On a conduit le GMC Hummer EV 2022

Dans le contexte des essais du NACTOY (North American Car, Utility and Truck of the Year Awards), j’ai pu pour la première fois être initié à cette résurrection du Hummer, désormais 100% électrique et commercialisé via la division GMC.

Un véhicule qui, par sa présentation et ses aptitudes hors route, constitue un clin d’œil à son ancêtre, bien que les stratèges de GMC souhaitent à tout prix se dissocier de cet ancien modèle, auquel on accole toujours une image pour le moins péjorative.

Pas de doute, le nouveau Hummer EV fait oublier tous les inconvénients de son devancier, faisant décrocher la mâchoire de tous ceux qui le croisent du regard. D’ailleurs, les quelque 30 minutes passées à son volant auront été aussi mémorables que cocasses, puisque plusieurs incidents auraient pu être causés par le seul fait que certains automobilistes attrapaient leur appareil mobile pour me photographier ou me filmer. Non pas moi, bien sûr, mais plutôt le véhicule qui, vous l’aurez compris, ne passe pas inaperçu.

Photo: Antoine Joubert

Présent lors d’un événement où plusieurs nouveautés étaient rassemblées afin qu’une cinquantaine de journalistes nord-américains puissent découvrir et se prononcer sur ces véhicules, le GMC Hummer aura certainement été l’une des grandes vedettes du lot. Un produit attendu, que l’on pouvait brièvement conduire accompagné par un responsable de la marque, puisqu’il s’agissait d’un véhicule de préproduction. Un modèle Edition 1 vendu à 125 898 $, et qui a pour seul objectif d’en mettre plein la vue. Ne soyez donc pas étonné d’apprendre que ces premières unités sont déjà toutes vendues, GM Canada ne pouvant toutefois confirmer le nombre disponible pour notre marché.

Qu’est-ce que le GMC Hummer EV?

Une machine servant à prouver tout le savoir-faire des ingénieurs de General Motors, qui ont pu ici lâcher leur fou et réaliser leurs plus grands fantasmes. Un redoutable véhicule tout-terrain au design audacieux, doté d’une suspension pneumatique ultraperformante, de divers modes de conduite et de quatre roues directionnelles, facilitant d’ailleurs les virages en U au point d’afficher un cercle de braquage comparable à celui d’une voiture compacte.

Un monstre dont le poids estimé avoisine 9 000 lb, auquel se greffe une batterie permettant une autonomie annoncée de 560 kilomètres, bien que la taille de la batterie ne soit officiellement pas non plus divulguée. Puis, un véhicule 100% électrique faisant appel à trois moteurs, pour une puissance estimée à 1 000 chevaux et générant un couple ahurissant de 11 500 lb-pi.

Faisant partie intégrante du châssis, le bloc de batterie Ultium comportant 24 cellules est le plus puissant parmi ceux qui seront offerts sur la gamme complète du Hummer. On peut s’attendre à ce que cette nouvelle structure soit utilisée dans le futur sur d’autres produits, comme le GMC Sierra qui, lui aussi, sera prochainement fabriqué en version 100% électrique.

Photo: Antoine Joubert

Un sentiment unique

Ceux qui ont déjà assisté à des courses de camions monstres le visualiseront sans doute plus facilement, mais sachez d’entrée de jeu que le fait d’appuyer sur le champignon du Hummer engendre un transfert de masse tel que le véhicule s’incline fortement vers l’arrière, et ce, même si vous n’accélérez pas promptement. Naturellement, il suffit d’abaisser et donc de raffermir la suspension pour éliminer cet effet de balancier, que vous ne retrouverez sur aucun autre véhicule de série. Autre constatation surprenante, cette grande facilité avec laquelle vous pouvez effectuer des virages serrés, grâce à des roues arrière pivotant dans le sens opposé des roues avant. Comme si le véhicule était petit et maniable. D’ailleurs, la taille monstrueuse de ce camion n’est certainement pas aussi intimidante lorsque vous montez à bord, et ce, malgré le fait que vous ayez l’impression d’être roi de la jungle… ou de la route! 

L’effet « camion monstre » se fait également sentir en matière de puissance, les accélérations étant littéralement foudroyantes. À preuve, un 0 à 97 km/h annoncé à 3 secondes, pour un véhicule qui, rappelons-le, est environ 800 lb plus lourd qu’un GMC Sierra 3500HD à moteur diesel!

Photo: Antoine Joubert

L’impression de déplacer un immeuble à la vitesse du son est donc ici très particulière, puisque ce mastodonte, étonnamment maniable, n’a évidemment rien de comparable avec un bolide comme la Chevrolet Corvette. D’ailleurs, il est évident que cette courte initiation au Hummer n’était pas suffisante pour bien l’apprivoiser, pour découvrir ses astuces et faire corps avec lui, afin d’efficacement exploiter une bonne partie de ses capacités.

Comme sur la Chevrolet Bolt EV, on peut conduire à une seule pédale, n’utilisant que très rarement les freins. La régénération en décélération permet donc de recharger les batteries comme avec plusieurs autres véhicules électriques, offrant aussi l’avantage d’une précision de conduite exceptionnelle en hors route. Le Hummer intègre la technologie de conduite autonome Super Cruise qui, dans ce cas, permet un changement de voie automatiquement généré par ordinateur. Une fonction franchement impressionnante, mais que très peu de conducteurs utiliseront.

Photo: Antoine Joubert

Au volant, l’univers fascinant dans lequel vous vous trouvez pique constamment la curiosité, car on découvre des gadgets insoupçonnés. Par exemple, des panneaux de toit en verre amovible que l’on peut dissimuler sous le capot avant à l’intérieur de plateaux spécialement conçus à cet effet. Également, des caméras de soubassement dotées de lave-lentilles qui ont pour objectif la visualisation en mouvement des flancs intérieurs des pneus, permettant d’éviter les crevaisons en conduite hors route. Et puis, la technologie Crab Walk qui consiste à placer les quatre roues inclinées dans le même angle afin que le véhicule se déplace quasi latéralement, facilitant le passage dans les sentiers serrés ou encore le stationnement en milieu urbain.

En fait, il y a tant à dire sur ce véhicule que l’on pourrait rédiger un livre sur le développement de certains gadgets et accessoires. Puisqu’il m’a été impossible de tous les expérimenter, je me garderai d’en faire l’énumération. Cela dit, il me faut admettre qu’en dépit des capacités hors route qui semblent ahurissantes, l’aspect le plus novateur de ce camion demeure son rendement énergétique. Une autonomie électrique dépassant celle de la plupart des véhicules actuellement commercialisés, issue d’une batterie probablement aussi lourde qu’une Chevrolet Spark, et qui sera capable de recevoir une charge de 350 kW, équivalent à 160 km d’autonomie en 10 minutes à peine.

Les autres

Naturellement, cette mouture du GMC Hummer est de loin la plus poussée. Celle qui sert à en mettre plein la vue. Suivront cependant les déclinaisons EV2x (625 chevaux) et EV3x (830 chevaux), GMC annonçant un prix d’entrée à 88 898 $. C’est cher, mais certainement moins affolant que celui de ce modèle Edition 1, auquel s’ajoutaient d’ailleurs plusieurs options.

Il faudra hélas s’armer de patience avant que le GMC Hummer franchisse nos frontières. Car si les Américains auront bientôt droit à cette version Edition 1, attendez-vous à poireauter jusqu’au dernier quart de 2022 avant qu’elle ne débarque chez nous. Un écart de presque un an qui crée pratiquement un précédent dans l’industrie, mais auquel il faudra sans doute de plus en plus s’habituer. Le Hummer qui nous sera proposé sera donc millésimé comme modèle 2023, puis 2024 en ce qui concerne la version VUS, esthétiquement très réussie.

En attendant, je suis ravi d’avoir pu expérimenter ce véhicule, ne serait-ce que 30 minutes, et surtout d’avoir constaté que GM est très sérieux dans son approche. Reste à voir si cette technologie électrique livrera la marchandise promise, et si l’application de cette dernière se multipliera rapidement à d’autres modèles… un tantinet plus discrets!

En vidéo: revoyez le dévoilement officiel du GMC Hummer EV

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueQuelle sera la camionnette de l'année?
Voilà, c’est fait. Je viens de compléter un premier périple aux États-Unis depuis un peu plus de 18 mois. Un voyage que j’aurais normalement effectué par voie terrestre, fidèle à mes habitudes, mais qui s’est fait dans les airs pour les raisons que vous connaissez. Ce périple, c’était en vue …
BaladoBalado : Antoine Joubert se paie la traite cette semaine à Détroit
Le chroniqueur du Guide de l'auto Antoine Joubert est présentement dans la région de Détroit pour essayer et évaluer une multitude de véhicules dans le cadre du North American Car, Truck and Utility Vehicle of the Year (NACTOY). À titre indicatif, Antoine fait partie du jury du NACTOY qui décidera …
ActualitéEn vidéo : GM met le Hummer EV à rude épreuve hors route
Le tout nouveau GMC Hummer EV 2022 , qui doit entrer en production pour le marché américain cet automne et pour le Canada un an plus tard, est récemment allé faire ses preuves en conduite hors route dans les difficiles sentiers de Moab, en Utah. À l’aide de prototypes, les …
guideauto.tvEn studio : Antoine Joubert commente ses essais exclusifs
Dans le cadre d'une nouvelle capsule En Studio , le chroniqueur du Guide de l'auto Antoine Joubert fait un retour sur ses essais routiers effectués en tant que membre du jury des North American Car, Truck and Utility Vehicle of the Year (NACTOY). En introduction, Antoine rappelle qu’il fait partie …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires