Audi A5 et S5 2018 : des coupés plus vifs, plus racés, plus rapides

Points forts
  • Style élégant et subtil
  • Plus de puissance et meilleure économie de carburant
  • Finition intérieure soignée
  • Tenue de route ferme
Points faibles
  • Mauvaise visibilité arrière
  • Boîte manuelle non disponible
  • Les options seront sans doute coûteuses
Évaluation complète

PORTO, Portugal – Pour 2017, Audi a transformé l’A5 et sa jumelle plus performante, la S5. Au Canada, nous ne verrons les nouveaux coupés qu’au printemps prochain lors de l’arrivée des modèles 2018, mais nous avons eu l’occasion de les conduire tous les deux lors de la présentation aux médias organisée cette semaine à Porto au Portugal.

Les changements sont beaucoup plus importants que ce que le nouvel extérieur subtilement redessiné nous porte à croire. Même si les modifications extérieures semblent minimes, il s’agit en fait de la première refonte importante du séduisant coupé sport depuis sa sortie en 2007.

Version 2.0 des coupés A5/S5

L’A5 arbore de nouvelles lignes et visuellement, le train avant s’orne d’une calandre plus plate et plus large, alors que les bords du capot se fondent dans une ligne latérale ondulante qui s’étend sur la longueur de la voiture. La nouvelle A5 Coupé est plus longue de 4,7 cm et les ailes présentent maintenant un léger renflement au-dessus des puits de roue, lui donnant ainsi une position plus musclée. L’empattement a été allongé de 1,3 cm en passant à 276,4 cm. Malgré ses dimensions légèrement plus grandes, cette A5 est jusqu’à 60 kg plus légère que la précédente, selon l’équipement.

L’habitacle a été amplifié dans tous les sens; il y a 2,6 cm plus d’espace pour les épaules, 1,2 cm de plus pour la tête et 2,3 cm pour les genoux des passagers arrière, même si c’est encore un peu serré et qu’accéder au siège arrière est un exercice en soi. La capacité du coffre a aussi augmenté : 465 litres au lieu de 455.

L'intérieur est somptueux et la finition est irréprochable. Au toucher, rien ne semble de médiocre qualité avec le beau cuir lisse, l’alcantara soyeux et le bel aluminium. Le motif en forme de losanges des sièges en cuir de notre voiture d’essai S5 est particulièrement attrayant. Ces sièges sont également confortables et fournissent un excellent maintien latéral, vous gardant bien en place lors de la négociation à grande vitesse de routes sinueuses.

Dans le siège du conducteur, vous êtes dorénavant accueilli par l’Audi virtual cockpit (en option sur l’A5, de série sur la S5) avec un écran couleur configurable de 12,3 pouces. Un grand écran fixé au centre du tableau de bord affiche les menus du système MMI, ainsi que la carte du système de navigation.

Plus de puissance et un nouveau moteur

Le châssis de l’A5 s’appuie sur celui de la nouvelle A4 et le moteur est le même que celui de la berline. Le moteur turbocompressé de 2,0 litres est de retour, mais il revendique 252 chevaux, soit plus que les 220 chevaux de l’actuelle A5. Il produit également plus de couple à 273 livres-pied, un gain de 15 livres-pied.

À l'intérieur du compartiment moteur, le changement le plus marquant est nul doute le tout nouveau V6 à turbocompresseur de 3,0 litres de la S5, qui remplace le V6 suralimenté de l’ancienne génération. Le nouveau moteur compte plus de 800 nouvelles composantes, génèrant 354 chevaux et 369 livres-pied, en hausse par rapport aux anciens chiffres de 333 chevaux et 352 livres-pied. (Audi utilise les chevaux-vapeur métriques; les chiffres ajustés sont de 249 cv pour l’A5 et de 349 cv pour la S5.)

La puissance accrue, combinée au nouveau poids réduit, fait diminuer le temps de passage de 0 à 100 km de 0,4 seconde à 4,7 secondes. Ce n’est qu’un dixième de seconde de moins que la S6 équipée d’un V8.

Le moteur quatre cylindres transfère la puissance aux roues au moyen d'une boîte automatique à sept rapports. Impressionnant pour un moteur de série avec un couple généreux à bas régime qui ne relâche pas trop lorsque le régime s’accentue. Le V6 utilise une boîte automatique à huit rapports, qui procure une expérience beaucoup plus vivifiante à plein régime jusqu’aux changements de rapport, ces derniers provoquant également un agréable murmure de l’échappement.

Au Canada, les deux voitures ne sont disponibles qu’avec la transmission intégrale. Le système envoie 60% du couple aux roues arrière en conduite normale, mais peut envoyer jusqu’à 85% à l’arrière ou 70% à l’avant si nécessaire pour maximiser l’adhérence. Un différentiel arrière avec vecteur de couple est offert sur la S5. Bien que les autres marchés aient accès à une boîte manuelle à six rapports avec le moteur de 2,0 litres, nous n’avons pas droit à de telles frivolités au Canada.

Un châssis modifié

La suspension a été revue, avec des composantes plus légères et des supports en caoutchouc plus rigides. Un essieu à cinq bras a remplacé l’essieu arrière trapézoïdal du modèle précédent. La direction électromécanique qui réagit à la vitesse est nouvelle, et un système de direction assistée à ratio variable est optionnel. La direction est bien équilibrée en mode dynamique avec une rétroaction directe et communicative qui est transmise au bout des doigts.

Pour la première fois, la suspension avec un contrôle électronique des amortisseurs est proposée sur les A5/S5. Elle adapte continuellement l'amortissement en fonction des conditions de conduite. Cette suspension peut également être ajustée avec le système modes de conduite. Un passage rapide sur une route très sinueuse a révélé qu’elle était assez ferme pour garder la maîtrise de la voiture dans les virages tout en rendant les balades agréables en ville.

Les jumelles A5/S5 entrent dans leur deuxième génération en excellente forme. Elles se sont améliorées à pratiquement tous les égards et présentent toujours une silhouette élégante et subtile qui ne perturbe pas les sens.

Leurs prix seront disponibles peu avant leur date de lancement au premier trimestre de 2017; ils devraient ressembler à ceux de 2016, lesquels commençaient à 44 700 $ pour l’A5 et à 55 800 $ pour la S5.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesVoici les Audi A5 et S5 2018
Audi n’est pas un constructeur reconnu pour prendre des risques au niveau du style. Même sa supervoiture la plus puissante, la R8, n’attire pas particulièrement les regards, surtout si on la compare à sa cousine italienne, la Lamborghini Huracán. La toute nouvelle génération du coupé Audi A5 vient d’être dévoilée, …
Pleins feux surAudi A5 2018 : à l’essai cette semaine
Audi a introduit l’A5 en 2007, et s’apprête à lancer la deuxième génération du sportif coupé cette semaine au Portugal. Nous y serons pour la conduire. Cette nouvelle A5 dispose d’une carrosserie dotée de lignes un peu plus affûtées, et profite d’une réduction de poids de 60 kg. Une direction …
ActualitéQuatre portes et une ligne de coupé : voici l’Audi A5 Sportback
Pour ceux qui ne veulent pas une familiale, mais aiment bien la praticité d’une voiture à hayon, Audi vient de dévoiler la deuxième génération de l’A5 Sportback ainsi que sa variante plus sportive, la S5 Sportback. Basée sur la nouvelle plateforme MLB du manufacturier, l’A5 Sportback est plus légère que …
Pleins feux surAudi TT RS 2018 : à l'essai sur circuit cette semaine
Le Guide de l’auto est en route pour Madrid en Espagne afin de prendre contact avec la toute nouvelle Audi TT RS sur les routes de la région ainsi que sur le circuit de Jarama, là même où le regretté Gilles Villeneuve a signé sa dernière victoire pour Ferrari en …
Commentaires