix selon la courbe des prix annuels de l'AJAC

Remerciements

Le Guide de l'auto tient à remercier les participants du match: Pierre-Luc Brault, Marc Charest, Sarah-Alexandra Gaulin, Marc-André Gauthier, Louis-Paul Gauvreau, Benjamin Lafrenière-Carrier, Philippe Marinelli, Karine Phaneuf, Sylvain Raymond, Marie-France Rock, Jonathan Thiffault.

Nous remercions également la municipalité de Saint-Blaise-sur-Richelieu ainsi que Ghislain Delorme de NAPA Saint-Jean-sur-Richelieu qui a fourni le réservoir d'eau et le charriot élévateur.

NAPA Pièces d'auto - NAPA Saint-Jean

315, boul. du Séminaire Nord, Saint-Jean-sur-Richelieu, QC, J3B 8C5

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéChevrolet Silverado 2016 - son nouveau visage
Renouvelé il y a seulement deux ans, les stylistes du Chevrolet Silverado se reprennent déjà pour l’édition 2016. Le Pickup aura droit à quelques changements dans la liste d’équipements mais surtout à un nouveau nez. La première chose qui nous saute aux yeux est évidemment la nouvelle calandre du camion.
DetroitRAM 1500 Rebel 2016: Pour rivaliser le Ford Raptor ?
RAM voulait depuis longtemps avoir une version hors route pour son camion 1500. Le Power Wagon remplissait bien le marché des camionnettes lourdes, mais il leur fallait encore concevoir un « petit » camion capable de sortir des sentiers battus. Avec l’arrivée du RAM Rebel, c’est chose faite. Ce modèle …
ActualitéRésultats de collision inégaux pour le Ford F-150 2016
Lorsque Ford a annoncé que le prochain F-150 2016 serait en aluminium, plusieurs se posaient des questions sur la sécurité du camion lors d’un impact; certains constructeurs (comme GM) ont même tenté de faire peur aux acheteurs potentiels en vantant les caractéristiques du fer et en rappelant que ce matériau …
Matchs comparatifsComparo des VUS sous-compacts: L’avenir est petit!
Ce match comparatif s'est tenu à l'été 2015 et a été publié dans le Guide de l'auto 2016 Tout allait parfaitement bien. Les VUS se vendaient comme des gros pains chauds, les gens étaient heureux et tout à coup, vlan! Une crise économique sans précédent. General Motors et Chrysler ont …
Matchs comparatifsMatch des sportives: Un match toutes catégories
LES BELLES ET LA BÊTE Comment donner suite à un match de sportives où la Corvette Stingray a donné la réplique à deux pur-sang européens de grande lignée? Facile. En réunissant d’abord deux fois plus de sportives nettement plus pratiques, presque toutes moins chères et parfois même plus puissantes que …
Commentaires