Porsche Taycan 2020 : de la haute performance « verte »

Points forts
  • Performances superlatives
  • Autonomie raisonnable
  • Finition impeccable
  • Conduite très agréable
Points faibles
  • Visibilité arrière réduite
  • Accès au coffre arrière
  • Beaucoup de commandes digitales
Évaluation complète

La Porsche Taycan a les mêmes qualités que n’importe quel autre produit Porsche. Une finition soignée, des matériaux de haute qualité, un comportement routier exaltant et des performances vertigineuses. Mais voilà, ce n’est pas une Porsche ordinaire puisqu’elle est entièrement électrique!

Le mot d’ordre chez Porsche est diversification. Cette marque qui s’est longtemps limitée à produire l’unique et très désirable 911, s’est transformée en grand constructeur offrant désormais six gammes de produits très différents, sept si l’on dissocie les 718 par leurs appellations Boxster et Cayman maintenant secondaires. Même la nature de ses véhicules a radicalement changé. Parmi ces six gammes, quatre d’entre elles proposent des véhicules à cinq portes ayant une vocation plus ou moins familiale.

L’électrification occupe aussi une place prépondérante dans sa stratégie commerciale du 21e siècle. En mars dernier, le constructeur annonçait sa volonté d’offrir d’ici 2025 une gamme constituée à plus de 50 % de véhicules électrifiés : des modèles électriques ou hybrides. Or, actuellement, 60 % des Panamera vendues en Europe ont une motorisation hybride.

Le lancement de la Taycan va dans le même sens. Premier véhicule électrique (VÉ) de la marque allemande, elle vise une clientèle d’élite qui n’hésite pas à adopter les nouveautés, surtout lorsqu’elles sont aussi spectaculaires que belles.

Or, la Taycan se distingue par sa silhouette originale et élégante, clairement inspirée de la 911. Une forme équilibrée, aussi, qui vieillira bien et dont les volumes peu imposants sont trompeurs. Car, a priori, on pourrait croire en la voyant qu’elle est plus petite qu’une Tesla Model S, sa rivale directe, mais l’une et l’autre mesurent 4,9 m de longueur.

Trois versions, deux batteries

La gamme de la Taycan (un nom d’origine eurasienne signifiant « jeune cheval fringant ») compte trois versions : 4S, Turbo et Turbo S. La première sert de version d’entrée de gamme; un modèle « de base » qui a tout de même un prix dans les six chiffres! Pour ce VÉ muni de deux moteurs électriques synchrones (un pour chaque train de roues, ce qui en fait une intégrale), le constructeur propose deux batteries au lithium-ion. Appelée « Performance », la première a une capacité de 79,2 kWh et elle alimente un moteur de 429 ch, alors que la seconde, la « Performance Plus », a une capacité de 93,4 kWh et elle est jumelée à un moteur de 482 ch.

Les magiciens de Porsche ont cependant imaginé un mode de surpuissance (« overboost » en anglais) doublé d’un système d’assistance au départ arrêté surnommé « Launch control » dont l’action combinée permet d’accroître la puissance des moteurs électriques à respectivement 522 et 562 ch. Voilà comment la Taycan 4S réussit à boucler le 0 à 100 km/h en 4 secondes. Et dire que ce modèle « de base » a une vitesse de pointe de 250 km/h!

Dans l’esprit de bien des gens encore peu habitués aux VÉ, l’autonomie demeure cependant la performance cruciale. Or, le constructeur a ce qu’il faut pour rassurer l’acheteur d’une Taycan 4S puisque, en conditions normales, elle peut parcourir 407 km avec la batterie de base et 463 km avec la batterie Performance Plus.

Rappelons, par ailleurs, que la Taycan est la première voiture de série équipée d’une batterie de 800 volts au lieu de 400 volts, la formule courante dans l’industrie. Il s’agit d’un avantage considérable puisque, à l’aide d’une station de recharge publique à 400 volts, environ cinq minutes suffisent à recharger la batterie de la Taycan pour lui permettre de parcourir 100 km additionnels.

Selon le constructeur, avec des conditions idéales, il faudrait 22 minutes et 30 secondes pour recharger à 80 % sa batterie, si elle était à tout juste 5 % de charge (la puissance de charge maximale s’élevant à 270 kW). La Taycan peut aussi être rechargée à partir d’une prise de courant résidentielle, mais avec les batteries qu’elle a, une borne de 240 volts est indéniablement plus efficace.

Photo: Porsche

Des Turbos… qui n’en ont pas!

Comme si ce n’était pas suffisant, Porsche a conçu deux autres versions encore plus performantes. Les Taycan Turbo et Turbo S, des intégrales qui ont une vitesse de pointe de 260 km/h, figurent même parmi les modèles les plus puissants de la marque... même si leur moteur n’a évidemment aucun turbocompresseur!

Ces deux versions ont des moteurs électriques qui livrent 616 ch et ils sont alimentés par la batterie de 93,4 kWh. La magie du mode de surpuissance jumelé au système d’assistance à l’accélération rend leur puissance superlative : la Turbo atteint alors 670 ch et la Turbo S, 750 ch. Cela permet à la première d’accomplir le 0-100 km/h en 3,2 secondes, alors que l’autre ne prend que 2,8 secondes. Ouf! C’est, en effet, l’onomatopée toute désignée pour exprimer l’extase engendrée par ces accélérations (réalisées sur une piste de course, cela va de soi), mais aussi la découverte des prix pharaoniques de ces deux versions, la Turbo S surtout.

Photo: Porsche

Mais beaucoup de détails sont à la mesure des 200 000 $ et plus exigés pour la Turbo S. Le disque de frein qui se cache derrière son imposante roue de 21 po l’illustre bien. Il est plus grand que la roue de 15 po d’une Volkswagen Golf! De plus, son étrier a 10 pistons : imaginez la puissance de freinage dont dispose cette Taycan! De plus, comme les autres versions, la Turbo S a le coefficient aérodynamique le plus bas de sa catégorie. Ce Cx de 0,22 sous-entend que l’élégance de sa carrosserie n’a rien de fortuit.

L’intérieur va de pair. Le design épuré du tableau de bord impressionne par sa simplicité et son ergonomie efficace. L’impressionnant écran incurvé de 16,8 pouces réunissant les « cadrans » et une foule d’informations destinées au conducteur, derrière le volant, est facile à consulter. De plus, les sièges avant sont remarquablement moulants. Puis, au centre du tableau de bord, l’écran d’infodivertissement de 10,9 po et un écran optionnel à l’intention du passager s’intègrent finement en formant une bande vitrée sur fond noir.

Photo: Gabriel Gélinas

C’est sans oublier l’écran de 8,4 po de la console centrale. Tout cela est chic et simple tout à la fois. Mais cette « quincaillerie tactile » et ses interfaces, qui comptent très peu de boutons traditionnels, nécessitent un certain temps pour être apprivoisées, tout comme les fonctions à commandes vocales activées par le message : « Hey Porsche » !

Produite à Zuffenhausen, en Allemagne, dans des installations modernisées à grands frais pour les rendre carboneutres, la Taycan n’est que le premier des VÉ que fabriquera Porsche. Suivra, à une date encore indéterminée, un dérivé de cette berline appelé Cross Turismo; une sorte de familiale sport à garde au sol surélevée, à mi-chemin entre l’auto et le VUS. Mais d’ici là, le constructeur a de quoi s’occuper avec, entre autres, les 15 000 premières Taycan commandées en date du 20 mars dernier.

En vidéo: Le Guide de l'auto au Porsche ice Expericence 2020

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisPorsche Taycan Turbo 2020 : une évasion dans Angeles Forest
En novembre 2019, j’ai participé en tant que membre aux journées d’essais du Jury du World Car of the Year Awards qui se sont déroulées juste avant le Salon de l’auto de Los Angeles. Parmi les modèles évalués à cette occasion, on retrouvait la Porsche Taycan Turbo , en lice …
ÉlectriqueMystère autour d’une Porsche Taycan victime d’un incendie
Vous avez peut-être déjà entendu ces histoires de voitures Tesla qui prennent feu , souvent en raison de débris qui endommagent les composants électriques à la suite d’un accident. Le week-end dernier, un sort similaire a été réservé à un exemplaire de la nouvelle rivale de Tesla, la Porsche Taycan …
ÉlectriqueLa Porsche Taycan se perfectionne pour 2021
Sur le marché depuis 2020, la Porsche Taycan se voit quelque peu améliorée pour l’an prochain. Désormais, la berline électrique allemande sera livrable en option avec l’affichage tête haute qui fournit notamment de l’information au sujet de l’état des systèmes, de la navigation ou d’un appel téléphonique. Porsche équipe également …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires