Kia Soul EV 2021 : difficile de ne pas être convaincu

Points forts
  • Moteur performant
  • Bonne autonomie
  • Habitacle spacieuse
  • Belle finition
Points faibles
  • Dispendieux
  • Manque d'adhérence en accélération
  • Contrôle du freinage régénératif complexe
  • Position de conduite qui ne plait pas à tous
Évaluation complète

Ça fait un bon moment qu’il y a des voitures électriques sur notre marché. Depuis la Spark EV et la Mitsubishi iMiev, c’est fou comme elles ont progressé!

On parle maintenant de supervoitures électriques qui abattent le 0-100 km/h en 2 secondes, ou encore de super VUS, comme le nouveau Hummer 100% électrique et ses 11 500 livres-pied de couple.

Mais ces bagnoles n’ont pas que progressé pour les gens les plus fortunés. Pour le consommateur moyen, la voiture électrique est elle aussi abordable d’année en année.

C’est le cas notamment de la Kia Soul EV , la version 100% électrique du multisegment urbain de la marque coréenne. En la conduisant, il devient difficile de lui résister, et du même coup de continuer de douter de l’électricité comme « carburant » pour la voiture du futur.

Comme une Soul Sport

Au premier coup d’œil, la Soul EV n’a rien de spécial. En fait, elle ressemble assez à la Soul à essence, mis à part quelques petits indices visuels qui nous indiquent qu’il s’agit bien d’un véhicule électrique. Les roues, conçues pour créer moins de turbulences, sont un bon indicateur de la vocation écologique de la voiture.

Dans l’habitacle, contrairement à la Soul EV de la génération précédente, il n’y a pas plein de matériaux au design écolo qui crient à la voiture verte. Non, la cabine est plutôt ordinaire, arborant un style épuré, très Kia.

La principale différence, c’est au volant qu’on la sent! Le modèle que l’on avait à l’essai est le plus dispendieux de la gamme, avec une facture de plus de 54 000 $. Il a une autonomie de près de 400 km, et un moteur électrique de 201 chevaux et 291 livres de couple. Par rapport à une Soul ordinaire, c’est pratiquement une fusée! En fait, les performances sont même un peu trop élevées pour les pneus de la voiture, qui peinent à contenir le couple. Si l’on met la Soul EV en mode Sport, par exemple, et que l’on enlève l’antipatinage, vous aurez droit à une belle symphonie de la part de vos pneus qui se lamentent et laissent une partie de leur âme sur le revêtement de la rue.

Cela dit, une fois lancé, on a des performances autoroutières similaires à celles d’une Golf GTI, et ça, c’est plutôt bien!

Si l’on conduit plus doucement, la Soul se comporte sans histoire, et en mode Normal ou Écologique, le couple de 291 chevaux est distribué plus modérément. On perd peut-être un peu de plaisir au volant, mais on a une expérience plus égale, et les accélérations demeurent souples, quelle que soit la vitesse.

D’ailleurs, la Soul EV, à n’importe quelle vitesse, est plutôt stable. À 120 km/h, on sent que les pneus cherchent un peu la route, mais si vous optez pour une conduite écoresponsable, à 105 km/h, vous n’y verrez que du feu!

Photo: Marc-André Gauthier

Freinage régénératif 101

Pour ceux qui l’ignorent, les voitures électriques arrivent à se recharger, un peu, en recyclant l’énergie du freinage pour la convertir en électricité. Cette opération est plutôt forte, au sens ou certaines voitures électriques peuvent ainsi freiner sans que l’on ait à utiliser la pédale de gauche. Dans une Nissan Leaf ou dans une Chevrolet Bolt, on a même l’option d’augmenter le freinage électrique au point ou on peut conduire la voiture avec une pédale : on appuie sur l’accélérateur, on accélère, on le relâche, on ralentit!

Dans la Soul, c’est un peu trop complexe. On peut régler le freinage régénératif selon trois niveaux d’agressivité, le mettre en mode Automatique avec encore une fois trois niveaux, ou encore aller chercher un peu plus de freinage en appuyant sur une palette derrière le volant. Autrement dit, il y a trop d’options pour rien, et ça ne devrait pas être aussi compliqué.

Le freinage régénératif automatique est pourtant bien efficace. Il utilise des caméras et des capteurs pour détecter si le trafic ralentit, et le cas échéant, il enclenche automatique le freinage automatique, selon la distance et la vitesse. Mais, encore une fois, quand on compare le résultat aux systèmes plus simples des compétiteurs, on reste un peu sur notre faim.

Photo: Marc-André Gauthier

Pour le reste, la Soul EV est exactement comme une Soul traditionnelle. Elle est spacieuse, confortable - si l’on aime conduire en position plutôt droite -, pratique avec son gros hayon, au point où avec les bancs abaissés, elle pourrait presque servir de fourgonnette commerciale.

En la conduisant au quotidien, on se rend compte que les quelque 400 km d’autonomie qu’elle offre sont suffisants pour pas mal tout, et dans le pire des cas, on s’arrête quelques minutes à une borne rapide, et on repart à l’aventure!

Seul hic, malgré le rabais de 13 000 $ octroyé au Québec, la Soul EV demeure dispendieuse, et même si l’on dit que le coût de l’électricité sur une année est une fraction de celui de l’essence, il faut beaucoup rouler pour rentrer rapidement dans son argent, et justifier une telle somme pour ce qui demeure un VUS compact émanant d’un constructeur généraliste.

En vidéo: les meilleurs achats du Guide de l'auto 2021 - catégorie des électriques

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursLe Kia Niro EV est-il un bon véhicule électrique?
J’aimerais connaître votre opinion sur la Kia Niro EV SX Tourisme que je pense me procurer. Aussi, le concessionnaire me mentionne que le crédit applicable de 13 000 $ disparaîtra prochainement, ce qui me force à prendre une décision rapide. Qu’en dites-vous? ------------------ Bonjour Sylvain, C’est fou tout ce que …
ActualitéKia se préparerait à suivre les traces de... Hummer!
Si GMC retient beaucoup l’attention depuis les derniers jours avec son Hummer EV 2022 entièrement électrique, Kia trouve aussi le moyen de faire parler d’elle avec un véhicule qui n’est pas sans rappeler le fameux Humvee conçu par AM General pour l’armée américaine. Vous vous rappelez le défunt Borrego ?
EssaisKia Seltos 2021 : un véritable coup de coeur
En un temps record, le Kia Seltos est devenu un des petits utilitaires les plus populaires au Canada, un succès qui s’explique simplement dès qu’on le conduit. En lançant le Seltos en mars dernier, le constructeur coréen Kia a ajouté un cinquième modèle à sa gamme d’utilitaires. Par ses dimensions …
SurvolKia Sorento 2021 : cinq choses à savoir
Dans un segment aussi agressif et répandu que celui des VUS intermédiaires, il devient important pour un constructeur d’offrir un produit qui se démarque des autres. En ce sens, Kia a amené une série de modifications et améliorations à son populaire Sorento, qui nous revient sous une toute nouvelle génération …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires