Inspection de l'Acura RLX 2014

Points forts n.d.
Points faibles n.d.
Évaluation complète

Ce mois-ci, pour son inspection mécanique habituelle, l’équipe du Guide s’est tournée vers une toute nouvelle venue, la RLX. On la connaissait sous le nom de RL mais dorénavant, la plus grande berline d’Acura ajoute un « X » à ses deux lettres afin de se rallier à la famille! Nous nous sommes donc rendus au garage Nicolas Demers de Saint-Étienne-de-Lauzon pour passer au peigne fin les moindres détails de cette japonaise de luxe performante.

Outre sa nouvelle appellation, la RLX affiche une carrosserie remaniée, plus dynamique, racée et luxueuse. Toutefois, pour la plupart des gens, ces correctifs passeront inaperçus puisque la RLX montre encore un aspect très conservateur (sauf pour les phares avant, bien sûr!) et une ligne plutôt sobre. Il va sans dire que les grandes jantes de 19 pouces ajoutent du caractère au véhicule, mais lorsqu’elles sont troquées en hiver pour des roues en acier noires, l’attrait s’estompe rapidement.

Côté mécanique, tout est pratiquement nouveau. L’ancien V6 de 3,7 litres fait maintenant place à un plus petit et léger V6, celui-là de 3,5 litres. Étrangement, la puissance augmente de 10 chevaux et la consommation de carburant chute de 2 litres/100 km. Ces exploits sont évidemment attribuables à une technologie de pointe, à l’injection directe, à la viscosité de l’huile et au dispositif de gestion variable des cylindres qui permet de désactiver trois cylindres lorsque l’on roule à vitesse de croisière sur l’autoroute. Dans la refonte, la RLX perd le système SH-AWD puisque la nouvelle berline n’est offerte qu’en traction, du moins pour l’instant. En revanche, elle bénéficie du nouveau système P-AWS qui permet aux roues arrière d’être directionnelles. D’ailleurs, sur une des photos de la galerie, vous remarquez ce petit bidule placé sur chacune des roues arrière qui permet de faire tourner les roues sur un arc de 1,8 degré, suffisamment pour ajouter une extrême précision aux virages et aux changements de voies.

Autrement, sous le capot, on découvre une énorme barre antirapprochement installée au haut des jambes de force qui ajoute de la rigidité au châssis et une stabilité accrue en virages serrés. Malgré une réduction de la cylindrée, cette nouvelle motorisation prend beaucoup de place dans le compartiment moteur et la circulation d’air en est évidemment réduite. Sur le côté conducteur, la batterie prend place devant le boîtier du filtre à air, ce qui n’aide pas à refroidir l’air entrant dans le moteur qui se trouve d’ailleurs juste à côté. Pour une meilleure circulation d’air et une répartition plus égale des masses, Acura aurait certainement dû positionner la batterie dans le coffre arrière, comme le font certains constructeurs allemands.

Sous le véhicule, on remarque de nombreuses plaques protégeant les organes mécaniques mais agissant également comme déflecteurs d’air afin d’assurer un meilleur coefficient de pénétration et par conséquent, une consommation d’essence réduite. À l’avant, on retrouve une plaque en tôle permettant de limiter le poids alors que sous l’habitacle, les plaques sont recouvertes de feutre dans le but d’améliorer l’insonorisation. La plupart des pièces mécaniques sont de bonnes dimensions et donnent une impression de solidité. La suspension indépendante multibras à l’arrière étonne par ses nombreuses tiges mais sa conception semble avoir été étudiée avec soin puisque tout est fixé de façon rassurante. À la fois sportive et luxueuse, la RLX profite d’un système d’échappement drôlement au point : il repose sur 5 silencieux en plus de deux catalyseurs. Le son est évidemment très assourdi mais lorsque l’on appuie fermement sur l’accélérateur, le flot additionnel des gaz d’échappement est efficacement évacué par deux sorties dotées de valve de pression et facilement reconnaissable par une protubérance à la sortie des deux silencieux arrière.

Sur la route, cet ensemble mécanique est efficace, autant par son confort, son insonorisation, sa consommation d’essence que par son agilité, ses performances et sa vivacité. Le seul reproche que l’on pourrait lui faire concerne sa suspension un peu ferme et ses pneus à profil bas qui minent le confort sur les chaussées dégradées puisque sur l’autoroute, la voiture livre une tenue de route impeccable.

La galerie de photos qui accompagne l’article permet de scruter minutieusement les différents organes mécaniques de la voiture. On y trouve également une description détaillée.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Los AngelesAcura RLX Sport Hybrid SH-AWD: trois moteurs électriques
La grande berline Acura RLX, qui vient tout juste de subir une refonte en profondeur, sera bientôt disponible en version hybride. Cette grande berline fera ses débuts au Salon de Los Angeles. À trois moteurs électriques Les ingénieurs n’y vont pas avec le dos de la cuillère, car leur voiture …
RappelsAcura rappelle sa berline RLX 2014
Acura procédera au rappel volontaire de 364 RLX de l'année-modèle 2014 au Canada afin de remplacer les boulons de fixation de la suspension arrière qui pourraient ne pas avoir été suffisamment bien serrés. Lors du montage, il est possible qu'un ou plusieurs boulons reliant plusieurs pièces de la suspension arrière …
MontréalAcura RLX Sport Hybrid SH-AWD 2014
Après son dévoilement au Salon de Los Angeles, Acura présente, pour la première fois au Canada, sa RLX Sport Hybrid SH-AWD. La motorisation est composée d’un V6 thermique de 3,5 litres développant 310 chevaux et d’une toute nouvelle transmission automatique à double embrayage à sept rapports. Entre ces deux unités …
EssaisAcura RLX 2014: Et dire qu'ils ont dessiné la NSX...
2012 fut une grosse année pour Acura. La marque de luxe de Honda, généralement peu portée sur les excès, dévoilait coup sur coup deux concepts, la NSX et la RLX (Salons de Detroit en janvier et New York en avril respectivement). Alors que la NSX jetait tout le monde par …
ActualitéAcura lance finalement la RLX Sport Hybrid
La plus luxueuse version de l’Acura RLX, la Sport Hybrid, devait être vendue dès le printemps dernier. Cependant, un problème technique est survenu, et le lancement du modèle a été retardé indéfiniment. Il semblerait que cette défectuosité ait été résolue, puisque la luxueuse berline est maintenant disponible en concession. Débutant …
Commentaires