Un jeune sur quatre aurait conduit sous influence du cannabis

Un quart des Canadiens âgés de 18 à 34 ans auraient déjà conduit après avoir consommé du cannabis ou seraient montés à bord d’un véhicule dont le conducteur était sous l’influence de cette drogue, révèle un sondage réalisé pour le compte de l’Association canadienne des automobilistes (CAA).

Les jeunes canadiens seraient aussi plus nombreux (86%) à savoir qu’il est important de prévoir d’autres moyens de rentrer à la maison lorsqu’ils consomment de l’alcool que pour le cannabis (70%), indique le coup de sonde dont les résultats ont été présentés vendredi.

« Les résultats de cette enquête sur les attitudes et perceptions révèlent un manque de sensibilisation », a affirmé, par voie de communiqué, le gestionnaire stratégique principal de la CAA, Jeff Walker. « Si vous consommez du cannabis pendant les Fêtes, ne conduisez pas. Prévoyez d'autres moyens de rentrer chez vous, comme vous le feriez pour l'alcool », a-t-il ajouté.

Selon CAA, certains jeunes sont encore portés à penser que le cannabis n'altère en rien leurs facultés de conduite, même si les recherches scientifiques ont prouvé le contraire.

Jeff Walker rappelle que si les effets de l’alcool et du cannabis peuvent différer, ces deux substances ont en commun de ralentir les réflexes, ce qui peut entraîner des accidents.

Ce sondage de CAA a été mené du 27 novembre au 4 décembre 2019 auprès de plus de 1 517 Canadiens. Un échantillon probabiliste de même taille aurait conduit à une marge d'erreur de plus ou moins 2,5%, 19 fois sur 20.

En vidéo : la SAAQ s'attaque à la drogue au volant

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

JuridiqueAlcool au volant : rester sobre même après la conduite
Hier soir, vous avez eu une expérience plutôt surprenante et désagréable. En revenant à votre véhicule après vos emplettes, vous accrochez une voiture en sortant du stationnement. L’accrochage est relativement léger et, de votre position de conducteur, vous ne voyez pas de dommages sur le véhicule accroché *. Le véhicule …
ActualitéDrogue et alcool : des conducteurs têtus
Texte Jonathan Tremblay, photos Pascal Girard Les conducteurs ont toujours la tête dure en ce qui concerne leur conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue, obligeant les autorités à redoubler d’efforts en faisant davantage de barrages routiers. « Le fléau est là tout le temps », précise …
ActualitéAlcool au volant : un fléau devenu une habitude?
Par Alexis Tremblay Près d’un Québécois sur 10 dit avoir déjà conduit en dépassant la limite d’alcool permise par la loi, selon les résultats d’un nouveau sondage dévoilé par l’organisme Éduc’alcool. Pour l’ensemble du Québec, 8% des Québécois l’affirment. Ils sont aussi 48% à croire qu’il est probable de se …
guideauto.tvEn studio : fumer du pot au volant... banal?
Nous avons appris récemment par un sondage de CAA Québec que 25% des jeunes de 18 à 34 ans affirment avoir conduit leur voiture en ayant consommé du cannabis, ou s’être retrouvés dans une voiture conduite par une personne sous l’effet de cette substance illicite. En tenant compte du fait …
Véhicules d'occasion5 mythes sur la drogue au volant
Les distractions au volant causées par les téléphones et les nouvelles technologies accaparent beaucoup l’attention des automobilistes de nos jours, mais n’oublions pas que la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue est un fléau tout aussi alarmant. Si vous croyez qu'un policier ne peut pas détecter que …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires