Nissan Altima : le capot pourrait encore s’ouvrir en roulant

Le mauvais sort s’acharne sur l’ancienne génération de la Nissan Altima

La compagnie vient d’annoncer un quatrième rappel visant le loquet secondaire du capot de sa berline intermédiaire (incluant l’Altima Coupé). À l’échelle mondiale, plus de 1,8 million d’exemplaires sont touchés, couvrant les années-modèles 2013 à 2018. Au Canada, ce sont près de 50 000.

Le problème est toujours le même : avec le temps, de la corrosion pourrait faire en sorte que le loquet secondaire du capot reste ouvert après son utilisation. Si jamais le loquet principal (celui qu’on manipule pour inspecter le moteur) se trouvait déverrouillé en même temps, le capot pourrait s'ouvrir soudainement en conduisant.

Un premier rappel avait été émis en 2014, ciblant 220 000 Altima 2013 dans le monde (10 000 au Canada). L’année suivante, un second rappel de nature identique englobait 625 000 exemplaires 2013 à 2015 (15 000 au Canada). Puis, en 2016, le nombre total d’Altima rappelées s’est accru à 846 000 unités (25 000 au Canada).

Photo: Nissan

Toutes celles qui ont été réparées dans le cadre de ce troisième rappel nécessitent également la réparation. Il faudra attendre, toutefois, car Nissan dit travailler encore sur un moyen de corriger le problème définitivement.

Les propriétaires concernés recevront d’abord une lettre avec des instructions sur la manière de bien entretenir le loquet du capot. Nissan leur enverra un deuxième avis une fois que la solution aura été finalisée.

Le pire, c’est que ce n’est pas le seul panneau qui pose problème sur l’ancienne Altima. Environ 7 500 modèles 2015 à 2017 au Canada ont aussi été rappelés parce qu’une portière arrière pourrait se déverrouiller et s’ouvrir d’elle-même (lorsque la vitre est baissée) en raison d’un mauvais positionnement du câble de verrouillage.

En vidéo : présentation de la nouvelle Nissan Altima

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisNissan Altima 2019 : intégralement renouvelée
Pour 2019, Nissan propose une berline Altima offrant une esthétique repensée, mais aussi une motorisation très différente. En effet, pour la première fois de son histoire, cette voiture peut avoir quatre roues motrices! Quel moyen peut-on utiliser pour rendre une automobile de taille intermédiaire plus désirable qu’un VUS ? On …
guideauto.tvSur la route : Nissan Altima AWD et Murano 2019 mis à l’essai
Le segment des berlines intermédiaires connaît des années de vache maigre, mais le manufacturier asiatique Nissan continue d’y investir temps et énergie. La preuve? La Nissan Altima reçoit une transmission intégrale de série pour l’édition 2019 au Canada. Tant sur le plan de la mécanique que de l’esthétique, Nissan nous …
EssaisNissan Altima 2019 : la berline qui aime l’hiver
L’arrivée d’une nouvelle génération de l’Altima pour 2019 ne fera certainement pas de tort. Armée d’une nouvelle gueule et un habitacle repensé qui se veut nettement plus moderne que celui de la génération sortante, l’Altima a l’épineux mandat de réanimer les ventes ensommeillées des berlines chez Nissan. Pour y arriver, …
2019Nissan Altima 2019: Sortir de l’anonymat
Malgré la baisse des ventes dans le segment des berlines intermédiaires, il s’agit toujours d’un segment de marché profitable, mais dans lequel on doit affronter deux gros canons, les Honda Accord et Toyota Camry pour ne pas les nommer. La cinquième génération de l’Altima s’est avérée un succès commercial aux …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires